Aérophagie : homéopathie et phytothérapie

badiane

Le traitement homéopathique de l'aérophagie

L'aérophagie est une sensation de gonflement de l'estomac, survenant souvent après les repas, et s'accompagnant volontiers d'éructations.
Elle est liée une l'absorption d'air au cours du repas.

Rappels

Il s'agit parfois d'un tic : déglutition d'air suivie d'un rot qui soulage. La consommation de chewing-gums, bonbons, eau gazeuse, … peut aggraver le phénomène.
Ce ballonnement gastrique peut provoquer des troubles mécaniques et digestifs : oppression thoracique pesanteur au niveau de l'estomac, éructations, digestion laborieuse.
Chez les sujets anxieux, ces troubles occasionnent des difficultés à respirer et parfois des palpitations.

Il faut manger lentement dans une ambiance détendue et mastiquer longuement. Les chewing-gums, boissons gazeuses, tabac… doivent être évités. Il s'agit d'une véritable rééducation.

Les possibilités en phytothérapie

La BADIANE ou ANIS ÉTOILÉ : prenez la en infusion après le repas. Trois étoiles pour une grande tasse infusées une quinzaine de minutes dans de l'eau bouillante. Vous pourrez sucrer cette boisson si vous le souhaitez avec une cuiller de miel, mais elle est également délicieuse et parfois plus efficace nature. Pour faciliter la digestion et combattre l'aérophagie et les troubles intestinaux, l'on recommande également de boire 3 fois par jour une infusion faite de 

  • 2 pincées de GRAINES DE FENOUIL,
  • d'une pincée de GRAINES D'ANIS VERT et de
  • 2 FEUILLES DE MENTHE.

Dans le traitement des désordres digestifs, il est préférable de ne pas sucrer l'infusion. En aromathérapie : HUILE ESSENTIELLE DE MENTHE POIVRÉE, une goutte dans un verre d'eau en fin de repas.

 Les possibilités en homéopathie

POSOLOGIE : dans ce cadre, les médicaments homéopathiques se prennent généralement par 3 à 5 granules, 10 minutes avant la prise alimentaire. 

En première intention

  • ANTIMONIUM CRUDUM 4 À 5 CH : on retrouve des ballonnements et des éructations ayant le goût des aliments. La langue est blanche. Ce remède convient bien au gros mangeur un peu glouton. 
  • KALIUM CARBONICUM 4 À 5 CH : les éructations s'accompagnent de ballonnements de tout l'abdomen. Ceux-ci se produisent dès que le moindre aliment ou boisson est absorbé. 

 Aérophagie avec nervosité

  • ARGENTUM NITRICUM 7 CH : les éructations sont bruyantes et parfois douloureuses. Ce remède convient à des sujets toujours pressés ou sujets au trac. On retrouve souvent une colopathie à tendance diarrhéique. 
  • ASA FOETIDA 7 CH: les éructations sont difficiles, accompagnées de spasmes de l'estomac et d'une sensation de boule dans la gorge. 
  • IGNATIA 7 CH : chez des sujets émotifs et anxieux. Le côté paradoxal est marqué ; des repas lourds passent sans problème, alors des collations légères peuvent provoquer les troubles. 
  • AMBRA GRISEA 7 CH : l'aérophagie est nerveuse, s'accompagne de difficultés respiratoires ou de palpitations. Le sujet a tendance aux malaises, et l'aérophagie survient dès la première bouchée. 

 Aérophagie avec tableau "IMPRESSIONNANT".

  • MOSCHUS 9 CH : avec boule dans la gorge, abdomen dilaté et malaises. 
Modifié le: 
19/09/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 19/04/2006

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999