Homéopathie et psychiatrie

homéopathie et psychiatrie

L'homéopathie est précieuse en psychiatrie, en complément des thérapies conventionnelles.

L'homéopathie ne peut à elle seule guérir la maladie mentale, mais son aide est précieuse tant dans la compréhension de ce qui a pu générer le mal-être qu'en thérapeutique, et en complément d'autres médications conventionnelles dans les cas lourds. 
Comprendre le patient, son terrain, ce qui le déstabilise, ce qui peut le soulager ...

 

Ce que l'homéopathie peut apporter

L'homéopathie apporte beaucoup dans la prise en charge de ces patients :

  • Tout d'abord dans la compréhension du trouble, l'écoute et la prise en charge thérapeutique quels que soient les moyens utilisés. En effet, en homéopathie, les tableaux cliniques sont très riches, et selon l'âge, l'histoire de la personne, le vécu, (voire les exemples dans les pathologies dépressives) permettent d'inscrire l'épisode dans une histoire, de le considérer comme une tranche de vie et non plus isolément. Traiter par exemple un état dépressif à l'aide d'antidépresseurs, et compléter avec un traitement de terrain en homéopathie, permet d'équilibrer le fond, de situer cet accident dans une logique de vie, et finalement faire de cette douloureuse épreuve une occasion pour la personne de rebondir et de se reconstruire.
  • L'homéopathie permet de dépister voire d'anticiper ces états. L'homéopathe connaît bien son patient, il identifie ses points faibles, anticipe son mode de réaction aux accidents de la vie.

En fonction du profil du patient

Selon le « profil » du patient, certaines périodes de la vie sont délicates à passer, la ménopause pour LACHESIS, les suites de grossesse pour SEPIA.

 

En fonction de la saison

Certaines saisons seront également difficiles à gérer selon les terrains,

 

D'autres paramètres doivent aussi être pris en compte

  • Certains tableaux psychiatriques révèlent des affections ou désordres organiques. Si l'on connaît bien son patient, on saura relier des manifestations psychologies au « système » global. Pour un enfant agité, par exemple, rechercher une infestation par les vers s'il présente un type CINA.
  • Certaines épreuves de la vie feront basculer certains, d'autres seront moins affectés dans les mêmes circonstances. NUX VOMICA ne supportera pas un frein à ses ambitions, PULSATILLA une séparation, NATRUM MURIATICUM l'idée d'une trahison...

 

Homéopathie et allopathie

  • Pour ce qui est du sevrage de certains psychotropes, notamment les anxiolytiques qui engendrent une toxicomanie, l'homéopathie peut apporter une aide précieuse, avec le concours du médecin bien entendu.
  • Enfin, prescrite conjointement à l'allopathie, l'homéopathie permet souvent de diminuer les doses de médicaments prescrits et en atténue les effets secondaires, les rendants ainsi plus tolérables.

On l'aura compris, homéopathie et psychiatrie vont très bien ensemble, mais attention, il n'est pas question d'automédication, ni de traiter ses proches.

Le patient en difficulté a besoin de l'écoute d'un tiers, d'un médecin, il y a droit, c'est indispensable.

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 19/12/2001

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999