Endométriose, phytothérapie et gemmothérapie

Gattilier - Agnus castus

Endométriose, les plantes peuvent être des allées précieuses

 

Endométriose et phytothérapie

L’endométriose est une maladie œstrogéno-dépendante.

Le GATTILIER, Agnus castus

 C’est une plante progestérone-like, et son activité anti-oestrogénique a une action favorable dans les manifestations liées à l’endométriose. Posologie selon le fabriquant.

On peut l’associer par exemple à

L’ALCHEMILLE, Alchemilla vulgaris

Elle est hémostatique et lutéotrope.

Ses propriétés en phytothérapie :

  • Anti-inflammatoire,
  • Hémostatique,
  • Vulnéraire.
  • Emménagogue, pro-progestatif, anti-œstrogène

Posologie selon le fabriquant.

Pour les douleurs, penser à la MATRICAIRE ou Camomille allemande

Elle est intéressante dans le cadre de l’endométriose en raison de ses vertus antispasmodiques et anti-inflammatoires. Laisser infuser 10 grammes de fleurs pour un litre d’eau pendant 10 minutes, à répartir dans la journée.

Parmi les plantes à visée circulatoire, on pourra s’orienter vers Le CYPRÈS, Cupressus sempervirens

Pour son action constrictrice et tonique veineux, en phytothérapie voire en gemmothérapie. Posologie selon le fabriquant.

  • Les huiles végétales riches en acide gamma-linoléique

Elles sont précurseurs des prostaglandines à activité anti-inflammatoire : par exemple l’huile d’ONAGRE ou l’huile de BOURRACHE. Ces huiles sont particulièrement conseillées durant la deuxième partie du cycle.

Demandez conseil à votre pharmacien.

Endométriose et gemmothérapie

La gemmothérapie utilise principalement les bourgeons de plante, mais également d'autres extraits de végétaux en croissance :  jeunes feuilles ou radicelles, recueillies fraiches. Ces extraits embryonnaires de plantes auraient une activité pharmacologique bien plus importantes que les substances tirées de plantes adultes.

Il existe deux modes de préparation :

  • La préparation dite diluée ou macérat 1D de la pharmacopée française, dans ce cas, la posologie est de de 50 à 100 gouttes par jour.
  • La préparation dite concentrée ou macérat - mère. Attention, dans ce cas, la posologie est moindre, 5 à 15 gouttes par jour, diluées dans un peu d’eau.

La posologie dépendra donc du choix du fabricant dans le mode de préparation.

Les jeunes pousses de framboisier, Rubus idaeus

Elles interviennent dans la régulation de la fonction ovarienne, elles sont tonifiantes et antispasmodiques pour l’utérus. Leur prescription est intéressante en accompagnement des pilules contraceptives, et dans le cadre d’inflammations chroniques.

Les bourgeons de vigne, Vitis vinifera

La vigne est indiquée dans les pathologies gynécologiques comme l’endométriose, mais également les hémorragies liées aux fibromes ou aux kystes, elle complète parfaitement les jeunes pousses de framboisier.

Il est donc possible d’associer ces deux gemmothérapiques, par exemple par cures de un mois, pause durant une semaine, à nouveau un mois, puis une semaine de pause… Ré évaluer après trois mois pleins de cure.

Articles liés

Modifié le: 
06/06/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 28/08/2017
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999