Grippe aviaire

grippe aviaire

Grippe aviaire, les réflexions d'un vétérinaire homéopathe

La contagion se fait surtout par manque d'hygiène ; la transmission par voie alimentaire est peu probable si l'on cuit soigneusement les aliments suspects.
Les voyageurs doivent éviter tout contact sur les marchés asiatiques, et tout contact avec les animaux sauvages.

La chronique vétérinaire du Dr. Marcel

En 40 protégé par la ligne Maginot, par le Rhin du nuage de Tchernobyl alors que ces idiots d'allemands se terraient comme des lapins, transfusé responsable mais non coupable avec du sang non contaminé et mangeur de viande hachée sans prions.

Le Français d'en bas est- il protégé de la grippe aviaire ?
H5N1 dont la forme grave est le HPAI (highly pathogenic inflenza) classé dans la liste A des maladies infectieuses par l'Office International des Epizooties.

NON !

Identifiée en 1880 la maladie a déjà sévi entre 1976 et 1999, en 1997 à Hong Kong en Chine (H9N2), aux Etats Unis (H7) en Italie et aux Pays Bas.
Plus de 100 millions de volailles sont mortes sur le continent asiatique début 2004.

Influenza A se retrouve chez toutes sortes de mammifère (porcs) y compris l'homme. De nombreux cas ont été recensés heureusement non mortels sauf chez un vétérinaire en 2003 (H5N1 mutant).

En 2004 nous en étions à 24 décès. Des savants ont réussi à reconstituer les génomes des virus responsables des épidémies humaines de 1918 (grippe espagnole 20 millions de morts) en exhumant des cadavres : il s'agissait bien du virus aviaire (H1N5). Idem pour la grippe asiatique de 1957.

La contagion se fait surtout par manque d'hygiène ; la transmission par voie alimentaire est peu probable si l'on cuit soigneusement les aliments suspects.
Les voyageurs doivent éviter tout contact sur les marchés asiatiques, et tout contact avec les animaux sauvages.

La F.A.O. (18/03/04) déclare que le danger persiste pour la santé humaine.
Dernière nouvelle sur la grippe : « Ce n'est plus, qu'une question de temps avant que le virus ne s'adapte pour se propager plus facilement d'un humain à un autre et déclenche une grave pandémie mondiale ». Klaus STOHR Responsable de l'O.M.S. (Réunion de la société américaine de microbiologie), Washington nov.2004)

PS : la capacité de production mondiale d'un vaccin est de 300 millions de doses.
Seulement 32 mort (humains) ce jour.

JOYEUX NOEL Moralité (et non mortalité ) consultez vite votre homéopathe

Dr Marcel  

Modifié le: 
10/10/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : - 7/10/2009

À propos de l'auteur

Docteur Marcel, Vétérinaire homéopathe et journaliste. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999