La gemmothérapie


 
Gemmothérapie : Les bourgeons de plantes et leurs indications
La gemmothérapie est une méthode thérapeutique à part s’inspirant de la phytothérapie, mais également de la réflexion homéopathique.
« Gemmothérapie » vient du latin « gemmae » qui signifie à la fois pierre précieuse et bourgeon. Hildegarde de Bingen (1098 – 1178) préconisait déjà l’usage de bourgeons dans ces écrits, cassis, bouleau … et l’utilisation de bourgeons de pin en sirop contre la toux se retrouve dans des écrits du moyen-âge.

La gemmothérapie utilise principalement les bourgeons de plante, mais également d’autres extraits de végétaux en croissance : jeunes feuilles ou radicelles, recueillies fraiches. Ces extraits embryonnaires de plantes auraient une activité pharmacologique bien plus importantes que les substances tirées de plantes adultes

En effet, en phytothérapie traditionnelle, diverses parties de plante peuvent être prescrites, l’écorce, les feuilles ou les fleurs, alors que le bourgeon et les autres extraits embryonnaires portent en eux le potentiel du totum de la plante.

Quelques exemples et indications

Plante en français et partie de plante utilisée Plante en latin Principales indications
Airelle, bourgeons Vaccinum vitis idaea Ménopause, bouffées de chaleur

Ostéoporose, aide à fixer le calcium

Régule le transit

Amandier, bourgeons Prunus amygdalus Élimination rénale (urée)

Anti-scléreux, lithiases

Baisse des triglycérides

Aubépine, bourgeons Crataegus oxyacantha Sédative

Action sur les troubles cardiaques liés à la nervosité

Palpitations

Bouleau pubescent, bourgeons Betula pubescens Drainage hépatique
Cassis, bourgeons Ribes nigrum Anti-inflammatoire

Anti-allergique

Effet cortisone-like

Cèdre du Liban, bourgeons Cedrus libani Dermatologie, peau sèche

Eczéma sec, psoriasis

Châtaignier, bourgeons Castanea vesca Circulation sanguine, veineuse et lymphatique
Églantier, jeunes pousses Rosa canina Stimule les défenses immunitaires

Affections respiratoires récidivantes

Figuier, bourgeons Ficus carica Anxiété, stress

Acidité digestive liée au stress

Framboisier, jeunes pousses Rubus idaeus Règles douloureuses

Antispasmodique utérin

Frêne, bourgeons Fraxinus excelsior Douleurs ostéo-articulaires

Draineur général

Genévrier, jeunes pousses Juniperus communis Draineur hépato-rénal
Marronnier, bourgeon Aesculus hippocastanum Tonique veineux
Noyer, bourgeons Juglans regia Renforce la flore intestinale

Action sur l’arbre respiratoire

Olivier, jeunes pousses Olea europa Draineur général dans le domaine cardio-vasculaire, hypertension artérielle

Hypolipémiant

Pin sylvestre, jeunes pousses Pinus sylvestris Draineur général et antiseptique de la sphère respiratoire

Draineur général et antiseptique de la sphère ORL

Reminéralisant

Romarin, bourgeons Rosmarinus officinalis Draineur hépatobiliaire

Stimulant psychique

Anti-âge

Séquoia, bourgeaons Sequoia gigantea Draineur articulaire, aide à la consolidation de fractures

Adénome prostatique

Anti-âge, tonique

Tilleul, bourgeons Tilia tomentosa Dans les troubles de l’endormissement, surtout chez l’enfant

Anxiolytique

Vigne, bourgeons Vitis vinifera Anti-inflammatoire général, rhumatismes

Favorise l’assimilation du calcium

Action sur les fibromes utérins

Action dans les maladies fibrosantes en général

Viorne, bourgeons Viburnum lantana Draineur de l’arbre respiratoire, bronchites, asthme…

Draineur de la peau, eczéma

Il existe deux modes de préparation

Dans les deux cas, la préparation se fait à partir d’extraits de plantes fraîches.

La préparation dite diluée ou macérat 1D de la pharmacopée française

Les extraits végétaux sont mis en macération dans un mélange de glycérine et d’alcool. Après un temps de macération (généralement 3 semaines), le liquide est filtré puis dilué au 1/10 dans un mélange eau, glycérine et alcool. On obtient un macérat glycériné D1.

La prescription sera libellée ainsi :

Par exemple avec l’exemple des bourgeons de cassis : Ribes nigrum macérat glycériné (MG) 1D, posologie …

Les posologies de la gemmothérapie en macérat glycériné D1 sont généralement de 50 à 100 gouttes par jour.

La préparation dite concentrée ou macérat – mère

Les extraits végétaux sont mis en macération dans un mélange à part égale d’alcool, glycérine et eau. Après un temps de macération (généralement 3 semaines), le liquide est filtré, et l’on obtient le macérat glycériné.

La prescription sera libellée ainsi :

Par exemple avec l’exemple des bourgeons de cassis : Ribes nigrum macérat glycériné (MG) concentré, posologie …

Attention, les posologies de la gemmothérapie en macérat glycériné sont moindres, elles sont généralement de 5 à 15 gouttes par jour.

Avec ce mode de préparation, les quantités d’alcool absorbées sont moindres.

Dans le cadre de l’homéopathie, la gemmothérapie apporte des solutions de drainage fort intéressantes.

De nombreuses maladies se développent sur un organisme fragilisé, encrassé ; les éliminations se font mal. Cela peut être en rapport avec un vieillissement naturel de l’organisme, mais également par une accumulation de déchets, d’abus, de traitements allopathiques, suite de pollution…

Drainer signifie stimuler les fonctions d’élimination en travaillant sur des organes bien spécifiques. Nous utilisons pour cela différentes méthodes, et la gemmothérapie en est l’une des plus satisfaisantes. Ce travail est souvent primordial sur un organisme fatigué ou affaibli avant d’entreprendre un traitement homéopathique ciblé.

La gemmothérapie utilise des extraits de végétaux en croissance (bourgeons, jeunes feuilles..). En homéopathie, elle apporte des solutions de drainage