CANNABIS SATIVA en médecine vétérinaire

cannabis indica homéopathie

La rubrique vétérinaire du Docteur Marcel.

Ne pas confondre avec cannabis indica, chanvre indien dont même le nom
ne doit pas être prononcé, le peu de connaissances botaniques du
législateur l'a fait brûler en place de grève alors qu'il
est innocent des immondes turpitudes dont on l'accuse.
C'est le chanvre cultivé, sa graine est le chènevis pour les oiseaux
et appât pour les pêcheurs de rivière, son huile sert en peinture
il est également utilisé dans l'alimentation du bétail

Administré expérimentalement il provoque chez les animaux
des signes urinaires violents et douloureux, l'animal marche les postérieurs écartés.

En homéopathie c'est un médicament fabuleux par similitude
des cystites, urétrites surtout chez le mâle (balanites), avec écoulements
et douleurs en fin de miction (l'animal a les postérieurs "
en parenthèse "tellement la douleur est forte).
Excellent complémentaire de CANTHARIS et
de MERCURIUS
Interdit en France à cause de son homonyme.
On le remplacera par APOCYNUM CANNABINUM qui prouve que le législateur
ne connaît pas le latin, qui est moins bon et plus orienté vers
les reins.
On le trouve évidemment dans tous les pays européens
développés ( en vente libre en suisse Belgique Allemagne etc.
stockez-le, remplacez son nom qui sent le soufre.

Commentaire

Bonjour,

 

Tout d’abord je trouve votre site très intéressant et fort instructif, et c’est pour cela que je tenais à vous faire part d’une erreur commise à propos de CANNABIS SATIVA.

 

Vous écrivez : « Ne pas confondre avec cannabis indica, chanvre indien dont même le nom ne doit pas être prononcé, le peu de connaissances botaniques du législateur l'a fait brûler en place de grève alors qu'il est innocent des immondes turpitudes dont on l'accuse.
C'est le chanvre cultivé, sa graine est le chènevis pour les oiseaux et appât pour les pêcheurs de rivière, son huile sert en peinture il est également utilisé dans l'alimentation du bétail »

Or ce pas tout a fait exact : Officiellement, tout plant de chanvre est du Cannabis Sativa L. (L pour Linné, nom d'un célèbre botaniste).

En réalité il existe trois espèces de cannabis :

  • Sativa
  • Indica
  • Ruderalis

Le Cannabis Ruderalis, ne nous intéresse pas vraiment. C’est cette espèce ne contient pas suffisamment de THC pour être psychoactive, et l'on ne l'utilise que rarement dans des croisements afin de rendre une variété un peu plus précoce.

A propos du Cannabis Sativa :

Cannabis sativa subsp. sativa, ou chanvre cultivé, est la sous-espèce type de Cannabis sativa L.

Elle provient des régions équatoriales. Elle atteint en quelques mois une hauteur de plusieurs mètres (jusqu'à plus de 6 mètres). Les folioles de ses feuilles sont fines. Cette sous-espèce est connue pour ses propriétés psychotropes. On peut observer chez Cannabis sativa L. subsp. sativa les concentrations en THC les plus élevées. Ce type de plante donne un effet euphorisant lorsqu'elle est séchée, et prête à être consommée.

Elle motive, excite, ne donne pas un effet narcotique comme le Cannabis indica. Cette sous-espèce est également réputée pour ses fibres, elle a largement été utilisée dans le passé et l'est encore à l'époque actuelle pour les multiples applications qu'elle permet (tissus, construction, cosmétique, isolation, huiles, cordages, litières, combustibles, papeterie, alimentation humaine, alimentation animale, agrocarburants, usage médicamenteux, usage récréatif, matériaux composites en association avec des matières plastiques...). Les semenciers de l'Union européenne travaillent à la création de cultivars sélectionnés génétiquement et qui constituent le chanvre cultivé légalement en France. Le but est de réhabiliter la filière chanvre afin de répondre aux nouveaux défis énergétiques et environnementaux. Ces cultivars font l'objet d'un programme de sélection génétique intensif afin de minimiser leur teneur en THC. Son cycle de vie est plus long que celui des autres sous-espèces, sans doute à cause de la photopériode des régions équatoriales. Sa tige est souple et creuse.

Thomas

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : - 14/11/2002

À propos de l'auteur

Docteur Marcel, Vétérinaire homéopathe et journaliste. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999