La médecine anthroposophique en quelques médicaments remarquables

Comment débuter en médecine anthroposophique avec ces médicaments essentiels

L’arsenal thérapeutique repose, sur des médicaments tout à fait particuliers puisqu’ils peuvent contenir de l’homéopathie, de la phytothérapie, voire des huiles essentielles, et se présentent sous de nombreuses formes pharmaceutiques. Ce sont des médicaments unitaires ou des formules, originales ou élaborées à mesure de l’expérience des praticiens.

Entretien avec le Dr. Robert Kempenich

La médecine anthroposophique repose sur une vision de l’homme en lien avec les processus que l’on rencontre dans la nature, et un concept particulier de la maladie : des processus normaux qui se déroulent au mauvais endroit et au mauvais moment.

L’arsenal thérapeutique repose, entre autres, sur des médicaments tout à fait particuliers puisqu’ils peuvent contenir de l’homéopathie, de la phytothérapie, voire des huiles essentielles, et se présentent sous de nombreuses formes. Ils sont élaborés selon des processus pharmaceutiques originaux, dont nous reparlerons dans un prochain article.

La médecine anthroposophique est une médecine individualisée et complexe, et le traitement bénéficie au patient lui-même et non uniquement à sa maladie ou à ses symptômes, mais il est cependant possible, sans être trop réducteur de donner quelques pistes pour certains grands remèdes ou familles de remèdes.

En savoir plus

Quelques exemples

☛ Une formule dédiée aux étudiants, mais aussi à celles et ceux dont l’intellect est ou sera soumis à rude épreuve ; je l’appelle souvent « la poudre à mentions ». Dans le pays où cette formule est enregistrée, elle se nomme Neurodoron. En France, elle ne peut être délivrée que sous le statut de préparation magistrale.

  • AURUM METALLICUM D10
  • FERRUM SULFURICUM SILICICUM D3
  • KALIUM PHOSPHORICUM D6

C’est une poudre orale, ou trituration.

  • Elle contient de l’or, AURUM METALLICUM ; en médecine anthroposophique, l’or est un métal équilibrant qui favorise le recentrage.
  • FERRUM SULFURICUM SILICICUM est une souche spécifique à la médecine anthroposophique, une combinaison intime de sulfate de fer, de miel et de quartz, une forme cristallisée de silice. Elle favorise la juste coopération du pôle neurosensoriel et du pôle métabolique. Elle est notamment préconisée dans le traitement des migraines.
  • KALIUM PHOSPHORICUM, bien connu en homéopathie pour ses indications sur la fatigue intellectuelle est indiqué en médecine anthroposophique pour libérer le pôle neurosensoriel de l’emprise des émotions.

On l’utilise dans les cas d’épuisement, de surmenage nerveux, elle aide à préparer les examens et peut accompagner toute la vie scolaire.

 

☛ Une formule dédiée au système cardio-circulatoire, mais également à toute perturbation du rythme, rythme veille – sommeil, cycles chez la femme, ménopause…

Dans le pays où cette formule est enregistrée, elle se nomme Cardiodoron. En France, elle ne peut être délivrée que sous le statut de préparation magistrale.

  • HYOSCYAMUS NIGER, herba D2
  • ONOPORDON ACANTHIUM D1
  • PRIMULA OFFICINALIS D1

Elle se prescrit en gouttes buvables, mais également en injectable.

  • HYOSCIAMUS, la jusquiame, solanacée toxique dans toutes ses parties soutient le rythme.
  • ONOPORDON, le chardon aux ânes, exprime le processus silice par ses épines et son port érigé. Dans cette formule, on utilise la fleur qui a des propriétés tonicardiaques.
  • PRIMULA, la primevère, riche en saponines s’adresse à la circulation périphérique et lutte contre la stase.

 

☛ HYPERICUM AURO CULTUM

Sa fabrication est basée sur le principe des métaux végétabilisés. Ils font le lien entre les médicaments à base de plantes et ceux d’origine métallique, ici, Hypericum, le millepertuis et l’or, Aurum metallicum.

En savoir plus

En médecine anthroposophique, l’on reconnaît à l’or dynamisé des propriétés équilibrantes, notamment sur le psychisme et le système cardiovasculaire. Ce métal va en quelque sorte être dynamisé par la plante, en l’occurrence Hypericum perforatum, le millepertuis, et ce sont ses propriétés en phytothérapie sur les états dépressifs mineurs qui sont retenues ; c’est une plante dynamisante.

Je le prescris par exemple dans le cadre du sevrage des médicaments psychotropes.

 

☛ Nous avons également des formules dédiées à la colonne vertébrale ; elles sont basées sur le trépied BAMBUSA - DISQUES VERTEBRAUX - FORMICA RUFA

  • BAMBUSA, le bambou peut être considéré comme étant une plante « signature » où alternent des éléments rigides et souples comme dans la colonne. Elle est exceptionnellement riche en silice, laquelle est concentrée au niveau des nœuds.
  • DISQUES VERTEBRAUX : c’est de l’organothérapie qui oriente la formule, et stimule.
  • FORMICA RUFA, la fourmi favorise la dissolution des dépôts.

À ces souches, selon les indications et orientations souhaitée peuvent être ajoutés ARNICA MONTANA et ARGENTUM METALLICUM en haute dilution pour lutter contre l’inflammation, ou GELSEMIUM et GNAPHALIUM LEONTOPODIUM lorsque l’on souhaite une action complémentaire dans les névralgies…

Ces formules permettent une nette diminution du recours aux anti-inflammatoires.

 

☛ Une autre formule en granules que je recommande aux parents pour parer aux urgences ORL en attendant la consultation :

  • ARGENTUM NITRICUM D21
  • BELLADONNA D15
  • SILICEA D22

 

☛ Une pommade pour celles et ceux qui sont sujets aux crampes et autres spasmes musculaires

  • CUPRUM METALLICUM D1
  • TABACUM D6

 

☛ Ou celle-ci

  • CUPRUM METALLICUM D1 2 %
  • OXALIS ACETOSELLA TM 5 %

Qui est classiquement dédiée aux spasmes abdominaux, mais que je recommande pour les enfants anxieux, voire traumatisés, en massage sur le plexus solaire.

 

 

Docteur Robert KEMPENICH

 

  • Spécialiste en médecine générale
  • Diplôme Universitaire de cancérologie
  • Certificat Universitaire « Infection par le VIH »
  • Diplôme Universitaire « Médecine, Méditation et Neurosciences »
  • Diplôme de l’École Française d’Homéopathie

 

J’ai été, sur le plan international, durant 24 ans, membre du CA de la IVAA (International Federation of Anthroposophic Medical Associations), président, durant treize ans, de l’ECPM (European Council of doctors for Plurality in Medicine), membre du conseil de CAMDOC Alliance pendant 12 ans ainsi que membre de l’Advisory Board de CAMbrella (étude pan-européenne – 16 universités).

J’ai été successivement, président de l’AMAF (Association Médicale Anthroposophique Française), puis du Mercure Fédéral (Fédération des Associations Médicales Anthroposophiques en France) sur le plan national.

Je suis actuellement président du CNP MEP SMA (Conseil National Professionnel des Médecins à Expertise Particulière – Section Médecine Anthroposophique), de la SSMA (Société Savante de Médecine Anthroposophique) et de l’AREMA (Association pour la Recherche et l’Enseignement en Médecine Anthroposophique).

Tout au long de ces années, j’ai souvent été amené à présenter et à défendre la médecine anthroposophique devant les instances officielles tant nationales qu'européennes.

J’enseigne la médecine anthroposophique aux médecins depuis 1984 dans le cadre de l’AMAF puis de l’AREMA et actuellement à l’Université de Strasbourg.

 

V. Baumann
Illustration : Hyoscyamus niger

 

 

Modifié le: 
07/05/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 29/09/2017

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999