Dents de sagesse et homéopathie

Article abonné

Expert

Dents de sagesse, l'homéopathie pour les inflammations et l'extraction
De « l’accident de dent de sagesse » (troubles inflammatoires et infectieux liés à l’éruption de la dent) à son extraction, … Quelle est la place de l’homéopathie dans le traitement des problèmes liés à ce vestige, lointain souvenir de nos ancêtres les grands singes.

Définitions 

Les dents de sagesse

La bouche d’un adulte comporte 32 dents. Les dents de sagesse poussent en dernier, ce sont les troisièmes molaires qui viennent vers 17-21 ans en arrière des secondes molaires. Leur rôle est le même que celui de toute autre molaire : mastiquer, broyer les aliments.

À l’époque de nos ancêtres, ces troisièmes molaires étaient indispensables pour manger de la viande crue et broyer des végétaux, de nos jours, elles n’ont plus guère d’utilité.  

Les dents de sagesse n’ont pas toujours la place nécessaire pour bien pousser ou ne sont pas toujours bien positionnées (elles peuvent être couchées ou horizontales). Leur extraction peut être nécessaire si elles provoquent un mauvais alignement dentaire, une infection, un kyste, une lésion de la seconde molaire ou des névralgies.

La dentition

C’est le processus de formation des dents, chez le très jeune enfant ou l'animal.

La denture

C'est l'ensemble des dents destinées à être permanentes, lorsque la phase de dentition est terminée.

L’accident de dent de sagesse

Ce terme regroupe principalement les phénomènes infectieux et inflammatoires qui peuvent se produire lors de l’éruption ; il se produit la plupart du temps entre 16 et 25-30 ans.

Le début est souvent brutal avec une fièvre entre 38 et 39, une douleur de l’angle de la mâchoire irradiant dans l’oreille, avec douleur à la déglutition. Ce tableau peut parfois s’accompagner d’un trismus (contraction des muscles de la mâchoire compromettant l’ouverture de la bouche). La gencive est rouge et gonflée en regard de la dent.

Les solutions en homéopathie

Dans la plupart des cas, on s’adressera aux classiques de l’inflammation, notamment FERRUM PHOSPHORICUM 5 CH et BELLADONNA 5 CH auxquels on ajoute MERCURIUS SOLUBILIS 5 CH.

POSOLOGIE : prendre les trois ensemble, à raison de 3 granules de chaque toutes les heures, espacer dès amélioration. (Toutes les deux heures, puis trois fois par jour, puis stopper à la disparition des symptômes.

  • S’il y a surinfection ajouter PYROGENIUM en 7 CH.
  • En local, on peut faire un bain de bouche avec CALENDULA TEINTURE-MÈRE à raison de 20 gouttes dans un peu d’eau tiède, (attention, ne pas avaler et ne pas utiliser en cas d’allergie aux asteracées), ou avec le bain de bouche à la Myrrhe.
  • En cas de trismus (contraction des muscles de la mâchoire) penser à CUPRUM METALLICUM en 5 CH en granules, à rajouter au précédent protocole, ou à la pommade CUPRUM METALLICUM D1 en application sur la joue en regard de la zone contracturée.

L’extraction de la dent de sagesse

Le protocole est le même que pour toute extraction dentaire

Modifié le: 
07/05/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 9/05/2017
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999