Des plantes pour affronter le stress : les adaptogènes

argousier - hippophae rhamnoides

Les plantes adaptogènes

Les plantes adaptogènes ont pour particularité de traiter les effets du stress : stress physique, stress psychique, stress métabolique, stress endocrinien…

Définitions

  • Les pathologies générées par le stress sont variées et dépendent du degré d'épuisement de l’organisme.
  • Avant le syndrome d’épuisement ou syndrome déficitaire, apparaissent des symptômes liés à l’adaptation de l’organisme à ce stress, ou symptômes adaptogènes.
  • Chez l’animal soumis à un stress, on peut constater une augmentation du poids de certains organes (surrénales, foie, rate…), une baisse de la température corporelle, une chute du taux de cholestérol, …
  • Le stade d’épuisement se manifeste en premier lieu par une fatigue intense, des difficultés à trouver le sommeil, des crampes et douleurs variées, puis des pathologies organiques peuvent s’installer, telles un ulcère par exemple.

A quoi servent les plantes adaptogènes ?

Les plantes adaptogènes vont permettre :

  • D’augmenter la résistance l’organisme
  • De prévenir les pathologies liées au stress
  • De limiter les lésions liées au stress
  • Elles peuvent également agir dans la phase d’épuisement

Elles ont un effet global, ne sont ni dopantes ni stimulantes, ni anabolisantes.

Sur quels plans agissent elles ?

Elles agissent sur plusieurs plans :

  • Meilleure résistance au froid
  • Meilleure résistance à l’effort
  • Temps de récupération raccourci
  • Augmentation des performances intellectuelles
  • Meilleure adaptation sur le plan émotionnel
  • Augmentation de la résistance aux infections

Comment les utiliser ?

Il est conseillé de les prendre durant 3 à 6 semaines avant une épreuve, par exemple (examens pour les étudiants, gros travail…) leur effet sera ainsi optimal. quelques exemples de plantes adaptogènes ;

Le ginseng

Les indications du ginseng sont nombreuses

  • Augmentation de la résistance au stress
  • Préventif et curatif sur la fatigue physique et psychique
  • Action sur certains états dépressifs
  • Troubles de la mémoire, difficultés de concentration
  • Fatigue sexuelle
  • Fatigue cardio-circulatoire
  • Baisse des fonctions hormonales
  • Fatigues post-infectieuses
  • Accompagnement lors des traitements anticancéreux

Le ginseng accompagne particulièrement bien la périménopause et la ménopause.

Rhodiola ou Orpin rose

La Rhodiole est une plante adaptogène, idéale pour lutter contre le stress et ses conséquences et ainsi retrouver un moral d'acier. Elle joue un rôle complexe de régulateur du système nerveux central et ce sans effets indésirables et ni accoutumance. Elle a entre autres une activité immunostimulante équivalente à celle du ginseng : stimule la prolifération des lymphocytes T, augmente la phagocytose, la réponse lymphocytaire et l’immunité cellulaire

Eleutherococcus

Eleutherococcus est également nommé ginseng de Sibérie,

  • Anti-stress et antifatigue physique
  • Stimule le système nerveux central et les glandes surrénales
  • Immunostimulant
  • Action sur le système circulatoire
  • Action sur les lipides et la glycémie

Le fenugrec

  • agit contre la fatigue
  • est cardiotonique
  • est hypolipémiant et agit sur le métabolisme du sucre

L'argousier

L’action de l'argousier s’explique par sa grande richesse en vitamines. Ses baies contiennent en effet des vitamines naturelles (C,A,E,K,…). Elle est ainsi stimulante sur plusieurs plans :

  • Immunostimulante
  • Action sur le système nerveux
  • Prévention des affection rhinopharyngées hivernales
  • Action sur la fatigue

Une cure est recommandée en automne pour préparer l’hiver, et au printemps pour « récupérer ».  

Modifié le: 
28/10/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 10/01/2008

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999