Soulager l'arthrose avec l'homéopathie

Expert

rhododendron

Traitement de l'arthrose en homéopathie

L'arthrose, maladie chronique, conduit à une dégérescence du cartilage articulaire sans infection ni inflammation. En homéopathie, rhus tox, bryonia, ledum pour vous soulager !

 

Ce que l'homéopathie peut apporter en aigu

En première intention, les médicaments généraux de la douleur arthrosique

Ces médicaments sont à prendre en basse dilution (4 à 5 CH), toutes les heures en phase aiguë puis espacer les prises en fonction de l'amélioration.

  • RHUS TOXICODENDRON : les douleurs rhumatismales sont déclenchées ou aggravées par le temps humide et froid, quelle que soit leur localisation, après avoir été mouillé, couché sur le côté douloureux et au repos. ces douleurs sont améliorées par le temps chaud et sec, au début du mouvement, en changeant de position, par les applications chaudes et les frictions. Sensation de brisure surtout de la région lombaire. Le patient présente une raideur articulaire douloureuse au repos et au début du mouvement, améliorée pendant le mouvement et réapparaissant avec la fatigue. Il s'agite afin d'éviter la douleur.
  • BRYONIA : inflammations articulaires, avec souvent atteinte des grosses articulations ; la douleur est aggravée par le mouvement, le contact, le froid local. Elle est améliorée par le repos la pression, la chaleur locale. L’articulation est souvent gonflée.
  • LEDUM PALUSTRE : les douleurs articulaires aiguës sont soulagées par le froid glacé. Cela concerne essentiellement les sujets ayant un taux élevé d'acide urique, ou atteints de goutte. Les douleurs sont aggravées le soir, par la chaleur, le mouvement, et au lit. Les articulations sont blanches et froides.
  • RHODODENDRON: douleurs déchirantes et tiraillantes des membres supérieurs. Le patient est perturbé par l'électricité atmosphérique, les douleurs sont déclenchées ou aggravées avant l'orage ou par l'humidité.
  • DULCAMARA : Suite à l'exposition à l'humidité, vêtements humides, brouillard... 
  • ACTAEA SPICATA : arthrose avec oedème à la fatigue et à l'exercice. Surtout au niveau des petites articulations avec déformations et oedèmes. Les rhumatismes prédominent au niveau des phalanges distales des doigts. Atteinte du poignet avec faiblesse des mains. Atteinte des chevilles. Aggravation par le toucher, la fatigue et les changements de température.

 Prendre dans tous les cas

  • SYNOVIALE 4 CH, 3 granules avant chaque repas jusqu’à la fin de la crise

 

Influence de la météo, des saisons...

  • CAUSTICUM : en cas de crise par temps sec, une dose unique en 15 CH
  • NATRUM SULFURICUM : en cas de crise lors d’un changement de temps du sec vers l’humide, une dose unique en 15 CH
  • RHODODENDRON : en cas de crise avant l'orage, une dose unique en 15 CH
  • HYPERICUM : en cas de crise avant de grands perturbations météos (tempête, ...) 

Pour aller plus loin...  ☛ À LIRE  

Arthrose, le terrain

Ces médicaments sont à prendre en doses espacées, en moyenne à haute dilution. 

  • SULFUR : Les douleurs évoluent par crises périodiques, elles sont brûlantes, touchent préférentiellement les petites articulations des pieds et des mains et la colonne dorsale et lombaire. 
  • NATRUM SULFURICUM : aggravation par l'humidité froide avec tendance à la rétention hydrique. 
  • KALIUM CARBONICUM : Arthrose évoluée, lombalgie, petits oedèmes, asthénie et peur de la maladie.
  • THUYA OCCIDENTALIS : tendance à l'infiltration, cellulite, aggravation des maux à l'humidité. Raideur avec besoin de s'étirer. 
  • CAUSTICUM : Chez un sujet de tendance dépressive, déclenchement et aggravation de l'arthrose par temps sec, tendance à l'ankylose.

À LIRE

Modifié le: 
14/08/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 28/01/2017

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999