Gastro-entérite virale et homéopathie

salmonelle

Gastro-entérite, rappels

Les signes cliniques de la gastro-entérite sont dus à une inflammation de la muqueuse de l'estomac et de l'intestin, il s'agit donc d'une infection du système digestif.

L’origine peut être virale, bactérienne, parasitaire ou toxique, les 2/3 sont virales. La gastro-entérite entraîne des troubles digestifs aigus, le plus souvent réversibles. Les épidémies sont la plupart du temps liées à des virus extrêmement contagieux.

Symptômes

Ces gastro-entérites virales se manifestent par de la diarrhée avec ou sans vomissements, des douleurs abdominales, et parfois de la fièvre. Les symptômes apparaissent de 24 à 48 heures après l'infection et peuvent durer jusqu’à une semaine chez les sujets fragiles.
Une personne infectée est jugée contagieuse du début des symptômes jusqu'à 48 heures après leur disparition. 

Précedemment on appelait ces gastro-entérites virales "grippe intestinale" parce qu'elle se déclare lors des épidémies hivernales. Les mêmes symptômes peuvent survenir en été.

Transmission

La transmission des virus est de type fécal-oral et se fait le plus souvent par des mains souillées par des selles ou des vomissures. 

Prévention des gastro-entérites

  • Renforcer l'effet  de barrière de la flore intestinale et renforcer ses défenses immunitaires : intéret des probiotiques et des prébiotiques qui ont fait leur preuve dans cette indication
  • Se laver les mains avant de préparer et de prendre les repas, particulièrement en période d'épidémie (hivernale) est toujours une bonne précaution. Il faut aussi se laver les mains après être allé aux toilettes ou avoir changé un nourrisson.
  • Il faut également bien nettoyer et désinfecter les surfaces, vêtements et objets souillés en prenant les précautions nécessaires pour ne pas s'infecter en le faisant.

Les médicaments homéopathiques les plus prescrits lors de gastro-entérites

  • ARSENICUM ALBUM : Les selles sont brûlantes et fétides, l'abdomen est douloureux et le sujet est calmé par l'absorption de petites quantités de boissons chaudes, il ressent des nausées à la vue ou à l'odeur des aliments.
    cette souche convient également, et à la même posologie pour les toxi-infections alimentaires, contaminations par des aliments avariés.
    POSOLOGIE : Une dose en 15 CH, puis des granules en 5 CH, une prise toutes les heures, par trois granules.

Les médicaments homéopatiques qui suivent se prescrivent en prises rapprochées, par exemple 3 granules toutes les heures. Il est possible d'en combiner plusieurs

  • CARBO VEGETABILIS 5 CH : les diarrhées s'accompagnent de ballonnements importants, de douleurs abdominales obligeant le malade à se plier en deux. Il recherche l'air frais et est soulagé par l'émission de gaz et les éructations. 
  • CHINA 5 CH : la diarrhée est très liquide, non douloureuse, et peut contenir des débris alimentaires. L’abdomen est ballonné et le malade est extrêmement fatigué, le sujet est amélioré par une bouillotte sur le ventre. Une prise toutes les heures en aigu, deux prises par jour par la suite.
  • GELSEMIUM 5 CH : chez un sujet fatigué, courbaturé, grippé.
  • IPECA 5 H : on retrouve diarrhée, vomissements et douleurs abdominales. La langue est toujours propre. Une prise toutes les heures.
  • MERCURIUS SOLUBILIS 5 CH : diarrhées verdâtres avec faux besoins et mauvaise haleine. On note une soif intense et une transpiration abondante et de mauvaise odeur. Une prise toutes les heures.
  • PODOPHYLLUM 5 CH : la diarrhée est abondante, en jet et s'accompagne de douleurs abdominales améliorées couché sur le ventre. Elle est souvent aggravée par l'absorption de fruits ; la fatigue est intense. Une prise toutes les heures.
  • VERATRUM ALBUM : en présence de malaises avec sueurs froides et chutes de tension : en 15 CH, une dose, puis en 5 CH, une prise toutes les heures.

Une formule homéopathique pour simplifier :

ALOE COMPOSE, ce médicament homéopathique peut être intéressant en cas de gastro-entérites à raison de 3 granules toutes les heures. Il est composé d'un mélange de souches homéopathiques couvrant la plupart des cas de diarrhée :

Autres mesures hygiéno-diététiques et conseils

On consulte si

  • le patient est un sujet sensible : nourrisson, personne agée
  • les symptomes sont toujours présents au bout de 48h
  • la fièvre est très importante

Le degré de déshydratation est difficile à évaluer ; il faut consulter un médecin au moindre doute.
La situation est critique chez le tout petit lorsque la perte de poids atteint 10%. L'hospitalisation est alors indispensable.
Quoi qu'il en soit, le soluté de réhydratation doit faire partie de la pharmacie personnelle à plus forte raison si l’on a des enfants. Cela peut se présenter sous forme de sachets contenant des proportions très précises de sel, de potassium et autres sels minéraux que l'on va diluer dans de l'eau minérale et donner à volonté, par petites quantités. Pensez à réhydrater votre petit à l'aide de ce genre de produit dès qu'il fait de la fièvre, dès que vous suspectez un coup de chaleur, et surtout dès qu'il y a diarrhée ou vomissements.

L'alimentation

  • Quelle que soit la cause de la diarrhée, les règles d'or sont la réhydratation et la mise au repos du tube digestif.​​
  • Pendant la gastro-entérites, boire de l'eau de riz complet bouilli 
  • Quand l'appétit revient : repas léger en évitant au maximum les laitages (purée pomme de terre carotte, bouillon de legume, viande blanche...) puis réintroduire progressivement les autres aliments

Les probiotiques

Ils ont fait la preuve de leur efficacité dans les diarrhées 

  • En prévention et en traitement des diarrhées virales : diminution du risque et en cas de contamination, une diminution de l'épisode infectieux.
    La prise de probiotiques doit se prolonger au moins pendant 15jours. Il peut être intéressant dans cette phase d'associer probiotiques et prébiotiques.
  • En prévention et en traitement des diarrhées des voyageurs lors de voyages dans des pays à risque, ils diminuent le risque de turista et la durée de l'épisode le cas échéant. (exemple : Lactobacillus rhamnosus GG, Lactobacillus casei, saccharomyces boulardii), commencer le traitement 5 jours avant le départ, le poursuivre tout au long du séjour et 2 semaine après le retour.
  • Lors de toute antibiothérapie. Dans ce cas, il faut les prendre le plus tôt possible, tout au long du traitement et poursuivre la prise entre 15 jours et 1 mois après l'arrêt du traitement.
    Ils diminuent les effets indésirables liés aux antibiotiques et notamment les diarrhées, les mycoses gynécologiques... 
    Il faut espacer la prise d'antibiotiques et de probiotiques d'au moins 2 heures. L'idéal étant de prendre les probiotiques à distance du repas pour qu'ils atteignent le plus rapidement possible les intestins pour déployer leurs effets.

Ça ressemble à une gastro virale, mais attention, il s'agit peut-être d'une intoxication, à lire ►

À lire également :

 

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 24/07/2004

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

Bibliographie
  • D. Demarque, J. Jouanny. Poitevin, Y. Saint-Jean, Pharmacologie et matière médicale homéopathique, CEDH, 3e édition (1 octobre 2009), ISBN : 978-2915668391
  • P. Popowski, Pédiatrie et homéopathie, Ed. Le Manuscrit (10 février 2012), ISBN : 978-2304039405
  • J. Lamothe, Homéopathie pédiatrique, Editions Similia, 14 janvier 1997, ISBN : 978-2842510039
  • H. Voisin, Matière médicale du praticien homéopathie, Éditions Narayana (15 décembre 2015), ISBN : 978-3955820183
  • L. Vannier, J. Poirier, Précis de matière médicale homéopathique, Editions Boiron (7 janvier 1999), ISBN : 978-2857420675
  • P. Barbier, Homéopathie : Petits remèdes retrouvés, Ed. Marco Pietteur (15 janvier 2003), ISBN : 978-2872110872
  • D. Grandgeorge, L’homéopathie exactement, Editions Narayana (23 mai 2016), ISBN : 978-3955820817
  • R. Sananès, Homéopathie et langage du corps, ED. Le Grand livre du mois (1998), ISBN : 978-2702825112
  • J.E. Poncet, Homéopathie pédiatrique : Thérapeutique en pathologie aiguë, Editions Boiron (31 mai 2002), ISBN : 978-2857420767
  • J.E. Poncet, Homéopathie pédiatrique : Psychopathologie, Editions Boiron (7 janvier 1994), ISBN : 978-2857421085
  • J.Jouanny, J.B. Crapanne, H.Dancer, J.L. Masson, Thérapeutique homéopathique Possibilités en pathologie chronique, Ed. CEDH (15 février 2011), ISBN : 978-2915668575
  • M. Guermonprez, Homéopathie : Principes – Clinique – Techniques, Editions Similia (9 mai 2017), ISBN : 978-2842510763
  • J.F.Gouteyron, G. Legrand, J. Mouillet , L'homéopathie en première intention : Application à l'ORL, Editions Boiron (28 juin 2017), ISBN : 978-2857421405
  • 
F. Chefdeville, J.E. Poncet, Pratique homéopathique en allergologie, CEDH (1 janvier 1995), ISBN : 978-2857421153

  • M. Busser, F. Chefdeville, J.M. Cousin, P. Desorbeau, J. Lambert, J. Merckel, J. Nougez, Homéopathie : Les relations médicamenteuses, Editions CEDH (4 novembre 2017), ISBN : 978-2915668803
  • 
J. Barbancey, Pratique homéopathique en psychopathologie, Editions Similia (18 janvier 1999), ISBN : 978-2904928178
  • 
P. Popowski, La peau chez l’enfant en homéopathie, Editions Similia (12 juin 1996), ISBN : 978-2842510015
  • 
V. Baumann, Homéopathie pratique : Le guide pour toute la famille, Larousse (21 mars 2018), ISBN : 978-2035948656
  • L. Pommier, Dictionnaire homéopathique, Le Livre de Poche (1986), ISBN : 978-2253038153
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999