Homéopathie et traumatologie : les médicaments de l'urgence

Expert

homéopathie et traumatologie (ete)

Fractures hémorragies, entorses... le traitement homéopathique

L'homéopathie peut rendre de nombreux services en traumatologie, en chirurgie, et en post-opératoire.
Ces médicaments sont à utiliser, si les délais le permettent, en complément des mesures thérapeutiques à prendre en urgence.

 

Médicaments utiles en traumatologie

 

La psychologie du traumatisé

Souvent négligée dans les services d'urgence, par manque de temps, par manque de personnel, par manque de structures adaptées, cette composante est néanmoins capitale pour une récupération optimale après un traumatisme.

C'est à regret que le personnel soignant doit, la plupart du temps, parer au plus urgent et différer la prise en charge des angoisses et de la panique. Il ne faut pas oublier les proches dont le stress peut se communiquer au blessé.

N'oublions pas non plus l'anxiété du témoin d'un accident qui va passer quelques mauvaises nuits voire pire après avoir vu une désincarcération ou une scène de réanimation. Ces notions sont bien sûr applicables aux petits accidents domestiques dont la portée, surtout chez l'enfant peut être grande.

Les lignes qui suivent peuvent difficilement être appliquées dans les services d'urgence traditionnels, bien que les temps changent, mais pourront rendre service au quotidien.

  • En cas d'agitation importante : ACONIT 15 CH, une dose le plus tôt possible
  • Quand la douleur semble disproportionnée : CHAMOMILLA 15 CH ou COFFEA 15 CH, une dose
  • Quand le choc sidère : OPIUM 15 CH, une dose
  • En cas d'attaque de panique : ACONIT 15 CH, une dose le plus tôt possible
  • Peur de la mort, peur de l'hôpital et agitation : ARSENICUM ALBUM 9 CH, , une dose le plus tôt possible
  • Et dans tous les cas de traumatisme important, tant pour les témoins que le sujet lui-même : ARNICA MONTANA 15 CH.
    • Ce remède peut s'avérer très utile même en cas de traumatisme apparemment bénin : pensons au petit enfant qui fait une chute sans gravité dans les escaliers ; il pourra lui éviter la crainte du dit escalier par la suite. Le tout étant d'évaluer l'impact psychologique de la chute.

Nous répétons ici, bien que cela paraisse évident, ces remèdes sont à utiliser en complément des mesures thérapeutiques à prendre en urgence.

Modifié le: 
10/09/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 17/04/2006

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999