Ginkgo biloba - Arbre aux quarante écus en phytothérapie

ginkgo biloba
fleurs ginkgo

GINKGO BILOBA en phytothérapie : indications et posologie

Le ginkgo arbre légendaire est reconnu pour ses propriétés sur l’arbre vasculaire, ses propriétés antivirales, antiasthmatiques, antiallergiques, antispasmodiques, anti-inflammatoires et son effet bénéfique sur la mémoire. En effet, il augmente l'irrigation cérébrale. 

 

Botanique

  • Nom commun : ginkgo, arbre aux quarante écus
  • Nom botanique : Ginkgo biloba
  • Famille : Ginkgoaceae

Arbre légendaire, le ginkgo n’est pas seulement celui qui résista à la bombe d’Hiroshima, mais aussi l’essence qui défie le temps ; quelques trois millions de siècles nous séparent de ses origines. Il survécut à la crise qui secoua notre planète à la fin du crétacé et qui vit l’extinction des dinosaures, et il continue de témoigner actuellement d’une étonnante aptitude à se défendre contre des périls de toutes sortes : insectes, champignons, et pollution chimique, à tel point que c’est l’espèce la plus plantée le long des avenues de nos grandes métropoles. Le ginkgo a un système de reproduction tout à fait particulier ; il existe des arbres mâles et des femelles. Ces derniers produisent des ovocytes, d’où son autre nom :  « l’arbre qui pond des oeufs  »

Le ginkgo biloba peut atteindre 40 mètres de hauteur si on veut bien lui en laisser le temps, c’est-à-dire 2000 ans. Il est originaire de Chine, et peut être du japon. Il pousse actuellement dans les régions tempérées. Pour les besoins de la pharmacie, l’espèce est cultivée en Corée, au japon, dans le sud ouest de la France et aux Etats-Unis.

Il semble que le ginkgo ait toujours fait partie de la thérapeutique chinoise ; on en retrouve trace déjà vers 2800 ans avant Jésus-Christ. Il est aussi connu de la médecine Indoue, puisqu’il entre dans la composition du SOMA, traditionnel élixir de longue vie.

Parties actives utilisées en phytothérapie

En phytothérapie on utilise la feuille séchée entière ou fragmentée.

Composition de la partie active de Ginkgo biloba

De nombreux composés actifs on été identifiés dans la feuille

  • des oses (sucres)
  • des alcools et acides gras
  • des polyols, des stérols, des sesquiterpènes

Les terpènes et les polyphénols sont porteurs de l’activité

Terpènes

bilobalide (sesquiterpène), ginkgolides (lactones diterpéniques) de type A, B, C, J et M

Polyphénols

essentiellement des flavonoïdes, les biflavones : bilobétol, ginkgetol dérivés du quercétol…

Propriétés thérapeutiques du ginkgo biloba

Activité sur le système circulatoire

  • Action vasodilatatrice
  • Augmentation du tonus veineux,
  • diminution de la perméabilité capillaire,
  • augmentation de l’irrigation cérébrale

Piégeurs de radicaux libre

  • le ginkgo biloba aurait une action anti-oxydante, anti-radicalaire et anti-inflammatoire

Sujets agés

  • Augmentation de la vigilance chez les sujets âgés au comportement déficient,
  • amélioration de la mémoire
  • amélioration des troubles fonctionnels (céphalées, vertiges…)

Indications du Ginkgo biloba en phytothérapie

Les chercheurs occidentaux lui ont reconnu des propriétés intéressant sur l’arbre vasculaire, des propriétés antivirales, antiasthmatiques, antiallergiques, antispasmodiques, et anti-inflammatoires.

Action sur la circulation

  • le ginkgo est actif sur les troubles de la circulation cérébrale, stimule la mémoire et la concentration et ce quel que soit l’âge de l’individu.
  • Il est aussi utilisé dans l’insuffisance veino lymphatique et en proctologie (prise en charge des hémorroïdes)
  • Action préventive sur les facteurs de coagulation des plaquettes.

Action anti-inflammatoire

il peut apporter une aide précieuse dans le traitement d’affections inflammatoires auto-immunes.

La conjugaison des actions anti-inflammatoire et antiallergique en fait un excellent traitement adjuvant dans l’asthme.

Pour résumer

  • Traitement symptomatique de la démence légère à modérée et de l’insuffisance cérébrale (difficulté de concentration, altération de la mémoire, confusion, troubles de l’humeur, étourdissement, céphalées…)
  • Insuffisance vasculaire cérébrale, troubles psycho-comportementaux de la senescence (humeur, mémoire..)
  • troubles vasculaires périphériques de la micro-circulation, acouphènes, syndrôme vertigineux.

Usage traditionnel (médecine chinoise)

  • Responsables d’allergies chez certains sujets, les semences de ginkgo sont utilisées en médecine chinoise comme sédatif, vermifuge, dépuratif, et selon certains, elles auraient des propriétés tuberculostatiques. Il est quand même déconseillé de manger la graine, elle contient une neurotoxine (ginkgotoxine) pouvant provoquer des convulsions.
  • la médecine chinoise utilise les feuilles en décoction contre la toux, l’asthme, les troubles urinaires…, et en emplâtre contre les engelures et autres troubles circulatoires.

Associations de plantes intéressantes

  • ginkgo et crataegus : stimule la circulation cérébrale et améliore la mémoire
  • ginkgo et ginseng : mémoire et vitalité
  • ginkgo et bacopa : amélioration des fonction cogntive (mémorisation, concentration) en alternance 1 mois sur 2 

Comment utiliser le ginkgo biloba

En occident l’usage se limite principalement aux troubles circulatoires, troubles de la mémoire, avec des extraits secs ou fluides de feuilles. Les posologies sont variables selon les fabricants.

On peut aussi l’utiliser infusion ou décoction : 1 à 3 tasses par jour (à raison de 10g par tasse). Notament dans les acouphène: infusion de 10g de feuilles séchées par tasse d'eau bouillante; infuser 10mn; 3 tasses par jour; avec quelques précautions liées à la doses, en effet il ne faut pas dépasser les doses, les excès peuvent déclencher des réactions toxiques.

Quelques précautions d’emploi

Quelques effets indésirables de type troubles gastro intestinaux legers, maux de tête ont été signalés.

Il n'y a pas de précaution ni limitation d’usage chez la femme enceinte ou allaitante

Durée du traitement

Il n'est pas rare d'observer un phénomène d’échappement de l'effet au bout de 6 semaines de traitement par Ginkgo biloba dans les troubles de la mémoire. Il est donc préconiser de faire des pauses dans le traitement.

Vous devez vous faire opérer ?

Arrêter la prise de ginkgo au moins 1 semaine avant une intervention chirurgicale ou des soins dentaires (risque de saignements péri opératoires).

Plantes ou médicaments ayant des effets anticoagulants ou antiagrégants plaquettaire :

  • Antiagrégants plaquettaires (aspirine, ticlopidine, clopidogrel), en cas d’association, surveillance clinique des signes d’hémorragies.
  • Anticoagulants (AVK et héparines), en cas d’association surveiller INR et les signes cliniques d’hémorragie.
  • angélique, l’ail, le gingembre, le ginseng et le thé (Plantes ou compléments alimentaires ayant des effets anticoagulants ou antiagrégants plaquettaires). Une surveillance complémentaire s'impose.

Plantes ou médicaments à visée psychiatrique

Il faut éviter l’association de ginkgo biloba à certains

  • antipsychotiques (de type halopéridol et olanzapine),
  • antidépresseurs (trazodone)
  • Hypericum perforatum (risque théorique majoré d’hypomanie chez les patients dépressifs).

Plantes ou médicaments indiqués dans l’épilepsie

On peut observer une diminution de l’efficacité de certains médicaments antiépileptiques (Valproate de sodium, phenytoïne) avec une augmentation du risque de crise épileptique. L’association est donc déconseillée.

Certains médicaments de la tension artérielle

Notamment certains antagonistes du calcium (inhibiteurs calciques) : Nifédipine et nicardipine pour lesquels il faut renforcer la surveillance de la tension artérielle et surveiller la survenue des effets indésirables.

Médicaments à visée digestive

Les médicaments à base d’oméprazole (Inhibiteurs de la pompe à proton) peuvent voir leur effet diminué par le ginkgo biloba. l'association est à éviter

En cas de doute n’hésitez pas à en parler avec un professionnel de santé.

Nom latin: 
Ginkgo biloba
Nom usuel: 
Arbre aux quarante écus
Modifié le: 
05/11/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 21/05/2010

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999