CBD et test salivaire : pourquoi ?


CBD et test salivaire

Depuis quelques années, le cbd fait beaucoup parler de lui en France et un peu partout dans le monde. Si bien de choses sont connues à propos de cette molécule dérivée du cannabis, il subsiste pas mal d’inconnues que chercheurs et scientifiques s’activent à connaître. Ce billet se penchera sur la question du cbd et des tests salivaires.

Test salivaire : ce que c’est

C’est un terme qu’on entend. Mais sais-ton souvent ce que ça veut dire et pourquoi on le pratique ? Pas toujours. Le test de salive se fait sur les voies publiques. En effet, les forces de l’ordre usent de ce procédé pour démasquer les indélicats qui se cament avant de se mettre au volant ou de prendre le guidon de leur moto.

Comment se fait le contrôle ? Un petit dispositif permet de recueillir un peu de salive d’une personne suspectée et l’on peut avoir le verdict immédiatement. Le changement de couleur du dispositif indique que l’individu a fait usage de drogue il y a peu. Il faut ensuite rechercher le type de drogue consommé.

Quand recourt-on au test salivaire ?

De façon fréquente, les contrôles routiers sont des moments où le test salivaire est le plus utilisé. Les comportements louches de certains usagers de la route font que ces derniers sont interpellés par les forces de l’ordre. Il faut le dire, tout usager de la route, même en stationnement peut faire objet de contrôle, donc peut subir un test salivaire.

Lorsqu’un test salivaire révèle l’usage d’une drogue quelconque, il existe en France, et même un peu partout, des amendes, voire des emprisonnements pour sanctionner cela :

  • Une amende pouvant atteindre 4 500 €
  • Un enfermement d’environ 2 ans
  • Un retrait de points sur le permis de conduire (6 mois) et dans des conditions plus graves, 3 ans d’interdiction de conduire

Près de 23 % de décès ont été causés en 2019 dans l’hexagone par des usages de substances prohibées.

Substances détectables par test salivaire

Quelles que soient leurs teneurs dans le sang, certaines drogues sont décelées par le test salivaire :

  • Le cannabis, plus précisément le THC qu’il contient peut se repérer 5 à 10 h après l’avoir ingéré. Une utilisation récurrente permet une détection même 8 jours après usage.
  • L’opium peut se démasquer même 48 h après l’ingestion.
  • Les amphétamines se détectent dans une fourchette de temps allant de 40 à 60 h après ingestion.
  • La cocaïne, même 48 h après utilisation est détectable.

Il faut souligner que s’opposer à un test salivaire est passible de 2 ans d’incarcération. Quels liens entre test salivaire et cbd ?

Le cbd a une teneur négligeable en THC

CBD et test salivaire

Le THC est l’extrait du cannabis qui est responsable des effets psychotiques que peuvent subir ceux qui en consomment. C’est cette substance qui est spécialement recherchée lors des tests salivaire. Le THC est en effet nuisible à plusieurs titres :

  • provocation de délires ;
  • hallucination ;
  • isolement ;
  • difficulté de se défaire de son addiction, etc.

Le THC (extrait du cannabis) est une molécule qui impacte négativement la vigilance. C’est pour cela qu’il est à l’origine d’accidents.

Le cbd réglementé, donc autorisé, a une concentration en THC au plus égale à 0,2 % (négligeable). Le cbd n’occasionne pas d’effets psychotropes. Par ailleurs, un test salivaire ne mentionne presque pas la présence de cbc, contrairement à l’usage de cannabis récréatif.

Attention tout de même. Une grosse ingestion de cbd peut révéler un test salivaire positif au cannabis. Pourquoi ? Un tel résultat du test montre que l’on a donc consommé un cbd dont la teneur en THC est supérieure à 0,2 % ; ce qui est d’ailleurs interdit.

Les forces de l’ordre savent maintenant mieux s’y prendre avec les résultats de test. Cependant, lorsqu’il a un malentendu à propos du THC dans le sang, un test d’urine ou de sang permet de décanter la situation.

Ce que visent les tests salivaires

Le cannabis étant la drogue la plus consommée en France, pour le détecter, c’est le THC qui est recherché lors des tests. Le THC étant la substance du cannabis responsable du dérèglement du système nerveux. Bien d’autres drogues sont bien entendu recherchées afin de punir les contrevenants.

Les réactions au cbd peuvent être différentes en fonction des corps qui les absorbent. Cela pourrait être un facteur déterminant dans la révélation des substances qui composent les produits utilisés.

Quels produits cbd pour des tests salivaires moins risqués ?

La façon d’utiliser une substance peut être déterminante dans la présentation des résultats. Ainsi, il convient de faire un choix judicieux de son mode de consommation du cbd en tenant compte de ses besoins et de la détectabilité.

On peut recourir au cbd de plusieurs manières : l’usage d’huiles ou de résine ; l’utilisation de fleurs ; les e-liquid pour cigarettes électroniques. Certains de ces usages du cbd sont plus sensibles au test salivaire que d’autres.

Lire aussi  Quelles sont les astuces pour se procurer du CBD en ligne

Même si beaucoup l’ignorent, il n’est pas non moins connu que les infusions de fleurs de cbd favorisent un test salivaire positif. Pourquoi ? Il a été constaté en effet, que même si l’on part de variétés de plantes de cannabis à faible taux de THC (< 0,2 %), le produit final obtenu avec les fleurs peut avoir une concentration en THC bien supérieure à ce qu’on peut obtenir avec les capsules par exemple, et même les huiles. Il faut donc savoir choisir ses produits en connaissance de cause.

Test salivaire et cbd : vapoter serait une alternative discrète

La cigarette électronique a connu encore plus d’intérêt avec l’avènement du cbd sous forme d’e-liquides. L’adaptation du cbd à la cigarette électronique fait de nombreux adeptes à la consommation de cannabidiol.

On entend dire de plus en plus que le fait de vapoter du cbd n’affecte pas la santé et que cette pratique échappe aux tests salivaires. S’il est vrai que consommer du cbd avec une cigarette électronique implique une très faible ingestion de THC, il ne faut pas perdre de vue que l’usage du cbd, de par son effet relaxant peut occasionner de la somnolence, donc une baisse de l’attention. Prendre le volant après une consommation de cbd devient alors de ce point de vue, dangereux.

Il s’avère donc crucial d’adopter un mode de consommation du cbd qui facilite le test salivaire lors des déplacements.