Pomme

pomme,fleur pommier

Le
pommier serait apparu au début de l'ère tertiaire, il y a 60
millions d'années. Il serait le fruit d'un croisement entre le prunier
et la reine des prés, dont on retrouve, pour chacun, des chromosomes
dans le patrimoine génétique du pommier.

L'aspect des fleurs
de celui-ci rappelle celui de l'églantier sauvage, ce qui lui vaut
d'être classé dans la famille des rosacés.

Les premières pommes comestibles auraient vu le jour dans le sud du Caucase,
et l'espèce aurait gagné
l'occident au gré des migrations des peuples de
l'Asie Centrale vers l'Ouest par le biais des trognons
jetés le long des routes et chemins.

Arbre à petit
fruits
à son origine, le pommier fut amélioré
par des greffes successives.
On trouve actuellement environ 7 000 variétés de pommes dans le
monde, et c'est le premier (compte tenu du tonnage) de tous les fruits consommés.

Les bienfaits de la pomme

La pomme est le seul fruit compatible avec toute sorte d'alimentation ;

il favorise l'action des ferments digestifs, tout en diminuant la fermentation intestinale.

Une pomme de150 grammes apporte entre 60 et 75 KCalories. Il est conseillé de
la consommer avec la peau, car celle-ci contient la majeure partie des vitamines.
Leur quantité est variable selon les espèces, et il est important
de noter qu'elles sont en partie détruites à la cuisson.

La pomme est riche en potassium

De par sa forte teneur en potassium, 120 à 200 mg pour 100 grammes,
elle favorise l'élimination urinaire.

La pomme agit sur le métabolisme du cholesterol

La pectine contenue dans la pomme a une action favorable importante sur le métabolisme du cholestérol ; elle en abaisse le taux sanguin, surtout la fraction "mauvaise", (VLDL et LDL).

Elle agit sur toutes les phases responsables de l'hypercholestérolémie : au niveau du foie, elle en favorise l'élimination par la bile. De par son action diurétique, elle en favorise l'élimination par les urines. Enfin, elle diminue l'absorption des graisses et des sucres au niveau de l'intestin.

Pomme et cancer

  • L'activité oxydante de 100 grammes de pomme non pelée équivaut à 1500
    mg de vitamine C. La combinaison des ces anti-oxydants exerce un rôle
    protecteur sur les cellules de notre organisme et contribue
    à limiter la croissance des cellules cancéreuses du foie et
    du colon.
  • Les fibres qu'elle contient agissent sur la flore microbienne intestinale,
    et régulent la motricité digestive. Elle aurait ainsi un rôle
    préventif sur le cancer des voies digestives.

Pomme et ménopause

Une étude a récemment montré qu'elle atténue
les symptômes désagréables liés à la ménopause
lorsqu'elle est consommée régulièrement.

Un fruit riche en vitamines

Les vitamines se trouvent essentiellement dans la peau :
Pour 100 grammes de fruit on retrouve :
vitamine C : 5 mg
vitamine B9 : 0,012 mg
provitamine A : 0,07 mg
vitamine B1 : 0,03 mg
vitamine B2 : 0,02
vit. PP : 0,3
vit B5 : 0,1
vit B6 : 0,05
vit E : 0,6

L'adage anglais "une pomme par jour, plus de médecin"
se vérifie à mesure que la recherche progresse

Fruit d'automne et d'hiver, la pomme est longtemps la compagne de nos repas
et des goûters des enfants. Redécouvrons les anciennes variétés
de ce fruit tant apprécié.

 

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 21/10/2003

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999