Ginseng américain - Panax quinquefolius en phytothérapie

Ginseng américain

le Ginseng américain en phytothérapie : indications et posologie

Le ginseng américain est une plante herbacée vivace de la famille des Araliaceae. Elle pousse dans les forêts tempérées de la partie Est du continent nord-américain  sur des sols bien drainés et riches en humus.
Le ginseng à cinq folioles était déjà connu et utilisé par les Amérindiens avant l’arrivée des Européens. Il a été « découvert » au Québec en 1704 par Michel Sarrazin (1659 - 1734), naturaliste, médecin et chirurgien de Nouvelle-France.  C’est au début du 18° siècle que le ginseng à cinq folioles fut identifié comme le frère du ginseng asiatique (Panax ginseng).  La cueillette abusive a contribué au déclin des populations sauvages et aujourd’hui, bien qu’il soit protégée, le Ginseng d’Amérique est encore en danger du fait de la fragmentation de son habitat et des prédateurs naturels.

Botanique

  • Ginseng américain
  • ginseng à cinq folioles
  • Panax quinquefolius

planche botanique : ginseng américainLe ginseng à cinq folioles met plusieurs années pour parvenir à maturité (de 7 à 15 ans) et la production de graines est son seul moyen de reproduction. 
C’est une plante herbacée vivace ; la tige émane d’un rhizome grêle rattaché à une racine tubéreuse souvent fourchue. 
La plante dressée mesure de 20 à 50 cm de hauteur. Les feuilles (maximum quatre) s’insèrent au même niveau (verticille), elles sont  composées et palmées avec trois à cinq folioles  acuminées et dentées. Des petites fleurs blanc verdâtre forment une ombelle s’élevant du centre des feuilles. Les baies, rouge vif à maturité et un peu aplaties contiennent entre une et trois graines.
La racine, en forme de carotte ramifiée grossit à chaque saison  jusqu’à ce qu’elle atteigne la maturité vers 8-10 ans. Le rhizome se trouve à la base de la tige et porte des cicatrices qui permettent d’estimer l’âge du plant. 

Le ginseng américain utilisé en phytothérapie est issu de cultures. 

Parties actives

C’est la racine qui est utilisée en phytothérapie. 

Composition

Les racines de ginseng renferment : 
    •    Divers sucres : (panaxanes, amidon)
    •    Des vitamines du groupe B, C …
    •    Des Acides aminés et des oligo-éléments : Aluminium, Magnésium, calcium, selenium, cuivre fer, manganèse silice zinc…
    •    Une huile essentielle
    •    Des saponosides triterpéniques : les ginsénosides, ils sont une vingtaine regroupés en 2 grandes familles Rb et Rg. On les différencie par des numéros Rb1, Rg1…

Les ginsénosides peuvent être classés en trois groupes selon leur structure chimique : le groupe Panaxadiol (Rb1, Rb2, Rb3, Rc etc.), le groupe Panaxatriol (Re, Rf, Rg1, Rg2, Rh1) et le groupe des acides oléanoliques.

La composition du ginseng en ginsénosides varie selon l’espèce, l’âge, la partie de plante utilisée, la période de récolte, le mode d’extraction… 

Propriétés thérapeutiques

Le Panax quinquefolius contient plusieurs ginsénosides actifs en commun avec le Panax Ginseng
Ses vertus sont ainsi globalement similaires à celles de Panax Ginseng, mais le profil caractéristique de Panax quinquefolius, notamment sa forte expression du ginsénoside Rb1 lui confère certaines particularités, notamment sur la cognition. 

Traditionnellement, il est utilisé 
    ⁃    Pour les troubles de l’humeur et la fatigue, 
    ⁃    Pour les troubles cognitifs
    ⁃    En tant que traitement complémentaire pour la régulation de la glycémie, 
    ⁃    Pour aider à soulager la nervosité , 
    ⁃    Pour aider à soulager les troubles liés au stress (effet adaptogène)
    ⁃    Pour aider à maintenir un système immunitaire en santé.

Effet dynamisant

Le ginseng américain est moins stimulant que son cousin asiatique. Il sera donc très bénétique dans des situations de stress avec agitation et anxiété
Dans la médecine traditionnelle chinoise, le ginseng asiatique ou Panax Ginseng est plutôt un aliment « chaud », c’est-à-dire qu’il nourrit l’énergie « Yang », alors que le ginseng américain est plus froid et qu’il alimente donc davantage l’énergie « Yin ». Le ginseng américain serait ainsi plus apaisant que son cousin asiatique.

Fatigue persistante

Panax quinquefolius a montré son efficacité contre la fatigue liée au cancer dans un essai clinique randomisé multicentrique en double aveugle versus placebo, réalisé par la Mayo Clinic (Rochester – USA) sur 364 patients.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23853057/

Mémoire

Une étude a identifié une nette amélioration de la mémoire suite à l'administration de ginseng américain. Ces effets sont distincts de ceux du ginseng asiatique et suggèrent que les propriétés psychopharmacologiques dépendent  des profils du ginsénoside. 
Scholey, A., et al. Effects of American ginseng (Panax quinquefolius) on neurocognitive function: an acute, randomised, double-blind, placebo-controlled, crossover study. Psychopharmacology (2010) 212:345–356. 
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20676609/

Le maintien de la glycémie

Un autre effet bien documenté de P. quinquefolius est son action sur la glycémie, chez l'homme. P. quinquefolius a réduit la glycémie après une provocation de 25 g de glucose chez les patients diabétiques ayant ingéré 300, 600 et 900 mg (Vuksan et al.2000a, b) et les non diabétiques ayant reçu 100, 200 et 300 mg (Vuksan et al. 2000a, 2001).
https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/0269881106061516

Indications

Elles sont globalement similaires à celles de Panax Ginseng, notamment : 

  • Augmente l'endurance, l'énergie et la résistance au stress
  • Améliorer les performances mentales et physiques
  • Soutien du système immunitaire
  • Contrôle de la glycémie
  • Contrôle de la pression artérielle
  • Traitement des symptômes de la ménopause
  • Contrôle des lipides sanguins
  • Traitement de la dysfonction érectile 

(Stan K. Bardal BSc (Pharm), MBA, PhD, ... Douglas S. Martin PhD, in Applied Pharmacology, 2011)

mais la variété Panax quinquefolius est à privilégier

  • Pour la fatigue chronique, notamment la fatigue liée au cancer ou dans le syndrome de fatigue chronique, 
  • Pour les troubles de la mémoire
  • Dans les troubles de l’équilibre glycémique chez les diabétiques de type 2, en traitement initial pour les formes modérées en complément des mesures hygiène-diététiques, ou en en complément aux traitements conventionnels. 
  • Pour son effet apaisant dans le cadre d’un stress chronique

Comment utiliser le Ginseng américain

Les formes pharmaceutiques sont similaires à celles de Panax Ginseng
Il est recommandé de prendre une dose équivalente à 60 mg de ginsénosides totaux en une prise le matin ou répartie en deux prises, matin et midi. 
Il s’utilise en cure de 1 à 2 mois selon les besoins selon le schéma : 3 semaines de traitement et 1 semaine de pause.

Précautions d’emploi

Soyez vigilant si vous prenez déjà :
    •    des plantes à effet stimulant : augmentation de l’effet stimulant
    •    des médicaments hypoglycémiants (insuline ou antidiabétique oraux) ou des plantes à effet hypoglycémiant (fenugrec, gingembre…) : augmentation de l’effet, en cas d’association surveiller les signes d’hypoglycémie, la glycémie
    •    des médicaments anticoagulants (Warfarine), antiagrégants plaquettaire (aspirine) ou des plantes ou compléments ayant également des effets anticoagulants ou antiagrégants plaquettaires: augmentation théorique du risque de saignement par addition d’effet, en particulier avec l’angélique, l’ail, le ginkgo, le gingembre et le thé. En cas d’association, surveillance clinique des signes de saignements.

Vous devez vous faire opérer ?
    •    Arrêter la prise de Ginseng au moins 7 jours avant une chirurgie (risque de saignements du fait de l’effet antiagrégant plaquettaire possible.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé

Contre-indications

  • Femme enceinte ou allaitante
  • Chez l’enfant
  • Le ginseng peut stimuler la croissance tumorale des cancers hormonodépendants (par exemple du sein ou du corps de l’utérus). Son usage est donc déconseillé en présence de ces cancers 
  • Hypertension artérielle non contrôlée

 

Nom latin: 
Panax quinquefolius
Nom usuel: 
Ginseng américain
Modifié le: 
16/11/2020
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 4/11/2020

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

 

 

Pour la rédaction d'articles, je me base sur les ouvrages suivants : Bibliographie

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999