CBD et Eczéma – Mai 2022


Qu’est-ce que l’eczéma ?

L’eczéma est une inflammation de la peau, qui rend la peau rouge et qui démange. Cette condition est chronique et a tendance à éclater périodiquement. Dans certains cas, il s’accompagne d’asthme ou de rhume des foins.

L’inflammation est une réaction saine et naturelle du système immunitaire de l’organisme lorsqu’il est exposé à une blessure ou à une infection. Cela se produit lorsque le corps travaille dur pour expulser une substance étrangère ou un agent pathogène, offrant une protection tout au long du processus de guérison.

Cependant, parfois, le système immunitaire réagit de manière excessive et produit une inflammation lorsqu’il n’est pas nécessaire. Bien que cette inflammation puisse se manifester dans n’importe quelle partie du corps, lorsqu’elle affecte la peau, elle se traduit par un eczéma.

Différents types d’eczéma ont des symptômes et des déclencheurs légèrement différents. Cependant, tous les types d’eczéma sont liés à l’inflammation.

L’inflammation rend la peau douloureuse et rouge. Certaines personnes atteintes d’eczéma ont également une peau sèche, squameuse et qui démange, ce qui peut provoquer des fissures, des saignements et une infection de la peau.

Les personnes atteintes d’eczéma ont également tendance à souffrir de problèmes de sommeil, car des démangeaisons intenses peuvent rendre difficile leur sommeil ininterrompu.

Certaines personnes atteintes d’eczéma peuvent également avoir une faible estime de soi en raison de l’apparence esthétique de la maladie, ce qui les rend timides et mal à l’aise lorsqu’elles sont avec un groupe de personnes.

On ne sait toujours pas ce qui cause l’eczéma, bien que les experts pensent qu’il peut être causé par une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux.

Les facteurs environnementaux comprennent les irritants, tels que les détergents, les savons, les shampooings, les désinfectants, les légumes, les viandes et les jus de fruits frais. Les allergènes, tels que le pollen, les acariens, les pellicules, les animaux domestiques et les moisissures, peuvent également provoquer de l’eczéma.

De nombreuses personnes constatent que leur eczéma s’aggrave lorsqu’elles mangent certains types d’aliments, entrent en contact avec des produits chimiques spécifiques ou subissent beaucoup de stress.

Traitements de l’eczéma

Selon la National Eczema Association (NEA), l’eczéma est incurable. Cependant, il existe des traitements pour soulager les symptômes.

Selon le type d’eczéma et sa gravité, les traitements comprennent les suivants :

  • Médicaments en vente libre (OTC). On peut les acheter sans ordonnance. Les produits en vente libre peuvent aider à résoudre les problèmes de peau tels que les irritations cutanées, les éruptions cutanées, les rougeurs, les démangeaisons et les infections. Découvrez les produits OTC qui ont mérité le Sceau d’acceptation de l’AEN.
  • Baignade. Prenez une douche ou trempez-vous dans un bain chaud, puis hydratez-vous immédiatement après, dans les trois minutes. L’ajout de sel, d’eau de Javel, de flocons d’avoine, de vinaigre ou de bicarbonate de soude à l’eau du bain peut également contribuer à la santé de la peau.
  • Hydratant. Le vent, les températures froides et le faible taux d’humidité, les savons durs et trop de lavage sans l’utilisation d’une crème hydratante immédiatement après peuvent assécher la peau. Lorsque la peau devient trop sèche, elle peut devenir irritée et provoquer des poussées d’eczéma. L’eczéma peut éclater lorsque l’on se trouve à proximité d’objets qui provoquent une réaction allergique.
  • Topiques sur ordonnance. Les crèmes et les médicaments topiques sur ordonnance, tels que les crèmes stéroïdes topiques (corticostéroïdes) et les crèmes protectrices de la peau, sont disponibles auprès d’un médecin.
  • Photothérapie. Une machine particulière peut être utilisée pour émettre une lumière ultraviolette B (UVB) à bande étroite sur la peau pour augmenter les systèmes de lutte contre les bactéries dans la peau, ainsi que pour favoriser la production de vitamine D.
  • Médicaments systémiques (immunosuppresseurs). Un médicament immunosuppresseur aide à réguler le système immunitaire pour réduire les symptômes de l’eczéma sévère.
  • Thérapies complémentaires et alternatives. Ceux-ci incluent des topiques à base de plantes tels que les huiles de noix de coco, les suppléments et la méditation.

CBD et THC

Dérivée de la plante Cannabis sativa, la marijuana est l’une des drogues les plus anciennes et les plus largement utilisées dans le monde. Parmi les plus de 60 cannabinoïdes contenus dans la marijuana, seul le THC a des effets enivrants.

L’huile de CBD peut être dérivée du chanvre ou de la marijuana, bien que la plupart des produits sur le marché de l’huile de CBD soient dérivés du chanvre. Le CBD est non psychoactif, ce qui le rend favorable à ceux qui veulent profiter de ses bienfaits pour la santé sans le « high » induit par le THC.

Le chanvre, qui est légalement défini comme une plante de cannabis contenant moins de 0,3 % de THC, est souvent qualifié de variété à faible teneur en THC.

Les cannabinoïdes, qui se trouvent naturellement dans les plantes de cannabis, sont un groupe diversifié de composés qui ont un grand potentiel pour traiter de nombreuses conditions médicales. Avec les terpènes, ils interagissent avec le corps humain par le biais du système endocannabinoïde, qui est responsable de la régulation des fonctions corporelles saines.

Lire aussi  Comment régler Réglage thermostat chauffe-eau de 1 à 5 ?

Comment l’huile de CBD peut-elle aider avec l’eczéma ?

Les cannabinoïdes ont également un profil de sécurité élevé. Des niveaux relativement faibles de cannabinoïdes sont nécessaires pour avoir un effet sur la peau, ce qui entraîne alors une faible absorption systémique dans la circulation sanguine, éliminant ainsi le risque d’intoxication potentielle au THC.

Le Dr Henry Granger Piffard, MD, rédacteur en chef fondateur du Journal of Cutaneous and Venereal Diseases, a écrit le premier manuel de thérapeutique dermatologique, où il a déclaré :

« Une pilule de cannabis indica au coucher m’a parfois soulagé les démangeaisons intolérables de l’eczéma. »

Depuis lors, de nombreuses études ont été publiées sur les avantages potentiels des cannabinoïdes dans les affections cutanées.

Caractéristiques antiprurigineuses des cannabinoïdes

Les cannabinoïdes ont un puissant effet anti-démangeaison qui peut combattre les démangeaisons qui accompagnent l’eczéma.

Dans un étudeles résultats indiquent que la signalisation cannabinoïde cutanée est profondément impliquée dans le maintien de l’homéostasie cutanée et que son altération peut aggraver plusieurs maladies, telles que la dermatite atopique, le psoriasis, l’acné, les troubles de la pigmentation et les démangeaisons.

Il existe des récepteurs dans la peau qui, lorsqu’ils interagissent avec les cannabinoïdes, pourraient réduire les symptômes et l’apparence de la dermatite atopique. Ces effets se produisent à travers un assemblage d’interactions entre les phytocannabinoïdes et le système cannabinoïde du corps.

Les chercheurs ont découvert que les cannabinoïdes provoquaient des effets antiprurigineux (anti-démangeaisons) en activant les récepteurs CB2 sur les fibres nerveuses sensorielles périphériques, inhibant la transmission des signaux de démangeaison.

Caractéristiques antimicrobiennes des cannabinoïdes

Les cannabinoïdes peuvent traiter l’eczéma en gérant la colonisation par Staphylococcus aureus, qui est à la fois une complication et un facteur contributif de la dermatite atopique.

Staphylococcus aureus est un pathogène bactérien humain primaire. L’Association des professionnels du contrôle des infections et de l’épidémiologie (APIC) décrit S. aureus comme « la principale cause d’infections de la peau et des tissus mous ».

Les propriétés antimicrobiennes des cannabinoïdes sont connues depuis les années 1980. Cependant, une analyse plus détaillée enquête des cannabinoïdes individuels ont révélé que les cinq cannabinoïdes significatifs manifestaient une activité puissante contre diverses souches de S aureus.

Caractéristiques anti-inflammatoires des cannabinoïdes

Des chercheurs dans un investigation clinique ont démontré que l’application de THC topique supprime la dermatite de contact allergique chez la souris en déclenchant les récepteurs CB1. Des molécules similaires à celles présentes dans le cannabis ont également manifesté des caractéristiques anti-douleur importantes dans les modèles animaux.

Il existe des revues d’amélioration directe de l’eczéma avec des cannabinoïdes topiques, tels que le rapport qui démontre qu’une molécule interagissant avec le système endocannabinoïde a empêché l’activation des mastocytes.

Les mastocytes sont des cellules immunitaires qui génèrent de l’histamine lorsqu’elles sont activées, provoquant une inflammation sévère et des démangeaisons intenses. Ces cellules médient les réponses inflammatoires telles que l’hypersensibilité et les réactions aux allergènes.

Interactions entre le CBD et les médicaments contre l’eczéma

Lorsqu’une personne prend un médicament ou une autre substance, le corps doit le décomposer ou le métaboliser.

Une famille d’enzymes, également appelée cytochrome P450 (CYP450), est responsable de la conversion des substances étrangères afin qu’elles puissent être facilement éliminées du corps.

Cependant, certaines substances affectent le CYP450, soit en retardant soit en accélérant le métabolisme des médicaments, modifiant ainsi la façon dont le corps traite les médicaments. Par conséquent, une interaction médicamenteuse se produit.

Si le corps métabolise un médicament trop lentement, on peut avoir plus de médicament dans le corps à la fois que prévu. Un niveau amplifié de médicaments dans son système pourrait intensifier ses résultats, y compris les effets secondaires indésirables ou nocifs.

Certaines substances accélèrent également l’activité de la famille des enzymes CYP450. Si le corps métabolise un médicament trop rapidement, il se peut que le corps n’ait pas suffisamment de médicament dans son système à un moment donné pour remédier à un problème de santé.

Une règle d’or consiste à éviter le CBD si les médicaments que l’on prend portent un avertissement de pamplemousse sur l’étiquette. Cet avertissement est une indication que les personnes qui prennent le médicament doivent éviter de consommer du pamplemousse ou du jus de pamplemousse.

Les produits chimiques contenus dans le pamplemousse inhibent un type d’enzymes, de la même manière que le CBD, ce qui entraîne une métabolisation plus lente des médicaments.

Selon la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, la consommation de pamplemousse ou de CBD pendant la prise de l’un de ces médicaments peut entraîner des concentrations plus élevées de la drogue dans le sang ou une surdose de drogue.

Types de médicaments utilisés pour traiter l’eczéma qui ont généralement un avertissement de pamplemousse :

  • antibiotiques et antimicrobiens
  • antihistaminiques
  • corticostéroïdes
  • immunosuppresseurs
  • médicaments pour l’anxiété, la dépression ou les troubles de l’humeur
  • analgésiques

Si quelqu’un prend du CBD avec des médicaments, il est essentiel de faire attention aux changements potentiels dans la façon dont le médicament ou le CBD l’affecte.

Lire aussi  Comment mesurer sa tension en plaçant sa main sur son poignet ou son cou

Effets secondaires à noter :

  • effets secondaires amplifiés ou nouveaux des médicaments, tels que sédation, nausées et somnolence
  • une diminution de l’efficacité des médicaments, comme des crises d’épilepsie
  • effets secondaires ou changements courants du CBD, tels que diarrhée, fatigue et changements de poids ou d’appétit

Produits CBD pour l’eczéma

Pour les utilisateurs qui souhaitent prendre du CBD, il existe de nombreux produits au CBD, tels que la lotion au CBD, la crème au CBD, les produits comestibles au CBD, les gélules et les pilules au CBD, les huiles de vapotage au CBD et les teintures au CBD.

Avant de prendre de l’huile de CBD pour l’eczéma, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé.

Eczéma pendant la grossesse

L’eczéma induit par la grossesse est un eczéma qui survient pendant la grossesse chez les femmes qui peuvent ou non avoir des antécédents of l’état. Cette condition est également connue sous le nom de prurigo de la grossesse, folliculite prurigineuse de la grossesse, éruption atopique de la grossesse (AEP) ou dermatite papuleuse de la grossesse.

L’eczéma induit par la grossesse peut représenter jusqu’à la moitié de tous les cas d’eczéma. Comme l’eczéma est lié à la fonction immunitaire et aux troubles auto-immuns, si l’on souffre déjà d’eczéma, les symptômes peuvent s’aggraver pendant la grossesse.

L’utilisation du CBD pour traiter l’eczéma pendant la grossesse est déconseillée.

La Food and Drug Administration des États-Unis ( FDA) déconseille fortement « l’utilisation du cannabidiol (CBD), du tétrahydrocannabinol (THC) et de la marijuana sous quelque forme que ce soit pendant la grossesse ou l’allaitement ».

Conclusion

Les cannabinoïdes présentent une perspective passionnante pour l’avenir du traitement de la dermatite atopique. Avec des propriétés quantifiables anti-douleur, anti-démangeaisons, antimicrobiennes et anti-inflammatoires, l’impact des cannabinoïdes chez les patients souffrant d’eczéma a déjà commencé à être démontré.

Une attention particulière accordée par les patients atteints d’eczéma lors du choix d’un produit CBD garantirait qu’ils obtiennent ce qui est indiqué sur les étiquettes. Les topiques CBD qui sont choisis en fonction du profil d’ingrédients connus pour réduire la douleur, l’inflammation et l’irritation de la peau sont excellents pour soulager les symptômes de l’eczéma et d’autres troubles cutanés.

Cependant, jusqu’à ce que des données cliniques soient disponibles pour des produits spécifiques, les consommateurs sont invités à rester vigilants face aux fabricants peu scrupuleux qui étiquettent leurs produits de manière erronée quant à sa pureté et sa puissance.

Les dispensaires des marchés publics réglementent généralement un laboratoire tiers, ce qui constitue une protection supplémentaire pour le consommateur par rapport à l’achat d’un produit sur Internet.

Si l’on envisage d’utiliser l’huile de CBD pour les soins de la peau ou pour traiter les affections cutanées, la meilleure chose à faire est de consulter d’abord un professionnel de la santé.

CBD Clinicals est pris en charge par les lecteurs. Lorsque vous achetez via des liens sur notre site, nous pouvons gagner une commission d’affiliation. Apprendre encore plus

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *