Attention, épidémie de varicelle en cours

carte épidémie de varicelle

Épidémie de varicelle, les solution en homéopathie et phytothérapie

Avec en moyenne 30 cas pour 100 000 habitants, l'épidémie est qualifiée de "modérée à forte" selon les régions, notamment dans les Hauts-de-France.

 

Source :  http://www.sentiweb.fr/

La varicelle, rappels

La varicelle est une maladie extrêmement contagieuse à tendance épidémique, liée au même virus que le zona. Elle est quasiment inévitable et il est rare que l’on n’en soit pas atteint au cours de l’enfance. 

Elle ne nécessite pas d'antibiothérapie, les recommandations se portent sur le traitement de la fièvre et les soins locaux pour les lésions cutanées. 

  • La période d’incubation est de 14 jours, elle est marquée par une fièvre discrète qui peut passer inaperçue. 
  • Elle est contagieuse 2 jours avant l’éruption et jusqu’au stade des croûtes ; elle se transmet par les gouttelettes provenant des sécrétions du nez, puis par contact direct avec les lésions au niveau de la peau. 
  • Elle guérit spontanément en une à deux semaines.
  • Elle est généralement bénigne, mais il existe de rares complications, notamment neurologiques. 
  • L’éruption démarre par des taches ou macules qui se transforment rapidement en vésicules semblables à des gouttes de rosée. Ce sont elles qui provoquent les démangeaisons. Elles dessèchent en quelques jours pour laisser la place à des croûtes. Les lésions coexistent à différents stades et peuvent atteindre toutes les parties du corps. Leur présence dans la bouche peut occasionner des difficultés à s’alimenter et un risque de déshydratation chez l’enfant. 

Varicelle et homéopathie

La phase d'invasion.

On pourra avoir recours à l'un ou l'autre de ces remèdes pour traiter la fièvre. 3 granules toutes les heures

Pour simplifier, la formule ACONIT COMPOSÉ dédiée à la fièvre

3 granules toutes les heures

L'éruption.

Sélectionner le ou les médicaments utiles, 3 de chaque trois fis par jour, il est possible de les associer

  • RHUS TOXICODENDRON 5 À 7 CH : c'est le remède le plus spécifique de la varicelle : les vésicules sont petites, sur fond rouge. Les démangeaisons sont aggravées par le froid, le patient est agité. 4 à 6 prises par jour.
  • CROTON TIGLIUM 5 à 7 CH : les vésicules sont plutôt localisées au niveau des parties génitales, mais également sur le cuir chevelu. Elles sont extrêmement sensibles. 4 à 6 prises par jour.
  • CANTHARIS 5 CH : les vésicules sont plus grosses et brûlantes. 4 à 6 prises par jour.

Au stade des croûtes.

Si les lésions coexistent à différents stades, on peut donner les différents médicaments en même temps.

Les suites.

Articles liés

Modifié le: 
09/01/2019
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 9/01/2019

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

 

 

Pour la rédaction d'articles, je me base sur les ouvrages suivants : Bibliographie

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999