CBD légal en France : les conditions


Aujourd’hui, peut-on acquérir du cbd en toute tranquillité et le consommer ? La réponse n’est sans doute pas si nette que ça. Quand on évoque le cbd on entend aussi quelque part, THC et cannabis (chanvre). Un arrêté interdisait la vente de produits fabriqués avec du cbd, car en effet, les dirigeants français considéraient que le cbd était une drogue. Il y quelques mois, le Conseil d’État a annulé cet arrêté. Toutefois, tous les produits dérivés du cannabis ne sont autorisés ni à la vente, ni à la consommation. Que dit concrètement la législation française ? Le cbd est-il légal en France ?

CBD et THC sont-ils légaux en France ?

La toute première chose qu’il convient de savoir, c’est qu’il y a une différence entre cannabis et cannabidiol. Le canabidiol n’est rien d’autre que le cbd qui est un de la kyrielle de dérivés que l’on retrouve dans le cannabis.

En effet, le THC est la substance dominante de la plante de chanvre ; vient en 2e position, le cbd. C’est le THC (tétrahydrocannabinol), substance psychotrope, qui produit des effets dérangeants pour le système nerveux et qui rend donc ‘’stone’’. C’est donc le THC qui est considéré comme stupéfiant, et de fait, banni aussi bien en France que dans de nombreux pays.

À l’opposé, le cbd est légal en France. C’est la substance bienfaisante qui a des effets plutôt relaxants et bénéfiques pour le bien-être. Ses propriétés anti-inflammatoires et sa capacité à soulager des douleurs sont très connues.

Toutefois, cette légalité est sujette à des conditions bien déterminées :

  • Le cbd doit impérativement provenir d’un certain nombre de variétés de cannabis jugées propres à la consommation en raison de leur faible teneur en THC.
  • Le cbd pour être considéré comme légal, doit avoir obligatoirement un taux de THC inférieur ou au plus égal à 0,2 %.
  • Le cbd, pour être légalement vendu, ne doit pas être commercialisé sous forme de feuilles ou de fleurs en détail.

La législation est formelle quant à la forme sous laquelle le cbd doit être commercialisé : extrait. Ainsi, le cbd est autorisé sous les formes ci-après :

  • gélules ;
  • huiles de cbd ;
  • e-liquide pour être exploité avec les cigarettes électroniques ;

Il faut bien comprendre que les feuilles et les fleurs de cannabis sont interdites, même sous forme de tisane. Le cbd est donc légal en France lorsqu’il est extrait dans sa formule originelle.

Bien distinguer le cbd du THC

cbd du THC

Le chanvre (cannabis) contient environ 500 dérivés (cannabinoïdes) dont les plus connus sont le cbd et le THC. Le cbd et le THC sont difficilement distinguables bien qu’ils soient très opposés du point de vue des effets qu’ils engendrent.

Le THC crée des effets psychotiques. Il impacte fortement l’état de conscience. Ingérer du chanvre à fort taux de THC, provoque certes de l’apaisement, mais très vite, les yeux se gorgent de sang et les pupilles sont fortement élargies. L’anxiété s’en mêle et le système nerveux est fortement secoué. Aussi, une forte paranoïa s’empare-t-elle d’un sujet sous effet de cette substance.

Quant au cbd, il a des effets carrément aux antipodes de ceux du THC. On n’observe pas d’angoisses ni de comportements étranges avec un sujet qui consomme du cbd, même pas la moindre ivresse. Au contraire, du fait de ses nombreux bénéfices thérapeutiques, le cannabidiol est utilisé pour soulager les douleurs atroces. Les dépressifs trouvent un réel soulagement avec le cbd. Même les effets de dépendances créés par le THC sont soulagés par le cbd.

Le cbd a décidément de raisons d’être légal en France. En effet, dans le traitement de certains cancers, le cbd est utilisé pour aider les malades qui subissent les effets de la chimiothérapie. Les épileptiques recourent également avec satisfaction au cannabidiol. Les individus souffrant de la maladie d’Alzheimer trouvent aussi un bon accompagnement avec le cannabidiol.

Même s’il est décelé une toxicité insignifiante pour l’usage du cbd, le cannabidiol ne soumet pas les consommateurs à une quelconque forme de dépendance.

Législation du cbd : les réticences

Les réflexions qui se font au sujet de l’usage légal du cbd en France s’approfondissent, mais des réticences subsistent. Le ministère en charge de la santé préfère avancer prudemment étant donné que de grandes discussions se mènent toujours entre chercheurs au sujet de la non-nocivité totale de l’usage du cbd. Cela fait que le gouvernement ne prend pas de décisions définitives.

L’agence nationale en charge du médicament émet aussi des réserves : les fleurs de cannabis ne doivent pas être commercialisées, car renfermant un fort taux incontrôlable de THC. Les extraits de cannabis par contre, ne posent aucun problème.

Décembre 2021 a vu prohibér la commercialisation de feuilles et de fleurs de cannabis. Cet arrêté a été suspendu le 24 janvier 2022. Pourquoi ce revirement ? Le Conseil d’État déclare à ce sujet par le biais d’un communiqué qu’il existe des variétés de cannabis dont les feuilles et les fleurs ne contiennent pas de substances stupéfiantes. De fait, la vente est légale en France.

Lire aussi  THC urine : dépistage et confirmation de résultat

Mis à part les variétés de cannabis prétendument tolérées, l’usage et la vente de résine ainsi que d’herbe sont prohibés, car ayant une teneur de 15 % en THC. Par ailleurs, la France autorise les plantations de chanvre et cela est à la faveur d’une filière croissante du cbd en hexagone.

On peut donc constater que les boutiques qui commercialisent des e-liquides cbd, des huiles cbd, des crèmes et tout ce qui est fabriqué à base d’extraits de cbd sont en pleine expansion tandis que c’est la désolation du côté de ceux qui vendent des feuilles et des fleurs de cannabis. C’est une conséquence logique du fait que le cbd soit devenu légal en France.

Il est important de savoir qu’en France, le cbd est considéré comme un ‘’complément alimentaire’’. Il est carrément défendu de présenter ce cannabidiol comme un médicament. Aussi toute publicité visant à encourager l’utilisation du cbd à des fins de guérison n’est pas autorisée.

Les pays anglo-saxons investissent beaucoup dans les études afin d’en savoir plus sur les bénéfices que peut apporter l’usage du cbd. Les dirigeants Français, après avoir rendu légal le cbd en France, déploient de plus en plus de moyens pour des recherches sur les effets de la consommation de cette molécule qui ne cesse de révéler chaque jour des merveilles.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *