Homéopathie chez le tout petit



L’homéopathie pour bébé !
Absence totale de toxicité, facilité d’emploi, subtilité de la méthode, autant d’arguments pour s’y mettre.

L’homéopathie s’adapte parfaitement au bébé et à sa maman, et à condition de prendre des formes adaptées au tout petit. Il ne faut cependant pas céder à la tentation de l’automédication ; l’enfant doit être examiné par son médecin au moindre doute.

l’homéopathie oui, mais comment administrer les remèdes à bébé ?

Si la maman allaite

Il est possible pour la maman de prendre elle-même le ou les remèdes, au rythme de 6 prises par jour environ, uniquement si elle ne suit pas de traitement homéopathique par ailleurs.

Chez le petit avant 7 mois

  • Je conseille de diluer les granules ou globules dans un petit biberon de 50 ml par exemple, que l’on donnera au bébé en 5 ou 6 fois au cours de la journée. Il faudra conserver le biberon au réfrigérateur entre les prises. Lorsque le remède est sélectionné ou conseillé par le médecin, compter entre 5 et 10 granules par jour ou 1 à 2 comprimés selon les marques.
  • Certains laboratoires commercialisent les remèdes sous forme de trituration, sorte de poudre que l’on peut glisser directement sous la langue du petit à l’aide d’une petite cuiller mesure. C’est le système le plus couramment utilisé.
  • Il existe aussi des ampoules buvables, certes bien commodes, mais plus onéreuses au long cours. On les préfère pour les traitements de fond, ou lorsqu’une dose est nécessaire en urgence, pour les pathologies aiguës par exemples.

Après 7 mois

  • Il est possible d’administrer les granules directement à l’enfant à condition de le maintenir en position assise et sous surveillance tant qu’il n’a pas avalé le produit. En effet, le risque de  » fausse route  » est toujours possible. D’ailleurs la réglementation impose une dilution dans un peu d’eau jusqu’à 6 ans.
  • Pour plus de sécurité, je conseille le système du biberon jusqu’à un an.

Absence totale de toxicité, facilité d’emploi, subtilité de la méthode, autant d’arguments pour s’y mettre . L’homéopathie s’adapte parfaitement au bébé