J'ai lu pour vous "Contre-jour"

contre jour

Thomas PYNCHON

éditions du seuil, traduit de l'Anglais par CLARO

Véronique BAUMANN

Certains s'étonneront de cette référence littéraire à priori hors sujet sur HOMEOPHYTO ! Que les curieux lisent ce qui suit et partagent ma stupéfaction.

Je suis sortie comme orpheline de cette lecture au printemps de cette année, à la fois émue de clore ce monument et anxieuse à l'idée de retrouver un monde plat, linéaire, et en noir et blanc.

Je n'ai aucune prétention à être critique littéraire, et encore moins à commenter ou résumer ce livre d'une richesse inouïe. Il m'a fallu trois longs mois pour en achever la lecture, trois mois au cours desquels PYNCHON m'a offert cette délicieuse parenthèse quotidienne où mon esprit vagabondait dans des intrigues, des univers, des lieux multiples et foisonnants.

Ce "pavé" (et le terme est loin d'être péjoratif tant l'on eût aimé que le plaisir se prolonge ) de 1207 pages est un monument de grâce. Il nous promène de l'exposition universelle de Chicago en 1893 au tout début de la première guerre mondiale, non dans une narration linéaire, mais en une multitude de points de fuite, et ce tant dans les dimensions connues (temps et espace), que présumées et intuitives (émotionnelle, mystique, …)

Comment aborder et lire ce livre ?

Tout simplement en acceptant de lâcher prise, en renonçant à suivre une intrigue, en renonçant aux références géographiques, temporelles, historiques, et se laissant emporter en une multitudes d'univers parallèles tragicomiques.

L'homéopathie est mentionnée en de rares touches au fil du livre, infinitésimale au regard de l'immensité de l'oeuvre, jusqu'à ce que … l'on tombe sur un personnage accessoire (mais ils sont tous essentiels dans ce livre) décrit comme tel : Page 471 de l'édition française

"Chick examina le jeune Meatman. Clairement, classiquement ce qu'un homéopathe qualifierait de "type lycopodium". La peur inscrite dans chaque cellule. La peur de la nuit, d'être hanté, d'échouer, de certaines choses qu'on ne saurait nommer à la légère. Les premiers à escalader les gréements en pleine tempête, non par courage mais par désespoir, comme l'unique remède à cette lâcheté ont ils redoutaient l'emprise."

C'est la plus belle description de la physiopathologie de ce grand médicament qu'il m'ait été donnée de lire. C'est ce que l'homéopathe lit entre les lignes des matières médicales, ce qu'il a compris au fil des années en côtoyant et en accompagnant ses patients "Lycopodium".

Je vous livre ici la réponse d'un spécialiste de l'auteur avec lequel j'ai brièvement correspondu.

"Un nouvel exemple de ce que PYNCHON cache dans ses livres et sa capacité à émerveiller son lecteur ! Son érudition gigantesque (il est connu que TOUT ce qui concerne l'électricité, la lumière, et les sciences dans Contre-Jour est juste, précis et excessivement pointu, comme dans tous ses livres) . L'exemple que vous pointez (venant de surcroît d'une spécialiste) vient confirmer que rien n'est laissé au hasard dans ses textes et ça, surtout lorsque ce sont des pavés de mille deux cents pages, ça ne cessera de fasciner ses lecteurs, moi le premier. Ce type qui n'arrête pas de sembler ajouter du hasard, du désordre au monde par le biais du roman le fait par excès de rigueur, d'ordonnancement, de précision dans son système romanesque. Quant on sait que l'entropie a un rôle si important dans son système, ça en devient totalement paradoxal !"

Mon sentiment personnel, c'est plus que de l'érudition, c'est de la grâce !

Et ... cerise sur le gâteau, le personnage du Prince Spongia Tosta qui apparaît en fin d'ouvrage !

Pour en savoir plus sur l'auteur et ses oeuvres :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Pynchon  

Modifié le: 
28/10/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 19/09/2005

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999