J'ai faim la nuit ! Quel médicament homéopathique prendre ?

faim nocturne

Nous considérons ici plus la pulsion de faim réelle, que l'envie de manger qui peut pousser hors du lit n'importe lequel des « types sensibles » mentionnés sur la page

Lorsque la faim nous tiraille la nuit, voici quelques possibilités en homéopathie

  • CHINA : avec grand appétit vite rassasié.
  • LYCOPODIUM : a souvent les yeux plus grands que le ventre ; il est souvent rassasié dès les premières bouchées. Son foie le « réveille » souvent en milieu de nuit, aux alentours de 2 heures, et la faim le tenaille.
  • NATRUM CARBONICUM : en fin de nuit.
  • PHOSPHORUS : sera attiré par les charcuteries, saucisson, jambon, mets salé. La faim s'accompagne d'une sensation de faiblesse.
  • PETROLEUM
  • PSORINUM : chez un sujet très frileux qui n'assimile pas ce qu'il mange et ne grossit pas.
  • SELENIUM : chez un sujet épuisé, fatigue physique, intellectuelle et sexuelle.
  • TUBERCULINUM : mais ne prend pas de poids. Désirs de lait froid, de sucreries.

POSOLOGIES : il s'agit généralement de traitements de terrain, et posologie et hauteurs de dilutions doivent être déterminées au cas par cas. 
Par exemple en 7 à 9 CH, 5 granules par jour, ou en 15 CH, une dose hebdomadaire. 

Modifié le: 
02/02/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 7/05/2004

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999