Je suis allergique, et si j'arrêtais le lait !

lait

Lait, laitages et allergies

Les polémiques autour du lait sont légion. Le lait de vache est la nourriture du veau, et environ 20 % des enfants y sont intolérants. Cette observation ne tient compte que des troubles digestifs observés chez ces enfants, mais ne répertorie pas d'autres pathologies telles que l'eczéma, les pathologies ORL à répétition, les troubles de la croissance.

Le lait est un nutriment complexe qui véhicule des anticorps, des protéines, des graisses, des vitamines. Ses fonctions chez le bébé :

  • Stimule l'immunité.
  • Apporte énergie et nutriments.
  • Équilibre le système nerveux par un apport équilibré en acides gras essentiels.
  • Véhicule une information de croissance adaptée par le message contenu dans ses protéines.
  • Apporte la quantité de calcium nécessaire et suffisante au bébé.

 

À chaque espèce son lait !

L'intolérance au lait est encore plus fréquente chez l'adulte que chez l'enfant.

À l'âge adulte, nous avons perdu la quasi-totalité des lactases, enzymes indispensables à la digestion du lait. Cette enzyme est présente chez le bébé qui tête sa mère.

Les fromages " FAITS " traditionnels dont le lactose, les protéines et les graisses ont été complètement transformés en produits digestibles par des bactéries sélectionnées ne présentent pas les mêmes inconvénients, à condition qu'ils aient été fabriqués de manière artisanale avec des laits de vaches non traitées.

Notre propos n'est pas d'entrer dans la polémique : deux lobbys s'affrontent : les antis-lait et le géant agroalimentaire des produits laitiers. Nous suggérons seulement une prise de conscience à vous tous qui souffrez d'une pathologie chronique, qu'elle soit bénigne ou sévère.

Tentez durant deux ou trois mois d'exclure le lait et les yaourts (à moins que vous ne les fassiez vous-même à partir de lait frais biologique et que vous les consommiez très rapidement). Ne craignez pas les carences en calcium. Les légumes, fruits, eau minérale en contiennent suffisamment, et il sera de meilleure qualité et mieux assimilé que celui contenu dans le lait.  

 

J'arrête le lait dans les cas suivants.

  • Fatigue chronique.
  • Migraines à répétition.
  • Rhumatisme.
  • Allergie quelle qu'elle soit.
  • Problème de peau quel qu'il soit.
  • Problème digestif quel qu'il soit, en particulier les ballonnements, colopathie, constipation.
  • Infections à répétition, ORL, gynécologiques, dermatologiques, et surtout cystites.
  • Candidoses.

Faites le test durant deux à trois mois ; vous constaterez certainement une différence.  

Modifié le: 
07/09/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 21/02/2015

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999