Grippe aviaire, possibilités de traitement en homéopathie

Expert

Homéopathie - Granule - grippe aviaire, porcine

Ou quels pourraient être les médicaments homéopathiques indiqués, sachant que ces mêmes médicaments peuvent également être indiqués en cas de grippe saisonnière compliquée.

Ce sujet est hautement hypothétique, et la sélection des médicaments suivants résulte des cas observés et répertoriés, et de l’étude des formes cliniques de ces grippes. Il pourrait être intéressant pour les sujets exposés, ou en cas d’épidémie d’avoir ces médicaments à disposition au cas où ! Le budget à prévoir pour une telle trousse de médicaments est modeste.

Rappel

Les symptômes de début comportent une forte fièvre supérieure à 38 °C, et un syndrome grippal. On a également signalé dans les symptômes précoces des diarrhées, des vomissements, des douleurs abdominales, thoraciques et des saignements du nez et des gencives pour certains patients.

La diarrhée aqueuse sans présence de sang semble être plus courante avec la grippe aviaire H5N1 qu'avec la grippe saisonnière normale.

Un trait observé chez de nombreux patients est le développement au début de la maladie de manifestations concernant les voies respiratoires inférieures (pneumopathies).

Ce que l'homéopathie pourrait apporter

Pour simplifier, il serait utile d’avoir ces médicaments en 9 CH, et en cas de tableau clinique semblable, les prendre toutes les heures, en complément des médicaments allopathiques indiqués. En voici la liste par ordre alphabétique, et un résumé de leurs indications. Cliquer sur le nom du médicament pour accéder à la fiche technique correspondante.

  • ANTIMONIUM TARTARICUM : fièvre avec atteinte des voies respiratoires, sécrétions abondantes, et expectoration très difficile. Dyspnée, essoufflement aggravée en position allongée.
  • APIS MELLIFICA : fièvre brutale, sans soif, avec diminution de la diurèse, urines rares. La peau est sèche et chaude. Réactions méningées.
  • ARNICA MONTANA : fièvre avec soif intense, des courbatures et des frissons chez un malade très fatigué. Fièvre hémorragique. Toux douloureuse.
  • ARSENICUM ALBUM : fièvre avec soif intense de petites quantités d'eau froide, d'une grande faiblesse avec agitation, d'une frilosité, avec besoin d'air frais. Atteinte pulmonaire avec épuisement et anxiété.
  • BAPTISTA TINCTORIA : états infectieux, avec fétidité de l'haleine, des urines, des selles et de la transpiration. La fièvre est élevée, accompagnée de prostration et en même temps d'agitation. Possibilité de phases de délire. Diarrhée fétide, indolore, épuisante.
  • BELLADONNA : fièvre élevée avec possibilité de convulsions, d’hallucinations. Elle est brutale et intense, souvent élevée, 39° et plus,avec une rougeur du visage, une soif intense, des bouffées de chaleur et une transpiration profuse, une crainte des lumières fortes.
  • BRYONIA : fièvre élevée avec montée progressive. Désir absolu d’immobilité, soif, intense sécheresse des muqueuses. Ce médicament est indiqué, outre pour la fièvre et la grippe en général, pour les complications pulmonaires de la grippe, pneumonie, pleurésie.
  • CARBO VEGETABILIS : fièvre avec extrême faiblesse, perte de chaleur et besoin d'être éventé. Détresse respiratoire.
  • CHINA : fièvre intermittente, sans soif, avec frissons et tremblements, semblable à celle qui accompagne les crises de paludisme. (Stade de frissons, stade de chaleur intense où le malade se découvre, stade de sueurs avec faiblesse).
  • CROTALUS HORRIDUS : fièvre avec hémorragies de sang noir, états septiques graves.
  • EUPATORIUM PERFOLIATUM : tableau grippal typique avec courbatures, douleurs des globes oculaires, douleurs osseuses.
  • GELSEMIUM : fièvre sans soif qui s'accompagne de tremblements, d'une grande faiblesse musculaire, d'une congestion du visage, et de maux de tête intenses et abrutissants ; il n'y a pas de soif. Complications neurologiques.
  • HEPAR SULFUR : fièvre brutale et élevée ; sueurs aigres et collantes. Surinfections bronchiques et pulmonaires, suppurations.
  • KALIUM CARBONICUM : dans les complications pulmonaires et cardiaques : pneumopathies de la base droite, insuffisance cardiaque, pleurésie.
  • LACHESIS : fièvre élevée, tendance hémorragique, bouffées de chaleur.
  • MERCURIUS SOLUBILIS : fièvre élevée et oscillante avec sueurs visqueuses et abondantes. Soif intense, atteintes ORL, pulmonaires, …
  • PHOSPHORUS : grippe avec atteinte pulmonaire d’emblée et tendance hémorragique.
  • PYROGENIUM : fièvre élevée, irrégulière, avec pouls lent (dissociation pouls – température). Surinfection des états grippaux.
Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 23/06/2004

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999