Crise d'asthme : recherche du médicament homéopathique d'action locale

Expert

crise asthme

Lors des crises, ils pourrons être prescrits en prises très rapprochées, tous les ¼ d’heure par exemple, avec espacement dès amélioration. Certains de ces médicaments, comme par exemple ARSENICUM ALBUM, LACHESIS, KALIUM CARBONICUM, … sont des médicaments d’action générale et locale.

Les principaux remèdes

  • ARSENICUM ALBUM 4 à 5 CH : avec des crises typiques, survenant entre 1 heure et 3 heures du matin ; le malade est agité, ressent une grande anxiété, et recherche l'air frais.
    • Cette souche peut être conseillée dans le cadre de l'asthme d'effort, 5 granules avant l'exercice, à renouveler si nécessaire pendant l'effort. 
  • CUPRUM METALICUM 4 à 5 CH : toux spasmodique, quintes ou asthme prenant la forme d'une toux spasmodique, les quintes sont soulagées par une gorgée d'eau froide.
    • Le visage devient violacé lors des accès de toux.
  • IPECA 4 à 5 CH : spasme bronchique avec hypersécrétion muqueuse et nausées.
    • La langue reste propre. La toux est quinteuse.
    • IPECA correspond souvent à l’asthme infantile.
  • KALIUM CARBONICUM 4 à 5 CH : asthme aggravé entre 2 et 5 heures du matin, obligeant à s'asseoir, les coudes sur les genoux.

Mais aussi

  • ANTIMONIUM TARTARICUM 4 à 5 CH : crise d’asthme avec sécrétions abondantes, et expectoration très difficile.
    • Dyspnée, essoufflement aggravée en position allongée.
  • ARALIA RACEMOSA 4 à 5 CH : toux dès que l'on se couche, jusqu'à minuit.
    • Asthme en début de nuit, avant minuit.
  • BLATTA ORIENTALIS 4 à 5 CH : asthme avec dyspnée intense, accumulation de mucosités.
  • DROSERA 4 à 5 CH : toux avec vomissements déclenchés par les quintes, aggravée après minuit.
    • Asthme en parlant, en riant, en mangeant chez un sujet de type tuberculinique.
  • LACHESIS 4 à 5 CH : asthme aggravé couché, à l’endormissement ou au réveil, à la chaleur.
  • SPONGIA TOSTA 4 à 5 CH : la crise apparaît brutalement avant minuit.
    • La toux est sèche, sifflante, le sujet s'assied et ne supporte pas qu'on le touche.
    • Il a une sensation de mort imminente par obstruction du larynx.
    • Les symptômes sont améliorés en buvant chaud.
Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 9/04/2009

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999