Allergie au soleil et homéopathie

Le traitement homéopathique de l'allergie au soleil et de la lucite estivale

L'allergie solaire ainsi qu'on la nomme communément peut regrouper plusieurs affections : principalement l'urticaire solaire, la lucite estivale, et les accidents de photosensibilisation.
L'homéopathie est efficace, tant dans la prévention des ces incidents (il faut s'y prendre une quinzaine de jours avant) qu'en curatif.

Quelques rappels

  • L'urticaire solaire : il apparaît après quelques secondes à quelques minutes d'exposition au soleil, et disparaît spontanément à l'ombre en quelques heures. L'organisme s'adapte ensuite au bout de quelques jours et devient plus tolérant au rayonnement.
  • La lucite estivale bénigne : elle se manifeste le plus souvent chez la femme jeune ; suite à une exposition prolongée, apparaît (après quelques heures) une éruption qui démange, faite de vésicules et ou de papules. Le visage n'est généralement pas atteint.Les régions les plus exposées sont touchées. Ce phénomène récidive généralement tous les ans. Lorsque le visage est atteint, ou lorsque les lésions sont plus intenses, il faut impérativement consulter un médecin afin d'éliminer une affection plus grave.
  • Certains médicaments peuvent aussi occasionner une photosensibilisation : il s'agit d'une réaction allergique ou toxique, d'expression cutanée, liée à des substances photo sensibilisantes locales ( par exemple la bergamote ) ou générales, le plus souvent des médicaments ( certains antibiotiques, anti-inflammatoires, certains diurétiques)

La prévention primaire de l'allergie au soleil

Elle repose la plupart du temps sur le bon sens : nous le savons, le soleil est de plus en plus dangereux, surtout pour nos petits dont le " capital soleil " s'épuise rapidement si l'on ne les protège pas.

  • Éviter le soleil aux heures critiques : de 10 à 15 heures, heure solaire.
  • La meilleure protection reste le vêtement ; en effet, la quantité de crème solaire à appliquer pour qu'elle soit efficace est telle qu'un tube suffirait à peine pour deux jours pour un individu.
  • Se méfier des crèmes solaires à haut coefficient : leur effet indésirable indirect est de mettre le consommateur en confiance et de lui faire négliger les protections élémentaires. Nous en profitons pour rappeler que ces crèmes ne protègent pas totalement du mélanome.
  • Si vous consommez des médicaments, assurez vous auprès de votre pharmacien ou de votre médecin que celui-ci ne contient pas de substances photo sensibilisantes.

Allergie au soleil et homéopathie

En préventif

  • Une semaine à quinze jours avant le départ en Les vacances ou la belle saison, chez le sujet sensible, et durant toute la durée de l'exposition : Muriaticum acidum 7 CH : 5 granules matin et soir.
  • Histaminum 9 à 15 CH : chez la personne sujette aux urticaires : une dose ou 10 granules en une prise par semaine.
  • Le remède de fond le plus fréquemment retrouvé dans ces pathologies est Natrum muriaticum. Sa prescription est normalement du ressort du médecin homéopathe. Il est le plus souvent délivré en 9 ou 15 CH, une dose hebdomadaire.

S'il est déjà trop tard

ll faudra espacer les prises dès le lendemain, soit 3 prises par jour de chacun des remèdes, puis une fois par jour si l'amélioration des symptômes est effective.

Dans le cas contraire, il faut consulter un médecin.

Évidemment, il faudra proscrire toute exposition au soleil tant que persistent les symptômes.  

Modifié le: 
24/07/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 6/06/2016

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999