Bégaiement et homéopathie



Traitement homéopathique du bégaiement
Le bégaiement se traduit par des blocages lors la prise de parole.
C’est un trouble de la communication et du comportement et non pas uniquement un trouble du langage.

Les blocages peuvent s’accompagner de nombre d’autres manifestations, mouvements involontaires, transpiration excessive, rougeur de la face, …

Le traitement doit donc être global, quelle que soit la méthode choisie.

Il apparaît généralement entre 3 et 7 ans, et est plus fréquent chez les garçons que chez les filles.
Pour les cas bénins, on pourra tenter un traitement homéopathique simple, mais la plupart du temps, une psychothérapie d’ accompagnement est indispensable, ainsi qu’un travail orthophonique et des exercices respiratoires.

Les techniques de relaxation dérivées du yoga peuvent également être très utiles.

Ce que l’homéopathie peut apporter

Cliquez sur le nom du médicament pour approfondir.

Le bégaiement est chronique

  • ARGENTUM NITRICUM : anxiété d’ anticipation chez un sujet précipité, sujet aux tremblements. Il est généralement prescrit en 9 CH, 5 granules le matin ou en 15 CH, une dose hebdomadaire.
  • CAUSTICUM : chez un enfant triste, impressionnable, qui a parlé tard, a peur du noir, … Les troubles du langage peuvent être d’ origine neurologique, émotionnelle ou locales par surmenage vocal. En 7 CH, 5 granules le matin ou en 15 CH, une dose hebdomadaire.
  • GELSEMIUM : anxiété d’ anticipation chez un sujet inhibé, sujet au trac, qui a peur de parler en public, de se mettre en avant. Il est comme paralysé. En 9 CH, 5 granules le matin ou en 15 CH, une dose hebdomadaire.
  • STRAMONIUM : avec mouvements désordonnés, tics, tendance aux spasmes et parfois troubles de la déglutition. La parole est laborieuse. En 9 CH, 5 granules le matin ou en 15 CH, une dose hebdomadaire.

Le bégaiement survient dans un contexte particulier

  • Lors d’ une fièvre : BELLADONNA : avec hypersensibilité sensorielle et tendance aux spasmes. En 5 à 9 CH en prises rapprochées .
  • À la naissance d’ un petit frère ou d’ une petite sœur :
    • HYOCSYAMUS : chez un enfant un peu agressif et jaloux (la jalousie n’est pas forcément exprimée ) qui peut présenter des toux sèches aggravées la nuit et des troubles du sommeil. En 9 CH, 5 granules au coucher ou 15 CH, une dose hebdomadaire.
    • LACHESIS : chez un enfant qui parle vite et beaucoup, qui exprime sa jalousie soit par la parole soit par son comportement. En 9 CH, 5 granules le matin ou 15 CH, une dose hebdomadaire.
  • Suite à un chagrin ou des contrariétés :
    • IGNATIA : l’émotivité est fortement exprimée, bâillements, soupirs, pleurs. Le bégaiement fait partie des manifestations spasmodiques propres à ce tableau clinique. En 9 CH, 5 granules le matin ou 15 CH, une dose hebdomadaire.
  • Dans un contexte de stress
    • NUX VOMICA : chez un sujet irritable, intolérant au bruit, aux odeurs, … Il présente des troubles digestifs et des difficultés d’ endormissement. En 9 CH, 5 granules le matin

L’homéopathie peut aider pour les cas simples de bégaiement, Gelsemium, Argentum nitricum, hyoscyamus, lachesis, Nux vomica, …