Grossesse, fatigue et homéopathie



Fatigue, troubles du sommeil, anxiété, … les aborder sans risques pour maman et bébé avec l’homéopathie
Nombre de femmes se plaignent de fatigue durant la grossesse, principalement au cours du premier et du troisième trimestre.

Fatigue et hypersomnie du premier trimestre

Cette hypersomnie, (besoin de beaucoup de sommeil) est due à une augmentation du taux de progestérone, l’hormone de la grossesse, pendant le premier trimestre ; elle est donc normale, même s’il est difficile pour certaines de s’y adapter.

Certains profils homéopathiques supportent mal ces bouleversements hormonaux, en premier lieu SEPIA

  • Sensation de pesanteur, de relâchement.
  • Tendance aux nausées et à la constipation
  • Risque de masque de grossesse et de chute de cheveux.

Attention, sur ce terrain, la fatigue peut se traduire par un état anxieux voire dépressif.
En 5 CH, 3 granules trois fois par jour, ré évaluer après une semaine.

Il est possible de faire plusieurs cures de SEPIA (de trois semaines par exemple) au cours de la grossesse.

La tension artérielle baisse également légèrement au cours du premier trimestre.

Là encore, c’est la progestérone qui est en cause, en effet, elle provoque une légère vasodilatation artérielle, et les profils NATRUM MURIATICUM dont la tension est déjà très labile ont du mal à le supporter. Dans ce cas, il peut être utile de soutenir le terrain avec par exemple NATRUM MURIATICUM 7 CH, une dose par semaine.

Fatigue générale

La médecine anthroposophique propose une formule globale et très intéressante dans ce cadre, la C336 :

AQUA MARINA, l’eau de mer est l’image de l’isotonie plasmatique ; cette souche homéopathique est efficace pour traiter les états de fatigue en général.

PRUNUS SPINOSA, le prunellier est réputé dans le traitement des asthénies en général, la convalescence, il est également prescrit dans la fatigue des maladies chroniques.

Cette association peut être prise sans risque durant toutes les phases de fatigue lors de la grossesse, en post-partum, et en soutien au cours de l’allaitement. 3 granules 3 fois par jour, en cures de 3 semaines à renouveler si nécessaire.

Une plante reminéralisante, riche en fer et en vitamine C : URTICA DIOÏCA, la grande ortie.

L’ortie est un tonique général : elle redonne force, courage et vitalité.

Le fer végétal est parfaitement assimilable, à condition de ne pas consommer en même temps certains aliments,

  • Notamment le thé, en raison de la présence de tanins s’opposant à l’absorption du fer
  • Et les céréales complètes, en raison de la présence de phytates. Il faut savoir qu’ils sont neutralisés par la germination.

Par ailleurs, il faut toujours associer la prise de fer à de la vitamine C pour faciliter son assimilation par l’organisme ; or dans l’ortie, on trouve à la fois du fer en quantité importante et de la vitamine C. L’ortie est l’un des meilleurs reminéralisants, non seulement pour le fer, mais aussi pour sa richesse en zinc, en calcium, magnésium…

Pendant la grossesse, l’ortie peut être conseillée comme tonifiant et reminéralisant, elle est par ailleurs galactogène et pourra être conseillée aux femmes allaitantes.
La grande ortie peut être consommée en tisane, sous forme de gélules, voire en teinture-mère. La posologie dépend donc de la forme et du fabriquant. Demandez conseil à votre pharmacien.

La fatigue du troisième trimestre

Là encore, elle est normale, il faut la respecter et adapter si possible ses activités. Il faut respecter ses rythmes, faire des siestes, toujours couchée sur le côté gauche pour soulager la veine cave et améliorer la circulation veineuse de retour.

Le sommeil est perturbé, fractionné et diverses formules homéopathiques peuvent aider et cela sans risque.

Citons par exemple :

PASSIFLORA COMPOSÉ

  • Passiflora incarnata 3 DH
  • Ignatia amara 4 CH
  • Coffea cruda 5 CH
  • Nycterinia capensis 4 CH
  • Tellurium metallicum 5 CH
  • Phosphoricum acidum 7 CH
  • Palladium metallicum 5 CH
  • Magnesium metallicum 5 CH

5 granules avant le repas du soir, au coucher et si nécessaire, au cours de la nuit

L72

  • Sumbulus moschatus 3 DH
  • Oleum gaultheriae 4 DH
  • Cicuta virosa 4 DH
  • Asa foetida 3 DH
  • Corydalis formosa 3 DH
  • lgnatia amara 4 DH
  • Valeriana officinalis 3 DH
  • Staphysagria 4 DH
  • Avena sativa TM
  • Hyoscyamus niger 2 DH

30 gouttes avant le repas du soir et au coucher, à diluer dans un peu d’eau

Anxieuse à l’idée de l’accouchement et des bouleversements à venir

Ajoutez GELSEMIUM 9 CH pour lutter contre l’anxiété, 5 granules au coucher, à répéter dans la nuit si nécessaire.

Fatigue, troubles du sommeil, anxiété, … les aborder sans risques pour maman et bébé avec l’homéopathie