Maladie de Ménières et homéopathie

Expert

conium maculatum

Ce n’est pas la forme la plus fréquente de vertige, mais la plus typique.

Il s'agit de vertiges intenses rotatoires, pouvant durer quelques heures, sans facteur déclenchant, itératifs, accompagnés de surdité, d'acouphènes, de troubles neurovégétatifs (nausées, sueurs… ) et éventuellement d'une sensation de plénitude de l'oreille.

La maladie de Ménières est liée à une augmentation de la pression endolymphatique.

Maladie de Ménières et possibilités en homéopathie

  • PHOSPHORUS 7 À 9 CH : c'est le médicament homéopathique le plus pertinent dans les vertiges en général, y compris dans la maladie de Ménières, surtout lorsqu'elle s'accompagne de troubles auditifs. En 7 CH, 3 granules toutes les 30 minutes, espacer dès amélioration. À poursuivre en traitement de terrain si le type sensible correspond. (en doses espacées, 9 à 15 CH) 
  • Le médicament le plus adapté à la Maladie de Ménières est CONIUM : vertiges rotatoires, aggravés en tournant la tête, en position couché, en se tournant dans le lit, ou en se levant d’un lit ou d’un siège, en remuant les yeux : en 7 CH, 3 granules toutes les heures, espacer dès amélioration. Chez le sujet âgé, le médicament complémentaire de fond est souvent CAUSTICUM. .

 

  • APIS MELLIFICA 5 CH : systématiquement également dans le Ménière, en raison de la physiopathologie de la maladie, ou dans le vertige aggravé couché à gauche. 3 granules 3 fois par jour.
  • CHENOPODIUM 7 CH : avec vertiges, acouphènes, surdité, 3 granules 3 fois par jour..
  • CHININUM SULFURICUM 5 CH : avec vertiges, acouphènes sous forme de bourdonnements), surdité et rougeur de la face. 3 granules 3 fois par jour.
  • NATRUM SALICYLICUM 5 CH : avec vertiges, bourdonnements intenses, surdité. 3 granules 3 fois par jour..
  • SALICYLIC ACIDUM 5 CH : Avec vertiges, bourdonnements et tintements, surdité, 3 granules 3 fois par jour.
  • THERIDION : vertige intense, s’accompagnant de nausées, aggravé en fermant les yeux. Hypersensibilité au bruit . aggravation générale par les secousses, le bruit, par les transports, en fermant les yeux. En 4 à 7 CH, en prises rapprochées.

Illustration : Conium maculatum

Modifié le: 
04/04/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 7/08/2004

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999