Scarlatine et homéopathie

Expert

lachesis mutus

Rappels

La scarlatine est une maladie liée à une bactérie bien spécifique : le streptocoque bêta-hémolytique du groupe A.

L'antibiothérapie est indispensable pour traiter la scarlatine.

  • Après une incubation de trois à sept jours, une angine d'intensité variable se déclare ; elles est souvent rouge, parfois blanche. La langue est chargée, puis cet enduit disparaît et la langue prend alors un aspect framboisé très caractéristique.
  • Dans le même temps, une éruption apparaît, faite d'une multitude de petits points rouges, qui, du fait de leur densité, donnent à la peau une teinte rouge uniforme.
  • Lorsque l'on presse doucement sur le peau, la couleur rouge persiste, ce qui permet de différencier cette éruption de celle de la rougeole ou rubéole, où la coloration s'efface durant quelques secondes à la pression.
  • L'éruption peut être discrète, et se localiser uniquement dans les plis, ou s'étendre à tout le corps. Elle domine pratiquement toujours au niveau des plis et de la racine des membres.
  • Par la suite, elle disparaît en desquamant très discrètement.

L'enfant est souvent très malade avec fièvre élevée et vomissements.

Diagnostic

Le diagnostic se fait par prélèvement au niveau de la gorge, avec recherche du germe, et par une prise de sang. Le risque lié à ce germe concerne le rein, le cœur et les articulations : c'est le fameux rhumatisme articulaire.

En interrogeant soigneusement les personnes atteintes de rhumatismes à l'âge adulte, il n'est pas rare de retrouver un épisode de ce type dans l'enfance. Dans cette éventualité, il est toujours possible de mettre en place un traitement ciblé sur le streptocoque.

En résumé, une scarlatine d'évolution normale est une angine accompagnée d'une éruption.

Ce que l'homéopathie peut apporter en complément de l'antibiothérapie.

Bien que l'antibiothérapie soit indispensable, l'homéopathie peut apporter son concours en améliorant la tolérance à la maladie, en diminuant le risque de complications, et de récidives.

Traitement de la fièvre

On pourra avoir recours à l'un ou l'autre de ces remèdes selon le tableau et pour traiter la fièvre. 3 granules toutes les heures

Pour simplifier, la formule ACONIT COMPOSÉ dédiée à la fièvre

3 granules toutes les heures

Angine rouge

  • BELLADONNA 5 CH : c'est le remède le plus souvent indiqué. Une prise toutes les heures.
  • PHYTOLACCA 5 CH : irradiation des douleurs aux oreilles et courbatures. Une prise toutes les heures.
  • LYCOPODIUM 4 CH : à rajouter en cas d'atteinte droite. Une prise toutes les heures.
  • LACHESIS 5 CH : atteinte gauche. Une prise toutes les heures.

Angine blanche

  • MERCURIUS SOLUBILIS 5 CH : une prise toutes les heures.
  • MERCURIUS PROTOIODATUS 5 H : à rajouter en cas d'atteinte droite.
  • MERCURIUS BIIODATUS 5 H : atteinte gauche.

Plus tard, il peut être utile de prescrire STREPTOCOCCINUM en haute dilution et en doses espacées, autant pour traiter les récidives que pour prévenir les complications, cela en complément du traitement de fond. Cette prescription est réservée au spécialiste.

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 28/05/2002

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

Bibliographie
  • D. Demarque, J. Jouanny. Poitevin, Y. Saint-Jean, Pharmacologie et matière médicale homéopathique, CEDH, 3e édition (1 octobre 2009), ISBN : 978-2915668391
  • P. Popowski, Pédiatrie et homéopathie, Ed. Le Manuscrit (10 février 2012), ISBN : 978-2304039405
  • J. Lamothe, Homéopathie pédiatrique, Editions Similia, 14 janvier 1997, ISBN : 978-2842510039
  • H. Voisin, Matière médicale du praticien homéopathie, Éditions Narayana (15 décembre 2015), ISBN : 978-3955820183
  • L. Vannier, J. Poirier, Précis de matière médicale homéopathique, Editions Boiron (7 janvier 1999), ISBN : 978-2857420675
  • P. Barbier, Homéopathie : Petits remèdes retrouvés, Ed. Marco Pietteur (15 janvier 2003), ISBN : 978-2872110872
  • D. Grandgeorge, L’homéopathie exactement, Editions Narayana (23 mai 2016), ISBN : 978-3955820817
  • R. Sananès, Homéopathie et langage du corps, ED. Le Grand livre du mois (1998), ISBN : 978-2702825112
  • J.E. Poncet, Homéopathie pédiatrique : Thérapeutique en pathologie aiguë, Editions Boiron (31 mai 2002), ISBN : 978-2857420767
  • J.E. Poncet, Homéopathie pédiatrique : Psychopathologie, Editions Boiron (7 janvier 1994), ISBN : 978-2857421085
  • J.Jouanny, J.B. Crapanne, H.Dancer, J.L. Masson, Thérapeutique homéopathique Possibilités en pathologie chronique, Ed. CEDH (15 février 2011), ISBN : 978-2915668575
  • M. Guermonprez, Homéopathie : Principes – Clinique – Techniques, Editions Similia (9 mai 2017), ISBN : 978-2842510763
  • J.F.Gouteyron, G. Legrand, J. Mouillet , L'homéopathie en première intention : Application à l'ORL, Editions Boiron (28 juin 2017), ISBN : 978-2857421405
  • 
F. Chefdeville, J.E. Poncet, Pratique homéopathique en allergologie, CEDH (1 janvier 1995), ISBN : 978-2857421153

  • M. Busser, F. Chefdeville, J.M. Cousin, P. Desorbeau, J. Lambert, J. Merckel, J. Nougez, Homéopathie : Les relations médicamenteuses, Editions CEDH (4 novembre 2017), ISBN : 978-2915668803
  • 
J. Barbancey, Pratique homéopathique en psychopathologie, Editions Similia (18 janvier 1999), ISBN : 978-2904928178
  • 
P. Popowski, La peau chez l’enfant en homéopathie, Editions Similia (12 juin 1996), ISBN : 978-2842510015
  • 
V. Baumann, Homéopathie pratique : Le guide pour toute la famille, Larousse (21 mars 2018), ISBN : 978-2035948656
  • L. Pommier, Dictionnaire homéopathique, Le Livre de Poche (1986), ISBN : 978-2253038153
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999