Régulation hormonale chez la femme en période d'activité génitale

ado

Les manifestations de l'activité génitale chez la femme sont sous la dépendance d'hormones secrétées par les ovaires. Ceux-ci fonctionnent de manière cyclique. Ils sont contrôlés par une autre glande, l'hypophyse, elle-même dépendante de l'hypothalamus. L'hypothalamus interagit avec l'encéphale, et peut être influencé par toute stimulation sensorielle, émotionnelle ou autre.

  D'autres glandes sécrétrices d'hormones peuvent en outre intervenir dans la régulation de l'activité génitale : thyroïde, glandes surrénales… On comprend dès lors que la régulation de notre activité génitale dépend d'hormones agissant en cascade de manière extrêmement subtile.

Les hormones

L'ovaire sécrète trois types d'hormones :

  • Les œstrogènes : produits par l'ovaire puis par le corps jaune ( follicule qui a ovulé )
  • La progestérone : elle est sécrétée par le corps jaune.
  • Des androgènes.

L'hypophyse sécrète :

  • La FSH qui stimule les follicules ovariens.
  • La LH qui va stimuler la libération de l'œuf

L'hypothalamus produit une neuro-hormone : la LH-RH ou GNRH qui stimule la production de FSH et LH par l'hypophyse. Ces différentes glandes contrôlent parallèlement d'autres fonctions vitales essentielles.  

Le cycle menstruel

  shéma

La phase folliculaire ou pré-ovulatoire

Elle débute le premier jour des règles jusqu'au pic pré ovulatoire de LH. Les follicules se développent sous la dépendance de la FSH, et l'un d'eux, particulièrement sensible à cette hormone va donner un follicule mature.

La phase ovulatoire

Elle dure du jour qui précède le pic de LH jusqu'au jour qui le suit. Ce pic provoque la libération d'un ovule par le follicule mature ; c'est la ponte. Un peu avant le pic de LH se produit une augmentation du taux d'œstrogènes puis une qui décroît rapidement.

La phase lutéale ou post-ovulatoire

Elle débute le lendemain du pic de LH et se poursuit jusqu'aux règles. Le corps jaune, ou follicule qui a ovulé produit de la progestérone et des œstrogènes. En l'absence de fécondation, ce corps jaune va régresser spontanément, les hormones s'effondrent et les règles apparaissent.

 

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 28/06/2003

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999