Halali sur le lait

halali sur le lait

La chronique vétérinaire du DrMarcel

Considérations sur homo dit sapiens

Quelques milliers d'années avant notre ère les juifs écrivaient déjà " tu ne mangeras pas l'agneau dans le lait de sa mère". Les rabbins pensent que c'est Dieu qui l'a dit, plus prosaïquement je dirai qu'il faut se garder du lait et des laitages et les employer de la façon la plus rationnelle possible (pas de fromage après la viande chers franzosen). L'hominien s'est cru malin en s'appropriant le lait de vache. Les Européens du nord ne présentent que de 0 à 14 % d'intolérance au lactose, au prix d'un remplissage forcené des cimetières lors du passage à l'alimentation lactée chez les scandinaves notamment… sélection naturelle… Les Africains et les asiatiques sont intolérants à presque 99 % au lactose, ne leur envoyez pas de lait, mais apprenez leur à faire du fromage ou des yaourts. L'aristocratie et la bourgeoisie éclairée l'ont toujours su, ces dames faisaient venir des nourrices, quitte à ce que le rejeton d'icelles en meure lorsqu'il était laissé à la campagne nourri avec le lait des vaches (si celui-ci n était pas vendu à la ville). Les femmes de médecins, les femmes médecin (doit-on dire les docteuses ou les médecines) les vétérinaires ont toujours dans la mesure du possible nourri leur progéniture à l'aide du lait sui generis. On persuade les prolétaires au nom d'arguments féministes éculés de faire tourner l'industrie laitière internationale, heureusement le show bizz a remis le téton à la mode. "

The Lancet " cité par " que choisir" ce mois-ci prouve une diminution de 4,3 % des cancers du sein chez la femme par année d'allaitement (7 % par naissance).

Au début du siècle le lait de vache véhiculait la tuberculose ; il fallait le faire bouillir, puis on l'a pasteurisé à 60° on y a trouvé des colibacilles des staphylocoques et autres salmonelles, des pesticides, de la dioxine, des antibiotiques, on y suspecte du prion. Grâce aux efforts incessants de mes distingués confrères le lait est aujourd'hui un produit sain, la surproduction et la création de " vaches à lait " "(prim hostein) ont conduit Bruxelles à encourager la qualité plutôt que la quantité, bon point pour l'Europe, ou peut être un jour donnera-t-on aux veaux à boire du lait de vache, ce qui depuis trente ans est considéré comme ringard...

Chez les animaux

Les mêmes erreurs funestes se propagent : combien de poulains orphelins morts du lait de vache, combien de chiots morts nourris au lait coupé d'eau, combien de mères chat donnant du lait au minou croyant bien faire, combien de clients m'ont quitté en claquant la porte ", " on a toujours donné du lait au chat.

Chaque espèce a un lait spécifique.

Il faut materniser…2000 ans ont été nécessaires pour le comprendre, le potard du coin vend maintenant des laits maternisés tout préparés pour bébés chiens, chats, poulains, porcelets ou humains, votre vétérinaire vous donnera en plus les conseils gratuits sur leur emploi. Et sur la précocité de la vaccination. Une exception confirme la règle : la femme et l'ânesse ont un lait pratiquement équivalent (quid de Remus et Romulus ?)  

Le lait de vache contient 3,5 % de protéines 3,5 % de graisses et 5 % de lactose
Le lait de chienne 11% 10% 3%
Le lait de chatte 10% 6% 4%

Quelques trucs pour materniser à la maison en urgence

(en attendant l'achat de laits idoines).

  • Pour nourrir un chiot ou un chaton orphelin il est vital de sur-protéiner et sur-graisser le lait de vache. Un bon truc consiste à mélanger un œuf cru entier et une petite boîte de lait gloria, ou 6 œufs dans un litre de lait de vache (formules de Pons).
  • Le lait de lapine contient 12 % de protéines,13 % de graisse et seulement 2 % de lactose, il arrive qu'une lapine meure en mettant bas, rajouter des œufs aux formules précédentes et aller vite acheter du lait de lapine. En cas d'urgence nourrir les bébés de crème fraîche allégée (crème pour chantilly).
  • Le lait de jument est plus pauvre en protéines et en graisse que le lait de vache, plus riche en lactose. En cas d'urgence, on sucrera du lait de vache coupé d'eau, si le poulain accepte de téter. On ne peut rien administrer de force par voie buccale au cheval, appeler d'urgence le vétérinaire pour administration, à l'aide de sonde naso-oesophagienne de laits spéciaux (FOAL), d'un traitement de la constipation qui est mortelle et de gamma globulines. Je n'ai réussi qu'à sauver une pouliche orpheline dans ma carrière, au prix de dix heures de présence par jour en liaison téléphonique avec le professeur de nutrition de l'école vétérinaire de Toulouse elle vit toujours et porte mon nom (ce n'est pas Marcel).

CONCLUSION : LASCIARE FARE LA NATURA.

Doc Marcel.  

Modifié le: 
02/02/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : - 9/01/2003

À propos de l'auteur

Docteur Marcel, Vétérinaire homéopathe et journaliste. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999