Pomme de terre

pomme de terre

La pomme de terre vient d'Amérique du Sud. Les Incas
la cultivaient sous le nom de "Papa" 800 à 900 ans avant
Jésus-Christ. Elle formait avec le maïs la base de leur nourriture.

Elle fut ramenée en Europe par les Conquistadores en 1532.

On doit la première description scientifique de ce tubercule à Charles de Lécluse, intendant des jardins de l'Empereur Maximilien à Vienne.

Elle s'apparente à la famille des solanacées, tout comme la tomate,
ce qui lui valut, au début de son introduction en Europe une mauvaise
réputation en raison de la toxicité
de certaines plantes de cette famille.

Les fléaux de la pomme de terre

  • À
    peine fut-elle réhabilitée en Europe, soit quelque 200 années
    après son introduction, qu'elle fut victime d'un premier fléau,
    le Mildiou. Ce parasite causa en partie une grande famine en Irlande entre
    1845 et 1849 qui fit près d'un million de morts.
  • Vers 1920, c'est
    le Doryphore, importé accidentellement des Etats-Unis, qui se propagea
    dans toute l'Europe et attaqua les cultures.

Propriétés

La pomme de terre est riche en vitamines C (environ 25 milligrammes pour
200 grammes de pomme de terre) et vitamine B1, en magnésium et en fer.

La pomme de terre est riche en potassium : elle aurait ainsi un effet bénéfique
sur la pression artérielle.

Riche en fibres, elle facilite grandement la digestion. Elle contient aussi beaucoup de glucides complexes, d'absorption progressive, et donc plus aisément assimilables, surtout pour le sujet diabétique.

Focus sur la peau de la pomme de terre

La plupart des minéraux et des vitamines contenues dans les pommes de
terre se trouvent dans la peau ou juste sous celle-ci.

La peau de la pomme de terre contient un composant anticancéreux, l'acide
chlorogénique, qui aurait la propriété de neutraliser les
benzopyrènes, substances cancérigènes contenues dans les
aliments fumés et cuits au grill.

Quelques recommandations

Il est préférable de consommer les pommes de terre avec leur
peau afin de leur conserver toutes leurs propriétés.

La cuisson idéale doit être douce, au four ou à la vapeur.
Si vous les faites cuire dans un liquide, eau ou lait, conservez le ; il
contient une partie des vitamines perdues au ours de la cuisson.

Évitez de consommer des pommes de terre germées, ou vertes
; en effet, les germes et les parties non matures contiennent des traces
de solanine, très toxique. Cette substance peut provoquer des intoxications
avec gastro-entérite, vomissements,

 

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 11/04/2003

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999