Cure dépurative de bouleau printanière

feuille de bouleau

Pour rester en bonne santé, notre organisme doit constamment se régénérer et éliminer ce qui l'encombre.

 

Autrement dit, notre santé repose sur une constante recherche d'équilibre entre les processus organiques de construction et la formation de déchets métaboliques.

 

Nos activités neuro-sensorielles, digestives et motrices s'accompagnent nécessairement de l'élimination d'hydrates de carbone, de graisses et de protéines, donc de déchets. Ce sont eux qui produisent la sensation de fatigue. Pour se régénérer, notre corps a besoin de repos, tant sur le plan physique ( sommeil, vacances ) que physiologique.

Nos capacités d'élimination s'altèrent avec l'âge

Le corps de l'enfant, en pleine croissance, fait preuve d'une grande vitalité et d'une grande souplesse, tandis que celui de la personne âgée tend à ralentir son métabolisme, perdre sa tonicité, se raidir et se fragiliser. Venant plus difficilement à bout des déchets métaboliques, il les laisse s'accumuler sous forme de dépôts qui se résorbent très difficilement et peuvent conduire à diverses pathologies, de type rhumatismal notamment. D'un âge à l'autre, l'équilibre naturel entre processus de construction et de déconstruction évolue progressivement, avec plus ou moins de rapidité. C'est le processus naturel du vieillissement. Si on ne peut l'empêcher, il est toutefois possible de prévenir son accélération. Le manque de mouvement, une alimentation mal adaptée ou une maladie peuvent conduire à tout moment à une accumulation de toxines dans l'organisme.

Les saisons nous impactent aussi

C'est notamment le cas pendant la période hivernale. Avec le froid, le manque de lumière et d'aliments frais, le métabolisme se ralentit et l'assimilation s'accomplit moins bien. À l'approche du printemps, on se sent fatigué et abattu, avec des douleurs diffuses dans le dos, malgré l'élan de vie que manifeste la nature.

Pourquoi une cure dépurative de bouleau

Stimuler régulièrement les fonctions naturelles d'élimination de l'organisme par une cure dépurative de bouleau associée à une diète alimentaire, c'est lui permettre de drainer ces déchets métaboliques vers l'extérieur avant qu'ils ne deviennent source de pathologies. Après 35 ans, ce type de cure est conseillé systématiquement chaque année au printemps pour retrouver équilibre et vitalité. Elle est aussi bénéfique au début de l'automne, en cas de fatigue générale et de douleurs articulaires et dorsales. De façon générale, la cure dépurative de bouleau complète efficacement les traitements médicaux en cas de manifestations articulaires douloureuses. Elle constitue aussi le complément adéquat des traitements externes de peaux à problèmes. Effectuée lors d'un régime amaigrissant, une cure dépurative de bouleau stimule l'élimination des toxines, souvent ralentie par la réduction du bol alimentaire.

 

Comment se pratique la cure de bouleau

Pour obtenir un drainage complet de l'organisme, il est indiqué d'effectuer une cure de 5 à 6 semaines, en prenant 2 à 3 fois par jour, si possible avant les repas, une cuillère à soupe (ou une ampoule buvable) de jus ou de sirop de bouleau dans de l'eau ou une tisane. Les personnes souhaitant réduire leur consommation de sucre choisiront de préférence le bouleau sous forme de jus.

La diète alimentaire

Pendant une cure dépurative, il est important de ne pas surcharger l'organisme avec des aliments qui l'"encrassent". Pour cela, il est conseillé de réduire la consommation de viande et de laitages et de consommer régulièrement fruits et légumes. On évitera aussi les sauces riches et les aliments trop salés ou trop sucrés. Très souvent, la fatigue printanière s'accompagne d'une paresse au niveau hépato-biliaire et intestinal. Pour stimuler le travail de ces organes, il est conseillé de consommer chaque jour des plantes connues pour leur action dépurative, sous forme de tisanes ( ortie, reine des prés …), ou en légumes ( pissenlit, radis noir, artichaut, ortie…) L'élimination régulière des selles sera facilitée par la prise chaque soir de 4 à 5 pruneaux mis à tremper quelques heures auparavant. Quant à la boisson, n'oublions pas le rôle essentiel de l'eau, dépuratif par excellence.  

Modifié le: 
29/03/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 3/04/2008

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999