Dioscorea villosa - Yam sauvage en phytothérapie

Dioscorea_Villosa

Descriptif

L'igname sauvage est originaire de l'Amérique centrale. Elle pousse dans les régions boisées et humides d'Amérique du Nord.
C'est une plante vivace à feuilles caduques en forme de coeœur. La racine et le tubercule sont récoltés en automne.

L'’igname cultivée est bien connue des populations tropicales pour qui elle constitue une source alimentaire de base : l'arrow root.

Nous connaissons ce remède, à la fois en dilutions homéopathiques, pour le traitement des douleurs abdominales essentiellement, et en phytothérapie dans des indications gynécologiques.

Les constituants

  • La diosgénine, molécule de la famille des sapogénines stéroïdes.
  • Des phytostérols.
  • Des alcaloïdes.
  • Des tanins.

Usages

En gynécologie.

La diosgénine est considérée comme étant le principe actif du YAM dans ces indications.

Cette substance est un précurseur hormonal ; il a une structure proche de la progestérone ; elle a d'ailleurs été utilisée par l'industrie pharmaceutique pour concevoir les premières progestérones de synthèse. Actuellement, on l'extrait également pour produire de la DHEA.

En effet, progestérone et DHEA font partie de la même "chaîne de production" d'hormones dans l'organisme, et la diosgénine peut être considérée comme étant un précurseur commun à ces deux molécules.
MAIS, cette transformation ne peut se faire dans l'organisme humain ; les réactions enzymatiques nécessaires à cette transformation se font en laboratoire.
Le YAM, DHEA naturel est un mythe ; son mode d'action passe par d'autres voies, dont certaines ne sont pas encore élucidées.

L'’utilisation du YAM par les gynécologues phytothérapeutes se fait dans les nombreuses situations où il y a carence en progestérone et avec des résultats cliniques régulièrement satisfaisants. Insuffisance lutéale, troubles menstruels, pré ménopause et ménopause en sont les domaines privilégiés.

L'effet " progestérone-like" du YAM n'est plus à démontrer. On l'utilise également en association avec le SOJA ( GLYCINE MAX ), connu pour son activité œstrogène-like.

L'utilisation du YAM dans ces indications nécessite une consultation médicale préalable ; en effet, les phytohormones ne sont pas dénuées d'effets secondaires et sont contre-indiquées dans certaines situations.

Activité antispasmodique.

L'igname soulage crampes, tensions musculaires et colique. Nous le préférons en dilutions homéopathiques dans ces indications.

Activité anti-inflammatoire 

Dans le traitement de l'arthrite et des rhumatismes.

Attention, l'usage du YAM est formellement contre-indiqué durant la grossesse

Posologie

Selon le fabriquant et après avis médical.

Nom latin: 
Dioscorea villosa
Nom usuel: 
Yam sauvage
Modifié le: 
25/01/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 17/08/2010

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999