Cystite, mon ordonnance en homéopathie et en phytothérapie

Infection urinaire : homéopathie, phytothérapie et gemmothérapie

Vous avez tendance aux cystites, attention aux trajets en voiture, à la déshydratation... en attendant votre rendez-vous chez l'homéopathe pour qu'il vous prescrive un traitement de terrain, voici la liste des médicaments homéopathiques et des plantes à avoir à la maison au cas où ! Pourquoi et comment les prendre. 

Traitement d’une cystite simple par homéopathie

  • CANTHARIS 5CH : dans les cystites avec besoin constant d'uriner, et brûlures urinaires.
  • MERCURIUS CORROSIVUS 5CH : cystites très douloureuses avec faux besoins.
  • APIS MELLIFICA 5CH : dans cystites à leur début, avec mictions brûlantes, déclenchées après déshydratation ou chez des sujets qui boivent peu.

Prendre 3 granules de chaque ensemble toutes les heures, puis espacer dès que les symptômes s’améliorent.

Poursuivre durant quelques jours à raison de 3 prises par jour du mélange des trois médicaments homéopathiques.

 

Traitement d’une cystite simple en phytothérapie

Dans le cadre de la cystite, il convient d’encourager la prise de liquide, au moins 2 litres par jour. Pour cette raison, la tisane est privilégiée par rapport aux formes en gélules ou teinture-mère.

  • UVA URSI, la busserolle : antiseptique urinaire, par exemple en infusion (feuilles) : 20 à 30 g/litre d’eau, prendre 3 à 4 tasses par jour.
  • CALLUNA, la bruyère : Infusion de sommités fleuries : entre 40 et 50 g par litre, laisser infuser 10 à 15 minutes et prendre 4 à 6 tasses par jour.
  • HIERACIUM PILOSELLA, la piloselle pour son effet diurétique et antiseptique : 10 grammes pour un litre d’eau.

Traitement d’une cystite simple en gemmothérapie

  • RIBES NIGRUM, bourgeons, les bourgeons de cassis : pour ses effets anti-inflammatoires. La posologie dépend du mode de fabrication, diluée ou concentrée. En savoir plus  

 

ATTENTION

L’amélioration doit être rapide, 48 heures au plus.

Dans le cas contraire, consulter, une analyse d’urines accompagnée d’un antibiogramme doit être réalisé.

Conseils hygiéno-diététiques

  • Devancer la soif et boire au moins 2 litres d’eau. La confection de tisanes curatives aidera.
  • Vider sa vessie toutes les 2 heures au moins
  • Lutter contre la constipation
  • Essuyez-vous de l’avant vers l’arrière
  • Urinez après chaque rapport sexuel.
  • Lavez-vous régulièrement, évitez les douches vaginales et utilisez un produit doux à pH adapté
  • Lavez-vous les mains avant et après chaque passage aux toilettes

Pour aller plus loin :

Illustration

Cantharis : Photo credit: nature: close-up & colourful via VisualHunt / CC BY-NC-ND

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Modifié le: 
02/06/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 24/10/2016
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999