AURUM METALLICUM

Aurum metallicum

AURUM METALLICUM en homéopathie : indications et posologie

Le médicament homéopathique Aurum metallicum est préparé de l'or métallique.

 

Type Sensible 

  • Chez un sujet congestif à tendance dépressive.
  • Tempérament colérique.

Indications d'Aurum metallicum

Les troubles cardio-vasculaires

  • hypertension artérielle congestive, souvent chez un sujet pléthorique, ou chez une femme à la ménopause ;
  • il y a possibilité de palpitations, bouffées de chaleur, battement des carotides. Artériosclérose des gros vaisseaux.

Les otites

  • purulentes, persistantes, accompagnées de rhinite, rhume chronique, avec écoulement de mauvaise odeur.
  • Aurum Metallicum serait protecteur du tympan dans les otites suppurées.

Aurum metallicum dans les douleurs osseuses

  • elles sont souvent nocturnes, aggravées au froid et l'hiver.

La colère de type Aurum metallicum

Aurum Metal est très intéressant chez l'enfant ne supportant pas la contradiction.

Ophtalmologie

  • Oeil douloureux, gros Oeil douloureux, glaucome.
  • Photophobie, avec aggravation des douleurs la nuit, au toucher, à l'air froid et à la lumière.

Induration des testicules

Aurum metallicum dans l'alcoolisme

avec faciès couperosé, couperose.

La dépression selon AURUM METAL, la mélancolie.

  • Languissant, désespéré, accablé ; il sait également se montrer coléreux et violent.
  • Tout est dans l'excès.
  • Lors des phases de décompensation, il présente tous les signes de la dépression grave :
    • Dégoût de la vie.
    • Sentiment irrationnel de culpabilité, ses fautes, imaginaires ou réelles, le conduisent à penser qu'il est indigne.
    • Peur et en meme temps désir de mourir. Le risque suicidaire est majeur, et l'hospitalisation est souvent indispensable.
  • En d'autres temps, c'est un sujet vif, souvent doué, impatient et sujet à des emportements passionnés. Autoritaire, il ne supporte pas la contradiction, et se montre volontiers irascible. Il ne tolère aucune opposition, autorité, règlements.
  • Les risques de décompensation sont forts,
    • choc affectif, échec professionnel'
    • La chute sera d'autant plus brutale et spectaculaire que notre patient aura été dynamique et actif auparavant. Tenue négligée, isolement, désintérêt, ressassement sont autant de signes d'alarme. Des troubles cardiaques sont souvent présents, douleurs précordiales, hypertension
    • En phase dépressive ou mélancolique, il se sent inférieur, coupable, son agressivité se mue en désintérêt puis en dégoût de lui-même et de la vie.
  • Le médecin le prescrira généralement en basse ou moyenne dilution, lors des accès mélancoliques.

Attention, AURUM METALLICUM ne doit pas etre utilisé en automédication dans ce cadre. En effet, la prise de hautes dilutions de médicaments homéopathiques entraîne un risque d'aggravation des symptômes, et dans le cas d'AURUM, le risque suicidaire est important

Modalités

Aggravation

  • la nuit,
  • par temps froid,
  • l'hiver,
  • par l'alcool.

Amélioration

  • l'été,
  • par l'air frais

Posologie d'Aurum metallicum

Le médecin prescrira Aurum metallicum en basse ou moyenne dilution, lors des accès mélancoliques:

  • En 5 CH pour la pathologie de l'oreille, et les douleurs osseuses, par exemple 3 granules 3 fois par jour.
  • En 9 CH pour les colères de l'enfant.
  • Les autres troubles cités sont du domaine du spécialiste et de la prescription individualisée.
  • Attention, AURUM METALLICUM ne doit pas etre utilisé en automédication dans les états dépressifs. En effet, la prise de hautes dilutions de médicaments homéopathiques entraîne un risque d'aggravation des symptômes, et dans le cas d'AURUM, le risque suicidaire est important.

☛ En savoir plus sur les posologies en homéopathie 

Modifié le: 
06/11/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 14/04/2012

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

Bibliographie
  • Guermonprez/Pinkas/Torc, Matière médicale homéopathique, Editions Similia (4 mars 2017), ISBN : 978-2842510718
  • H. Voisin, Matière médicale du praticien homéopathie, Éditions Narayana (15 décembre 2015), ISBN : 978-3955820183
  • Charette, Matière médicale pratique, Editions Similia (9 juin 2000), ISBN : 978-2842510176
  • Boericke , Matière médicale, Editions Similia; Édition : 9e éd. (18 janvier 1999), ISBN : 978-2904928994
  • L. Vannier, J. Poirier, Précis de matière médicale homéopathique, Editions Boiron (7 janvier 1999), ISBN : 978-2857420675
  • D. Grandgeorge, L’esprit du remède homéopathique : Ce que le mal a dit, Editions Narayana (8 mars 2016), ISBN : 978-3955821036
  • H. Allen, Matière Médicale de la fièvre, Similia (18 avril 1996), ISBN : 978-2904928550
  • P. Barbier, Homéopathie : Petits remèdes retrouvés, Ed. Marco Pietteur (15 janvier 2003), ISBN : 978-2872110872
  • J.Jouanny, J.B. Crapanne, H.Dancer, J.L. Masson, Thérapeutique homéopathique Possibilités en pathologie chronique, Ed. CEDH (15 février 2011), ISBN : 978-2915668575
  • M. Guezmonprez, Homéopathie : Principes – Clinique – Techniques, Editions Similia (9 mai 2017), ISBN : 978-2842510763
  • M. Busser, F. Chefdeville, J.M. Cousin, P. Desorbeau, J. Lambert, J. Merckel, J. Nougez, Homéopathie : Les relations médicamenteuses, Editions CEDH (4 novembre 2017), ISBN : 978-2915668803
  • A. Coulamy, C. Jousset, Basses dilutions et drainage en homéopathie, Editions Similia (1 janvier 2002), ISBN : 978-2842510343
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999