Amande douce et amère

amande douce et amere

De nombreuses légendes et récits montrent que l'amandier est connu des peuples du pourtour méditerranéen depuis l'aube de l'humanité. On en retrouve trace dans des fouilles en Grèce parmi des vestiges remontant au Paléolithique.

Il existe deux sortes d'amandes :

  • L'amande amère : elle contient un hétéroside, qui,
    en présence d'eau se transforme en acide cyanhydrique, extrêmement
    toxique. On retrouve ce composé dans les noyaux de pêches, d'abricots …
  • L'amande douce.

Amande et diététique

Les amandes ont un pouvoir calorique élevé : 634 Kcal pour 100 grammes et sont pauvres en glucides et en protides.

Cependant elles contiennent

  • du magnésium à raison d'environ 260 mg pour 100 grammes.
  • des corps gras mono-insaturés et poly-insaturés, qui peuvent faire baisser le cholestérol total, et le " mauvais " cholestérol.
  • de l'arginine, acide aminé qui aurait un effet bénéfique sur le cœur, par une action dilatatrice sur les artères.
  • de la Vitamine E, puissant anti-oxydant : 100 grammes d'amandes apportent environ 20 unités, soit 80 % des apports journaliers recommandés.(AJR)
  • du Phosphore
  • des fibres : 13 gr de fibres pour 100 gr d'amandes ( AJR : 25 gr )
  • Et nombre d'autres substances aux effets anti-radicalaires.

Alors, échappons à la dictature des nutritionnistes

certes, l'amande est calorique, mais 5 amandes par jour, consommées régulièrement
durant la mauvaise saison, vous apporteront vitamines, magnésium et
autres éléments bénéfiques.

 

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 24/10/2003

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999