Céphalées, fatigue et stress : la place de l'homéopathie

Expert

stress
Mal de tête et stress, migraine et fatigue, nous avons tous connu un jour ou l'autre semblable association. 

Chez le sujet anxieux, dystonique ou simplement hypersensible, la céphalée peut devenir un mode d'expression, un symptôme du mal-être. Elle accompagne souvent les troubles du sommeil.

Les remèdes homéopathiques en aigu

POSOLOGIE : 3 granules toutes les heures, espacer dès amélioration. 

  • Anacardium orientale 9 à 15 CH : la douleur est pesante et rend irritable. Plus précisément, ce médicament concerne des céphalées sous forme de pression, comme un bandeau trop serré au niveau des tempes, elles sont déclenchées ou aggravées par l'effort intellectuel et calmées en mangeant. Ce remède convient aussi aux céphalées des étudiants, après un surmenage intellectuel.
  • Ignatia 9 à 15 CH : le sujet est hypersensible et excitable. La céphalée est souvent décrite comme un clou enfoncé dans la tête. Le mal est généralement amélioré par la distraction (sortie, cinéma…). et aggravé par les odeurs (fleurs, cuisine) et par la fumée de cigarette. Ce remède convient particulièrement bien aux personnes sensibles et excitables.
  • Kalium phosphoricum 9 à 15 CH : céphalées des écoliers, étudiants, ou tout simplement des personnes surmenées sur le plan intellectuel. La fatigue est intense, tant intellectuelle que physique.
  • Nux vomica 5 à 15 H : chez un sujet stressé, débordé et colérique, les céphalées ont volontiers une origine digestive, et se manifestent au réveil ou après des excès de table.
  • Phosphoric acidum 9 à 15 CH : la céphalée se traduit par une tête lourde et pesante. Elle survient souvent après un épuisement intellectuel, ou un chagrin prolongé. L'évolution peut se faire vers un état dépressif.
  • Zincum metallicum 7 à 15 CH : le sujet est fatigué tant sur le plan intellectuel que physique. Cet état contraste avec une agitation des pieds et des jambes surtout. C'est un excellent remède de céphalées déclenchées ou aggravées par l'absorption de vin blanc.

Les remèdes de terrain

On retrouve le plus souvent l'un ou l'autre des remèdes suivants, à donner par en doses hebdomadaires. 

 

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 9/11/2006

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999