DULCAMARA SOLANUM

dulcamara

DULCAMARA en homéopathie : indications et posologie

DULCAMARA médicament homéopathique est préparé à partir des parties aériennes de la Douce Amère, plante ligneuse et grimpante commune.
Elle pousse dans les endroits humides, à l’ombre près des haies.

Type Sensible Dulcamara

  • DULCAMARA peut convenir à toute pathologie faisant suite à une exposition au froid humide : enfant sortant mouillé de la piscine, sportif refroidi après avoir transpiré, brouillard…, ou toute pathologie survenant après l’arrêt de la transpiration par le froid, (sportif après l’entraînement par exemple).
  • Ce médicament est souvent indiqué dès le 15 août lorsque les soirées sont plus fraîches, en montagne où les températures sont plus contrastées, après exposition à une climatisation trop poussée…

Indications 

Dulcamara Au niveau des muqueuses,

  • Rhinopharyngites : débutant par un rhume coulant abondamment, avec raclements de gorge, en raison de sécrétions épaisses collées dans d'arrière gorge.
  • Pollinose d'automne lorsque l'obstruction nasale est prédominante.
  • Asthme, bronchites avec toux sèche ou grasse suivant un refroidissement par temps humide ou suite à une exposition à l’humidité, brouillard ou autre.
  • Diarrhées estivales et automnales, suite à un refroidissement. Souvent après un épisode de chaleur estivale.

Dulcamara en Dermatologie

  • Dermatoses déclenchées par l'eau froide ou le froid humide, urticaire, eczéma…
  • Dermatoses dont le prurit, démangeaisons sont aggravées par le froid humide.
  • Verrues planes.

Dulcamara en Rhumatologie

  • Douleurs après exposition au froid humide : céphalées, névralgies, sciatiques, douleurs articulaires, provoquées par le passage du temps chaud au froid humide.
  • Les douleurs sont musculaires et/ou ligamentaires, rarement articulaires. Elles s'accompagnent d'une sensation de froid pénétrant dans les zones atteintes. Elles sont sourdes, déchirantes, tiraillantes ou lancinantes.
  • Elles apparaissent au cours ou juste après un changement de temps vers le froid humide et pluvieux ou après la suppression par le froid d'une éruption cutanée ou de la sudation.
  • Elles obligent le malade à changer constamment de position, elles sont aggravées à l'air froid et humide, par temps froid et humide, par le repos, par le refroidissement brusque du corps après avoir été en sueur, améliorées par le temps sec, par la chaleur forte et par le mouvement.

Autres indications de Dulcamara

  • Cystites, ou incontinence d'urines chez l'enfant, après avoir eu les pieds mouillés.
  • Névralgies dentaires déclenchées ou aggravées par le froid humide.

Particularités du médicament Dulcamara

  • Il agit sur un terrain qui a besoin d’éliminer ; on retrouve par exemple dans ses indications, céphalée intense après qu'un écoulement nasal se soit tari; ou le contraire, c'est à dire une céphalée de type sinusienne après avoir pris froid, améliorée dès que l'écoulement nasal s'installe.
  • Alternance entre un écoulement (diarrhée ou rhinite) ou une éruption, et d'autres phénomènes internes (asthme, rhumatisme).
  • Sa prescription dans les seules indications de troubles déclenchés ou aggravés par l'humidité est réductrice ; c'est un médicament très important dans la stratégie en homéopathie puisqu'il se positionne à la frontière entre la psore et la sycose.

Modalités

Aggravation

  • Par l'humidité, les climats froids et humides,
  • par le refroidissement subit en été, après avoir eu les pieds mouillés.
  • Par le repos

Amélioration

  • Par temps sec.
  • Chaleur
  • Mouvement

Posologie de Dulcamara

Dulcamara solanum est en général utilisé de 5 à 15 CH selon le degré de similitude, par exemple  :

  • en 7 ou 9 CH, 3 granules toutes les 30 minutes pour une diarrhée consécutive à un coup de froid dans une ambiance humide, espacer dès amélioration.
  • en 15 CH, 3 granules toutes les 30 minutes pour un lumbago consécutif à un coup de froid dans une ambiance humide, espacer dès amélioration.

☛ En savoir plus sur les posologies en homéopathie 

Modifié le: 
02/11/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 24/03/2013

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

Bibliographie
  • Guermonprez/Pinkas/Torc, Matière médicale homéopathique, Editions Similia (4 mars 2017), ISBN : 978-2842510718
  • H. Voisin, Matière médicale du praticien homéopathie, Éditions Narayana (15 décembre 2015), ISBN : 978-3955820183
  • Charette, Matière médicale pratique, Editions Similia (9 juin 2000), ISBN : 978-2842510176
  • Boericke , Matière médicale, Editions Similia; Édition : 9e éd. (18 janvier 1999), ISBN : 978-2904928994
  • L. Vannier, J. Poirier, Précis de matière médicale homéopathique, Editions Boiron (7 janvier 1999), ISBN : 978-2857420675
  • D. Grandgeorge, L’esprit du remède homéopathique : Ce que le mal a dit, Editions Narayana (8 mars 2016), ISBN : 978-3955821036
  • H. Allen, Matière Médicale de la fièvre, Similia (18 avril 1996), ISBN : 978-2904928550
  • P. Barbier, Homéopathie : Petits remèdes retrouvés, Ed. Marco Pietteur (15 janvier 2003), ISBN : 978-2872110872
  • J.Jouanny, J.B. Crapanne, H.Dancer, J.L. Masson, Thérapeutique homéopathique Possibilités en pathologie chronique, Ed. CEDH (15 février 2011), ISBN : 978-2915668575
  • M. Guezmonprez, Homéopathie : Principes – Clinique – Techniques, Editions Similia (9 mai 2017), ISBN : 978-2842510763
  • M. Busser, F. Chefdeville, J.M. Cousin, P. Desorbeau, J. Lambert, J. Merckel, J. Nougez, Homéopathie : Les relations médicamenteuses, Editions CEDH (4 novembre 2017), ISBN : 978-2915668803
  • A. Coulamy, C. Jousset, Basses dilutions et drainage en homéopathie, Editions Similia (1 janvier 2002), ISBN : 978-2842510343
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999