CBD vs THC : les grosses dissemblances


Une étude comparée (cbd vs thc) entre cbd et thc ne saurait se faire sans commencer par l’énumération de leurs similitudes. Ces 2 substances proviennent toutes du plant de cannabis (chanvre). Ce sont également les 2 substances prépondérantes de cette plante qui renferme près de 500 autres composés. Le cbd et le thc sont connus depuis fort longtemps pour leurs intérêts dans les médecines anciennes. Ces dernières années, chercheurs et scientifiques s’intéressent à ces 2 dérivés du cannabis et plus singulièrement au cbd. Mais comme l’un n’est pas souvent évoqué sans qu’un clin d’œil ne soit fait à l’autre, il est important de faire la différence entre ces 2 cannabinoïdes.

CBD vs THC : qu’ont-ils en commun ?

Ces 2 dérivés du cannabis sont des substances chimiques qui impactent les récepteurs du corps humain à savoir :

  • système immunitaire ;
  • système nerveux ;
  • organes, etc.

Pendant longtemps, les anciennes médecines se sont beaucoup plus intéressées au thc. Aujourd’hui, toutes les recherches sont plus tournées vers le cbd. Qu’est-ce qui différencie fondamentalement ces molécules ?

CBD vs THC : les différences notoires

Comme souligné un peu plus haut, le cannabis est un corps hyper complexe, car contenant en lui des centaines de molécules nommées cannabinoïdes. Chacun de ces cannabinoïdes est pourvu de caractéristiques énormes. Le thc est de tous les temps, la plus connue de ces composés que contient le plant de chanvre. Le thc est le mot-valise de tétrahydrocannabinol. Connue pour ces conséquences psychotropes, cette substance porte atteinte à l’état de conscience de l’individu qui l’ingère ; ce dernier ressent alors de sensations étranges et se sent comme on l’entend souvent, ‘’planer’’. Lorsque les gens parlent souvent d’usage du chanvre à des fins récréatives, il est souvent question de produits fortement dosés en thc.

Le cbd de par ses effets, est bien à l’opposé du thc et il convient de bien les différencier. Le cbd est l’acronyme de cannabidiol. Même si le cbd a aussi un caractère tranquillisant, il contribue à neutraliser les effets néfastes du thc sur le système nerveux.

Le cbd est souvent utiliser pour freiner et amoindrir les impacts malfaisants de l’usage du thc (anxiété, paranoïa, angoisse, délire, etc.). Le cbd, contrairement au thc ne fait pas d’effets étranges au consommateur.

Ce qui suscite un gros engouement pour le cbd : ses vertus

CBD vs THC

Il n’y a pas que les effets que produisent le cbd et le thc sur les consommateurs, qui déterminent les facteurs de différence entre ces 2 molécules. La différence importante se situe aussi et surtout sur les conséquences de la consommation de ces produits sur la santé humaine.

En effet, cbd vs thc montre bien que  le thc est classé parmi les drogues aussi bien en France que dans de très nombreux pays ; ces effets psychotiques sont suffisamment parlants. Pire, le thc crée la dépendance chez ceux qui en usent. Ainsi, le cbd se positionne d’emblée aux antipodes de tout ce qui est reproché au thc.

Les qualités thérapeutiques du cannabidiol sont de plus en plus vantées. Ce cannabinoïde s’est illustré comme étant un anti inflammatoire efficace. Son caractère antalgique en fait un allié parfait pour tous ceux qui font face à des douleurs insupportables comme les malades de cancer subissant une chimiothérapie sévère.

Le cbd vs thc, s’illustre aussi comme un bon moyen de faire face à la dépression et aux crises d’anxiété. Les épileptiques sont aussi soulagés par les effets du cbd. La sclérose en plaques serait également apaisée par l’utilisation du cannabidiol.

Nombreux sont les états de psychoses qui à l’instar de la schizophrénie, sont adoucis sous l’effet du cannabidiol. De grandes études menées à propos des effets bénéfiques du cbd, rapportent qu’à des dosages importants le cannabidiol serait capable de bloquer la reproduction des cellules cancéreuses. Le cbd se serait également montré efficace contre les nécroses d’artères suite à une maladie cardiaque.

Le cbd présente tellement d’intérêts que les recherches se multiplient un peu partout dans le monde pour découvrir les innombrables secrets que cache cette molécule. De l’avis des chercheurs, médecins et scientifiques, les promesses sont énormes. Au regard de toutes les preuves d’efficacité données par le cannabidiol, on ne peut que se réjouir de ce que demain sera meilleur.

CBD vs THC : légalité-illégalité

De tout ce qui précède, se dégage une autre différence des plus importantes. De nombreuses études et expériences concordent à affirmer que le cbd n’a pas de toxicité. De plus, n’occasionnant pas de dépendance, le cbd est devenu depuis peu, légal en France.

Toutefois, cette légalité est sous conditions. En effet, pour que le cbd soit consommé de façon légale, il faut qu’il provienne d’une des variétés de cannabis identifiées par le gouvernement comme étant de moindre concentration en thc.

La commercialisation et la consommation du cbd ne sont autorisées que si le cannabidiol est sous forme :

Les fleurs et feuilles de cannabis ont quant à elles, été interdites jusqu’à ce qu’un arrêté ministériel vienne apporter récemment des nuances. Le Conseil d’État français affirme qu’une catégorie de cannabis aurait des fleurs et des feuilles peu concentrées en thc et que ces dernières pouvaient être commercialisées.

Lire aussi  Cannabis thérapeutique : entre reconnaissance et restriction

En dehors donc des feuilles et fleurs de cette catégorie précise de cannabis, les feuilles, fleurs et résines sont prohibées de vente et d’usage.

Il faut rappeler que ce sont essentiellement les produits à base d’extrait de cbd qui sont autorisés à condition que la teneur en thc de ces derniers soit en dessous de 0,2 %.

Bien que le cannabidiol soit autorisé en France, personne n’a le droit, sous prétexte de ses bienfaits, d’en faire la publicité pour inciter les patients à l’acheter. Le cdb ne doit en aucun cas être présenté comme un médicament.

De façon officielle, le cbd est un complément alimentaire et ne peut qu’être présenté comme tel.

Le Ministère de la santé affirme être prudent. De nombreuses raisons amènent aussi la classe dirigeante française à ne pas légiférer de façon définitive. On comprend donc les retournements de situation qui se sont succédés quant à la légalité ou non du cbd en France.

Malgré quelques réticences de la part des politiques français, des actions sont multipliées pour donner de l’entrain aux recherches en cours sur les bienfaits du cannabidiol.

 

 

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *