Grippe et épidémies

grippe définition

Définitions.

La grippe

est une maladie infectieuse respiratoire qui touche de préférence les muqueuses de la zone ORL, peut s’étendre aux bronches, et plus rarement aux poumons. Elle est de nature épidémique et contagieuse. Elle est provoquée par le virus INFLUENZA dont il existe plusieurs types (A, B et C) et de nombreux sous-types. Elle apparaît durant l’automne et hiver dans les zones à climat tempéré et peut perdurer toute l’année dans les zones tropicales.

Epidémie ou pandémie?

Une épidémie correspond à l’augmentation du nombre de personnes malades dans une zone donnée liées au même agent infectieux. Quand une épidémie touche de nombreux pays et un grand pourcentage de personnes, on parle de pandémie.

Le virus de la grippe

Les virus de la grippe sont des virus à ARN et sont agents infectieux de l’homme et de nombreuses espèces animales. Ils subissent de nombreuses variations ce qui explique la nécessité de réactualiser le vaccin antigrippal chaque année. Lorsque le virus subit une modification majeure, l’épidémie sera plus importante et pourra évoluer en pandémie ; en effet, dans ce cas, la population n’est pas immunisée contre ce nouvel antigène (nouvelle substance inconnue de l’organisme), et le vaccin n’est pas ou peu efficace. Le virus est très contagieux et se propage par des gouttelettes microscopiques propulsées lors de la respiration, des éternuements… , soit directement par inhalation des dites gouttelettes, soit indirectement par contamination des mains ou d’objets (poignées de porte, jouets, téléphones,…) . Le virus survit environ 48 heures dans le milieu extérieur.

Les symptomes

Une personne malade est contagieuse (elle sécrète le virus via les gouttelettes) durant 3 à 6 jours après l’apparition des symptômes. La gravité de la maladie dépend, sur le plan général, du type de virus en cause, de sa virulence et de sa contagiosité. Au plan individuel, elle dépend de l’état de santé antérieur du sujet, son âge, les pathologies sous-jacentes, son immunité, grossesse, … Une grippe est considérée comme grave si l’appareil pulmonaire est touché. Le virus « décape » les muqueuses bronchiques et cela peut s’étendre aux alvéoles pulmonaires, avec un tableau de pneumonie.

La grippe banale évolue en plusieurs phases.

  1. L'incubation qui est silencieuse.
  2. L'invasion.
  3. La phase d'état.
  4. La défervescence.
  5. La convalescence.

Ce que peut apporter l'homéopathie

L'homéopathie, si elle est judicieusement utilisée permet de raccourcir chacune de ces phases, voire, si elle est administrée très précocement, d'avorter la maladie. Les médicaments doivent être choisis avec rigueur selon les symptômes et les signes qui les accompagnent.  

Modifié le: 
23/01/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 3/07/2007

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999