Conception et gestation en homéopathie vétérinaire

L'homéopathie pour les troubles de la fertilité et de la gestation en médecine vétérinaire

Le médicament homéopathique ayant une action réactive, il ne pourra agir en endocrinologie que dans la phase de dysfonctionnement. Il ne remplacera pas la sécrétion hormonale absente, pas plus qu’il ne cherche à remplacer l’antibiotique dans le traitement des infections… mais, bien prescrit, il pourra aider l’animal à se défendre en récupérant son potentiel de défenses naturelles.

Jacqueline PEKER, Homéopathe Vétérinaire

TROUBLES DE LA FERTILITÉ

Les causes

  • Lésions ou anomalies de l’œstrus.
  • Infections vaginites, vulvites, cervicites, métrites aiguës ou chroniques
  • Malformations anatomiques

ANOMALIES DE L'OESTRUS

Depuis quelques années, nous pratiquons des frottis vaginaux qui précisent l’état de fonctionnement de l’appareil génital, du cycle sexuel et permettent de vérifier s’il y a infection.

En médecine classique, on injecte des œstrogènes associés à des extraits d’hypophyse antérieure ou à du sérum de jument gravide. Mais, dans presque toutes les espèces, l’action des hormones échappe à un contrôle rigoureux, et un risque pour l’état de santé de la femelle peut s’installer.

L'APPROCHE HOMÉOPATHIQUE est orientée vers la recherche des signes individuels liés aux chaleurs et au comportement des animaux pendant cette période

  • Si les chaleurs n'apparaissent pas,
  • Si le désir sexuel est absent, bien que le cycle ovarien se poursuive normalement (pseudo frigidité de la jument ou de la chèvre) …On peut incriminer une insuffisance hypophysaire ou ovarienne.

Prescription organique

  • FOLLICULINUM 4 ou 5 CH 2 à 20 granules/jour avant les chaleurs
  • Ou le mélange : OVAIRE 4 CH + HYPOPHYSE 4 CH

Prescription individuelle

Elle tient compte du terrain, de la constitution, du type sensible.

  • PULSATILLA 9CH à 15CH : les femelles sont affectueuses, parfois imprévisibles, sensibles aux émotions, gourmandes, frileuses (tout en aimant être à l’extérieur). Prescription intéressante chez les femelles impubères, quand les premières chaleurs tardent à apparaître… ou qui ont des chasses peu abondantes. Prescription recommandée aussi lors de la grossesse nerveuse de la chienne, avec ou sans lait, mais les mamelles sont gonflées, et l’on y voit courir le système veineux.
  • IGNATIA 15CH : « médicament du paradoxe comportemental » avec agressivité et tendresse, boulimie et anorexie, besoin d’être entourée ou de s’isoler.
  • SEPIA 9CH : conviendra aux femelles frigides dont les signes psychiques sont aggravés quelques jours avant les chasses. On retrouve dépression, tristesse, irritabilité, intolérance au bruit, au toucher. Chaleurs faibles et on note une association de troubles infectieux (terrain luétique) et de troubles circulatoires (lymphangite). Des troubles urinaires sont parfois associés à des troubles cutanés.

Médicaments constitutionnels.

  • CALCAREA CARBONICA 15CH, chez les brévilignes, frileuses, sensibles à l'humidité, avec des alternances de troubles digestifs et cutanés (psore). Tendance aux métrites ou aux vulvo-vaginites avec écoulements blanchâtres, épais.
  • SILICEA : jersiaise, lévrier, chèvre, animaux déminéralisés, frileux, émotifs, avec souvent une suppuration chronique associée (oreilles, glandes anales, peau, mamelle).
  • NATRUM MURIATICUM : animaux anxieux, asthéniques, irritables, amaigris malgré un bon appétit, et qui fuient l'homme. Ils sont aggravés par la  chaleur, le soleil, en été, par l'excès de sel. Ils présentent souvent une leucorrhée importante. La jument de type NATRUM MURIATICUM est toujours aggravée par la transpiration. Névralgie faciale, Spasmophilie Alternances morbides : fissure anale coryza toux sèche cystite.

NYMPHOMANIE

Une sécrétion continue d'œstrogènes par un follicule qui ne se rompt pas et permet l'installation d'un état d'hyperoestrus avec chaleurs permanentes et violentes.

C'est un état qui entraîne une stérilité, surtout chez la jument et la chatte.

  • FOLLICULINUM 9 -15 - 30 CH freine l'activité ovarienne.
  • PLATINA : femelle dominante, orgueilleuse avec hypersensibilité des régions génitales et désir de caresses.
  • MOSCHUS : Frilosité, excitation sexuelle - agressivité (siamoise, anglo-arabe) aggravée la nuit, avec souvent météorisme abdominal.
  • MUREX : avec prolapsus vulvaire provoqué et aggravé par des attouchements.
  • LILIUM TIGRINUM : femelles fugueuses et agressives (vache).

AFFECTIONS LOCALISEES SPECIFIQUES

Vaginite

  • Localement on utilise des ovules au CALENDULA
  • CANTHARIS : douleur, ténesme, mictions fréquentes, peu abondantes, vulve irritée par le léchage
  • KREOSOTUM : Prurit vulvaire léchage, leucorrhée fétide, irritante, sensibilité abdominale, saignement fréquent de la paroi vaginale.

Métrite

Au tout début et si besoin est pendant 48 heures : BELLADONNA 5, 7 ou 9 CH

Le début brutal, l’abdomen sensible et la malade est abattue, température élevée avec une soif vive.

L’antibiothérapie et KALIUM BICHROMICUM en 9CH faciliteront la phase de résolution et éviterons le passage à la chronicité.

En cas de métrite chronique

  • SULFUR 9CH : alternances morbides avec infection des oreilles, de l’utérus, des glandes anales, de la peau. Il y a très souvent des douleurs articulaires.
  • THUYA 9CH : s’il y a eu des traitements antérieurs intempestifs : hormones, antibiotiques, corticoïdes.

La gestation

Traitement "eugénique" de la gestation

Il est possible et peut-être indispensable chez les chiennes, les chattes, les juments ...

Il est parfois demandé par les propriétaires qui font confiance à l'Homéopathie en tant que médecine préventive.

  • SULFUR : diathèse psorique avec alternances morbides
  • LUESINUM : diathèse luétique marquée par des infections récidivantes plus ou moins dispersées (truies)
  • THUYA : diathèse sycotique si déséquilibre alimentaire, conditions d'élevage douteuses, entraînement ou performances mal conduites, intoxications médicamenteuses, pollutions de toutes sortes.

Chez la chienne : une dose tous les 10 jours

Chez la jument : tous les mois, dès le 5e mois

Avortement

La mise-bas avant terme est fréquente chez la vache, mais très occasionnelle chez les carnivores et chez la jument.

Elle peut être accidentelle ou infectieuse. Chez les vaches coutumières du fait, on peut conseiller :

  • CAULOPHYLLUM 5 CH : 10 granules deux soirs par semaine, dès le 5e mois. L'avortement alors est dû à une faiblesse utérine et à un état plus ou moins hémorragique.

Chez la chienne et la chatte qui ont vers la 7e – 8e semaine des crampes spasmodiques accompagnées d'écoulements sanguins :

Modifié le: 
02/06/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Jacqueline PEKER - Auteur - 7/11/2016

À propos de l'auteur

Docteur Jacqueline Peker, vétérinaire homéopathe et auteure de nombreux ouvrages dédiés à l'homéopathie vétérinaire.

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999