Congestion pelvienne et homéopathie

Expert

hamamelis

Définitions

Le phénomène de congestion veineuse pelvienne est à l'origine de nombre de douleurs abdominales chez la femme.

L'étude du réseau veineux pelvien, de son anatomie et de son hémodynamique complexe, a été rendue possible grâce à de nouveaux examens radiologiques et échographiques. Cependant, les médecins attentifs aux plaintes de leurs patiente, procédant à des examens cliniques soigneux connaissent bien ce lien entre douleurs pelviennes et utérines et réseau veineux. Il suffit également de connaître les remèdes homéopathiques de congestion veineuse pour comprendre que leur action ne se limite pas à la seule insuffisance veineuse des membres inférieurs.

Les veines pelviennes ne possèdent pas de valvules (dispositif anti-retour). Elles comportent des récepteurs noradrénergiques influencés par le stress et des récepteurs hormonaux. Le plexus veineux entourant l'utérus, lorsqu'il est congestionné, peut transformer l'utérus en une véritable éponge vasculaire. Les variations de pression du réseau pelvien peuvent se transmettre aux veines des membres inférieurs notamment par les veines périnéales.

Les varices pelviennes

L'aspect des veines pelviennes est très variable selon l'âge, le nombre de grossesses, la prise de contraceptifs oraux et le moment du cycle.

Les varices pelviennes peuvent entrer soit dans le cadre d'une maladie variqueuse essentielle au même titre que les varices des membres inférieurs souvent associées, ou bien elles peuvent être secondaires à une compression pelvienne.

Elles se voient en période d'activité génitale et sont influencées par l'équilibre hormonal. Les facteurs de risque sont les mêmes que dans les autres pathologies veineuses : hérédité, station debout prolongée, sédentarité, grossesses répétées, excès de poids, constipation.

D'autres processus jouent un rôle important telles les fibroses cicatricielles dues à des séquelles d'appendicite aiguë, ou à de l'endométriose pelvienne par exemple.

Sur le plan hormonal, les troubles de fonctionnement de l'ovaire ont une action certaine sur la paroi veineuse, mais il est très probable que la veine elle-même puisse avoir une influence sur la fonction ovarienne de par la qualité des échanges sanguins. Il y aurait donc intrication entre le problème ovarien et la pathologie veineuse avec constitution d'un véritable cercle vicieux.

 

Diagnostic

Le caractère de la douleur est essentiel : il s'agit d'une douleur pelvienne diffuse, variable dans son intensité et son irradiation. Elle débute souvent le matin et se majore progressivement à la station debout, aux efforts, à la marche. Parmi les divers facteurs d'intensification de la douleur le plus important est certainement la position debout. On peut également retrouver cette douleur lors des rapports sexuels et dans les heures qui suivent. Les règles sont souvent douloureuses. D'autres manifestations sont souvent présentes : les difficultés urinaires, la constipation avant les règles, une fatigue et une tendance dépressive.

 

Le traitement

Il fait appel aux mêmes remèdes que pour l'insuffisance veineuse pour ce qui est de la phytothérapie. Le traitement doit être poursuivi durant au moins trois mois durant tout le cycle pour que l'effet bénéfique perdure. On peut également espérer que la correction des troubles veineux peut avoir un effet favorable sur la fonction ovarienne. L'homéopathe s'orientera plus volontiers vers : SEPIA. AESCULUS. NUX VOMICA. COLLINSONIA

 

HAMAMELIS COMPOSÉ : ce médicament homéopathique est adapté dans la majorité des troubles veineux

  • Hamamelis virginiana 3 CH
  • Anemone pulsatilla 3 CH
  • Echinacea angustifolia 3 CH
  • Fluoricum acidum 3 CH
  • Viburnum prunifolium 3 CH
  • Tussilago farfara 3 CH
  • Corylus avellana 3 DH
  • Aesculus hippocastanum 3 DH
Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 7/06/2006

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

Bibliographie
  • Guermonprez/Pinkas/Torc, Matière médicale homéopathique, Editions Similia (4 mars 2017), ISBN : 978-2842510718
  • D. Demarque, J. Jouanny. Poitevin, Y. Saint-Jean, Pharmacologie et matière médicale homéopathique, CEDH, 3e édition (1 octobre 2009), ISBN : 978-2915668391
  • C. Besnard-Charvet, C. Rocher, Homéopathie en gynécologie, Elsevier Masson (10 juin 2015), ISBN : 978-2294739996
  • C.Charvet, A. Demonceaux, F. Donner, Schémas et protocoles en gynécologie-obstétrique : Thérapeutique Homéopathique, CEDH (5 novembre 2010), ISBN : 978-2915668506
  • A.Holtscherer, M.S.Legros, Pratique homéopathique en gynécologie, Editions Boiron (1 janvier 1994), ISBN : 978-2857421061
  • Boericke , Matière médicale, Editions Similia; Édition : 9e éd. (18 janvier 1999), ISBN : 978-2904928994
  • L. Vannier, J. Poirier, Précis de matière médicale homéopathique, Editions Boiron (7 janvier 1999), ISBN : 978-2857420675
  • D. Grandgeorge, L’esprit du remède homéopathique : Ce que le mal a dit, Editions Narayana (8 mars 2016), ISBN : 978-3955821036
  • P. Barbier, Homéopathie : Petits remèdes retrouvés, Ed. Marco Pietteur (15 janvier 2003), ISBN : 978-2872110872
  • J.E. Poncet, Homéopathie pédiatrique : Thérapeutique en pathologie aiguë, Editions Boiron (31 mai 2002), ISBN : 978-2857420767
  • La femme de 40 à 50 ans : Actes des journées du 29-30 mars 1996, Lyon (Cliniques homéopathiques), Institut Boiron (1997), ISBN : 978-2857421238
  • M. Guermonprez, Homéopathie : Principes – Clinique – Techniques, Editions Similia (9 mai 2017), ISBN : 978-2842510763
  • 
J. Barbancey, Pratique homéopathique en psychopathologie, Editions Similia (18 janvier 1999), ISBN : 978-2904928178
  • 
V. Baumann, Homéopathie pratique : Le guide pour toute la famille, Larousse (21 mars 2018), ISBN : 978-2035948656
  • L. Pommier, Dictionnaire homéopathique, Le Livre de Poche (1986), ISBN : 978-2253038153

 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999