CORONAVIRUS, et l'homéopathie dans tout cela !

Coronavirus

COVID 19, le consensus en homéopathie

On évite les bains de foule, on se lave les mains, on respecte les consignes et on prend soin des plus fragiles. On protège les autres et l’on se protège.
Le respect des consignes et des bonnes pratiques vise à limiter la propagation du virus : on se lave souvent les mains, on utilise du gal hydro-alcoolique, on tousse dans son coude, on évite de toucher son visage, on évite les contacts avec un grands nombre de personnes…

En quoi l’homéopathie, une médecine strictement dédiée à l’individu  peut-elle intervenir dans ce cadre ? 

On ne peut parler de prophylaxie et de prévention avec les médicaments homéopathiques ; l’individualisation s’impose dans tous les cas, On ne prescrit pas d’homéopathie à un patient qui ne présente aucun symptômes. 

La maladie épidémique au temps T a les mêmes causes (le même virus), pour un grand nombre de malades (épidémie), et les symptômes sont analogues. Il est donc possible, en fonction du tableau, de définir un ou plusieurs médicaments correspondant non plus uniquement à l’individu malade, mais à l’épidémie elle-même. C’est ce que l’on nomme le génie épidémique.

Depuis quelques semaines, les homéopathies de par le monde communiquent via les associations médicales, et  quelques médicaments homéopathiques utiles ont été mis en évidence. 

Dans tous les cas, les mesures hygiène-diététiques de base doivent être appliquées, et les médicaments homéopathique seront prescrits en complément des traitements conventionnels. 

  • ARSENICUM ALBUM

On a beaucoup entendu parler de ce médicament homéopathique, notamment via les autorités indiennes. 
Il peut être indiqué dans deux situations :
- Il pourrait correspondre à l’ambiance anxiogène mondiale qui affecte tous les pans de la société et déteint sur les patients : anxiété, peur de la maladie, peur de mourir, peur de l’hôpital… Une dose unique en 15 CH par exemple. 
- C’est également un médicament de fièvre, de difficultés respiratoires et tendance à l’asthme. En savoir plus… 

  • GELSEMIUM SEMPERVIRENS

On le connait dans le cadre du trac et de l’anxiété, mais c’est également un grand médicament de fièvre et de syndrome grippal avec faiblesse et tendance à la somnolence, tableau clinique le plus souvent rencontré chez les patients qui développent des symptômes liés au coronavirus. En savoir plus… 

  • BRYONIA ALBA

C’est, entre autres, un médicament de syndrome grippal avec fièvre élevée, céphalées et toux douloureuse. Il peut être utile à tous les stades de la maladie.  En savoir plus… 

  • PHOSPHORUS

Ce médicament homéopathique peut être utilisé, en complément des médications conventionnelles (Antibiothérapie notamment) dans le cadre d’une pneumopathie. Il concerne donc les complications de l’infection liée au coronavirus. Dans ce cadre, il sera prescrit en basse à moyenne dilution. En savoir plus… 

Ces médicaments sont issus d’un consensus, mais la liste n’est bien sûr pas limitative. 

En résumé devant les tableaux suivants, évoquer 

- Anxiété : ARSENICUM ALBUM
- Fièvre et syndrome grippal : GELSEMIUM SEMPERVIRENS et BRYONIA ALBA
- Complications pulmonaires : ARSENICUM ALBUM et PHOSPHORUS

Prévention

Les adaptogènes

Ce sont des plantes qui apportent entre autres une meilleure résistance aux infections. Le ginseng par exemple agirait par augmentation des globules rouges oxygénants et des leucocytes. Cet effet immunostimulant serait particulièrement intéressant lors d’épidémies ou en prévention d’infections respiratoires hautes, de grippes… À lire

Quelques mesures de base pour mieux résister aux épidémies

Sommeil, réduction du stress, alimentation et exercice physique : cela paraît évident mais ce contexte est l’occasion de revoir nos habitudes et de respecter notre propre écologie. C’est le concert de la Salutogénèse, Ce terme issu du latin (salutis = santé) et du grec (genesis = origine), a été proposé par le sociologue de la santé, Aaron Antonovsky, et désigne ce qui favorise la santé. La Salutogénèse : d’où vient la santé et comment la renforcer ? À lire

Source image : https://www.scientificanimations.com sous la licence Creative Commons Attribution
Modifié le: 
09/09/2020
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 10/03/2020

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

 

 

Pour la rédaction d'articles, je me base sur les ouvrages suivants : Bibliographie

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999