Prise en charge de la fatigue par les oligo-éléments

tableau periodique des elements

Les oligo-éléments sont tout
à fait indiqués pour appréhender les
fatigues printanières, à condition que l'on
ait auparavant éliminé toute pathologie susceptible
de se traduire par le symptôme fatigue : infection
chronique, maladie endocrinienne, cancer…
Différentes associations d'oligo-éléments, représentatives
des diathèses en oligothérapie réactionnelle, peuvent être
utilisées pour traiter la fatigue.

 

Cuivre-Or-Argent.

Cette association est le remède de l'anergie en oligothérapie
réactionnelle. Elle se caractérise par une sensation de chute
de l'élan vital. La fatigue est globale, autant physique que psychique.
On retrouve une recrudescence des épisodes infectieux : rhinopharyngites,
otites, affections virales…, et sur le plan psychique, une perte d'initiative
avec tristesse, tendance dépressive et indifférence affective.
Il n'y a plus d'élan. Une prise par jour, un jour sur deux.

Manganèse-Cuivre.

La personne est fatigable, rapidement épuisée, tant sur le
plan physique (besoin de repos fréquents et de sommeil) qu'intellectuel.
(difficultés de concentration et de mémorisation) Sur le plan
de l'humeur, on retrouve du pessimisme et de l'irritabilité. Une prise
par jour, un jour sur deux.

Manganèse-Cobalt.

Ce remède est plus particulièrement destiné
au sujet de 50 ans et plus. On retrouve une tendance à
la dystonie neurovégétative et de la fatigue
dès le matin. Cet état fait le lit de troubles
du sommeil, d'états anxieux, et à long terme,
de syndromes dépressifs. Une prise par jour, un jour
sur deux.

 

Zinc-Nickel-Cobalt.

La fatigue est essentiellement liée au stress.
Les accès sont brutaux et intenses, souvent du fait
de troubles de la glycorégulation (régulation
de taux de sucre dans le sang). Ce remède est essentiellement
utilisé pour les troubles fonctionnels de la fonction
pancréatique. Il constitue une aide précieuse
dans les régimes hypocaloriques à visée
amincissante. Une prise par jour.

Zinc-Cuivre.

La fatigue est également liée au stress.
Ce remède touche les glandes surrénales et
l'hypophyse. Une prise par jour, un jour sur deux.

Il est possible d'associer ces remèdes et de leur
adjoindre homéopathie et phytothérapie.
Les oligo-éléments sous forme unitaire, dits
remèdes symptomatiques peuvent également
se combiner de façon avantageuse aux précédents
:

Aluminium.

Sommeil perturbé, fatigue intellectuelle. Une
prise par jour, au coucher.

Lithium.

Utilisé au cours de manifestations psychiques
ou psychosomatiques mineures de l'enfant et de l'adulte
; il aurait un rôle stabilisant de l'humeur dans
le cadre d'alternances d'états dépressifs
et d'états d'agitation. Une prise matin et soir.
Attention, le traitement ne doit pas excéder un
mois.

Le lithium oligo-élément n'a pas de place
dans le traitement des psychoses maniaco-dépressives,
et dans les états psychiatriques nécessitant
d'atteindre des lithémies de 0,5 à 0,8
mEq/l.

 

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 10/01/2007

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999