Asthme et homéopathie

Maman et bébé

Traitements homéopathiques de l'asthme

L’homéopathe recherche le pourquoi et le comment de la maladie en l'intégrant dans un écosystème, le corps humain ; elle tient compte autant du physique que du psychique.

Nous pouvons résumer le travail de l’homéopathe comme la recherche

  • Du médicament de crise : ☛  En savoir plus
  • Du médicament de fond ou de terrain 
  • Du médicament dit diathésique
  • D’un drainage si nécessaire
  • Si le cas est évident, du médicament simile (ou similimum) qui prendra en charge à lui seul, toutes les facettes de l’expression de la maladie chez un patient donné.

Les principaux médicaments homéopathiques de crise

Posologies : dans le cadre de la crise, et en attendant le médecin, le ou les médicaments sélectionnés se prennent tous les 1/4 d'heure, par trois granules ; espacer selon amélioration. 

  • ARSENICUM ALBUM 4 à 5 CH : avec des crises typiques, survenant entre 1 heure et 3 heures du matin ; le malade est agité, ressent une grande anxiété, et recherche l'air frais.
  • CUPRUM METALICUM 4 à 5 CH : Toux spasmodique, quintes ou asthme prenant la forme d'une toux spasmodique, les quintes sont soulagées par une gorgée d'eau froide. Le visage devient violacé lors des accès de toux.
  • IPECA 4 à 5 CH : Spasme bronchique avec hypersécrétion muqueuse et nausées. La langue reste propre. La toux est quinteuse. IPECA correspond souvent à l’asthme infantile.
  • KALIUM CARBONICUM 4 à 5 CH : Asthme aggravé entre 2 et 5 heures du matin, obligeant à s'asseoir, les coudes sur les genoux.

☛  En savoir plus 

Le traitement de terrain

Il repose principalement sur l’analyse diathésique avec :

La psore

Dans ce cas, l’asthme est le plus souvent sec et allergique. Alternancespériodicité, fond anxieux, autant d’indices qui peuvent orienter vers cette série de médicaments.

La sycose

Les défenses sont mauvaises, le sujet a tendance à l’infiltration, il est généralement aggravé par temps humide, ou lors des passages de temps sec à temps humide.

Le tuberculinisme

Ce terrain allie fatigue, déminéralisationdésordres immunitaires et instabilité thermique. On retrouve fréquemment une fragilité hépatique, une sensibilité au froid sur le plan des affections rhino-pharyngées, des faiblesses articulaires avec douleurs de croissance.

☛  En savoir plus 

Les traitements adjuvants de l’asthme

  • Les oligo-éléments avec le manganèse
  • La gemmothérapie avec les bourgeons de cassis : C'est un stimulant des glandes surrénales, du rein, du pancréas, du foie. Il agit efficacement au niveau respiratoire dans l'asthme, les bronchites chroniques, l'emphysème, les rhinites allergiques. ☛ En savoir plus 
  • L’isothérapie : Pour les allergies saisonnières, on trouve des pollens spécifiques dans la nomenclature homéopathique, (bouleau, noisetier, graminées, … ) ou plus simplement POLLENS , mélange de diverses souches que l’on peut prendre à raison d’une dose par semaine, en 30 CH par exemple.
  • ... ☛  En savoir plus

 

Modifié le: 
07/05/2019
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 7/05/2019

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

 

 

Pour la rédaction d'articles, je me base sur les ouvrages suivants : Bibliographie

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999