Boswellia serrata en phytothérapie

Encens

Boswellia est principalement utilisé en phytothérapie dans les inflammations articulaires et digestives.

Noms communs : boswellie, boswellia, arbre à encens.
Nom botanique : Boswellia serrata, famille des burséracées.

Botanique

Le genre Boswellia regroupe une vingtaine d'espèces d'arbres ou d'arbustes présents en Afrique et en Asie. Plusieurs espèces de cette famille produisent une résine à la base de l’encens ou oliban ; plus précisément, Boswellia sacra est l'arbre à encens de la péninsule Arabique tandis que Boswellia serrata est l'arbre à encens d'Inde. L’arbre à encens d’origine arabe pousse dans les contrées arides et montagneuses. Cet arbre fortement ramifié peut atteindre cinq mètres de haut. Son écorce brun-foncé se détache en grands lambeaux, ses feuilles sont velues, alternes et regroupées en touffes au bout des branches. Les fleurs ont cinq pétales blancs et dix étamines de couleur rouge.

La résine laiteuse s’écoule des profondes entailles faites dans l’écorce du tronc et des branches et se solidifie à l’air sous forme d’une croûte rougeâtre.

La récolte de la résine débute en mars et se termine en septembre, elle émet une odeur finement épicée, citronnée et aromatique.

Elle contient une gomme, de la résine, une huile essentielle, des acides boswelliques, des amers et un mucilage.

Parties utilisées

Sécrétion recueillie après incision du tronc.

Boswellia serrataPrincipaux composants

  • Acides triterpéniques (acides boswelliques)
  • Glycosaminoglycanes : 4-O-méthyl-glucuronoarabinogalactane
  • Huile essentielle,
  • Phénols,
  • Gommo-oléorésine
  • Acide uronique, stérols, tanins

Propriétés

Les propriétés de Boswellia serrata tiennent essentiellement de ses vertus anti-inflammatoires. 

  • Anti-inflammatoire de type non-stéroïdien via les acides boswelliques.
  • Immuno-modulation, immuno-stimulation.

Indications de Boswellia serrata en phytothérapie

Cette résine est notamment employée pour les patients souffrant de maladies inflammatoires intestinales ou articulaires. Ses effets sont dus principalement aux acides boswelliques qu’elle contient et dont les vertus anti-inflammatoires sont démontrées. Ils agissent également sur les bronches en diminuant leur constriction, ce qui fait de Boswelllia un traitement adjuvant remarquable dans l’asthme.

Ces actions ont été confirmées par de nombreuses études, notamment en Inde où Boswellia serrata fait partie de la pharmacopée ayurvédique.
 

Arthrose, l’arthrite et la polyarthrite rhumatoïde.

Boswellia serrata fait partie des compléments alimentaires pour articulations. Quatre études portant sur un total de 250 personnes souffrant d’arthrose du genou ont montré une réduction de la douleur et une amélioration des performances physiques chez les patients traités avec Boswellia serrata.

Maladies inflammatoires digestives

Sur la maladie de Crohn, par exemple, une étude a montré que chez les patients atteints, prenant de la boswellie (300 mg, trois fois par jour, durant 6 semaines), les symptômes ont diminué de façon notable dans 70 % des cas alors que cette proportion tombe à 27 % chez les sujets du groupe placebo.

Maladies de l’arbre bronchique

En traitement adjuvant dans l’asthme et la bronchite chronique.

Par voie externe 

Acné, infections fongiques et furoncles

Posologie de Boswellia serrata

La dose usuellement recommandée est de 300 mg d’extraits trois fois par jour.

Précautions d’emploi

  • Il n'y a pas de contre-indications formelle pour l'utilisation de l'extrait de Boswellia ; en Inde où son usage est extrêmement répandu quelques cas de fausses couches lui ont été attribués.
  • Dans certaines études, on a également constaté l’apparition de reflux, de troubles gastro-intestinaux et de nausées.
  • Ne pas dépasser 3 mois de traitement continu sans surveillance médicale.
  • Il est déconseillé aux femmes enceintes ou qui allaitent.
  • L'utilisation chez les enfants de moins de 18 ans n'est pas recommandée.
  • Ne pas dépasser la dose journalière recommandée par le fabriquant.

☛ Soulager ses articulations avec la Chondroïtine sulfate

Un peu d’histoire

On emploie l’encens depuis des millénaires en Inde, Chine et Afrique du Nord, il a été utilisé pour l'embaumement dans l’Égypte ancienne, et dans nombre de civilisations au cours les cérémonies religieuses.

Cette résine appartient à la pharmacopée officielle en Inde : en médecine ayurvédique, la résine de Boswellia est anti-inflammatoire et est préconisée dans le traitement des rhumatismes, des inflammations digestives, des voies respiratoires et de la peau.

En Médecine traditionnelle chinoise, on l'emploie dans des cadres similaires.

 

Références

  • Abdel-Tawab M, Werz O, Schubert-Zsilavecz M. Boswellia serrata: an overall assessment of in vitro, preclinical, pharmacokinetic and clinical data. Clin Pharmacokinet. 2011 Jun;50(6):349-69. doi: 10.2165/11586800-000000000-00000.
  • Ammon HP. Modulation of the immune system by Boswellia serrata extracts and boswellic acids. Phytomedicine. 2010 Sep;17(11):862-7. doi: 10.1016/j.phymed.2010.03.003.
  • Bannuru RR, Osani MC, Al-Eid F, Wang C. Efficacy of curcumin and Boswellia for knee osteoarthritis: Systematic review and meta-analysis. Semin Arthritis Rheum. 2018 Mar 10. pii: S0049-0172(18)30002-7. doi: 10.1016/j.semarthrit.2018.03.001
  • A randomized, double blind, placebo controlled, cross over study to evaluate the analgesic activity of Boswellia serrata in healthy volunteers using mechanical pain model. Prabhavathi K et al. Indian J Pharmacol. (2014)
  • Gupta I, Gupta V, Parihar A, Gupta S, Lüdtke R, Safayhi H, Ammon HP. Effects of Boswellia serrata gum resin in patients with bronchial asthma: results of a double-blind, placebo-controlled, 6-week clinical study. Eur J Med Res. 1998 Nov 17;3(11):511-4.
Nom latin: 
Boswellia serrata
Nom usuel: 
Boswellia serrata
Modifié le: 
04/08/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 30/04/2018
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999