Aloe vera – Aloes en phytothérapie



ALOE VERA en phytothérapie : indications et posologie

L’aloes appartient à la famille des liliacées succulentes (qui stockent l’eau au niveau des feuilles). La plupart des aloès sont originaires d’Afrique et du Moyen-Orient.

Aloe vera est cultivée un peu partout sous les tropiques et dans les régions chaudes du globe et elle est appréciée ailleurs dans le monde comme plante d’intérieur. La famille des Aloès comporte plus de 250 espèces dont seules quelques-unes sont d’usage médicinal.

Aloe vera, la composition

L’aloès produit deux types de substances :

  • Le latex, tiré de la partie externe des feuilles. Il renferme de 20 % à 40 % d’anthropoïdes (principalement l’aloïne), molécules aux effets laxatifs puissants ; il peut être irritant pour la peau et les muqueuses.
  • Le gel, composé d’un mucilage clair se trouvant au coeur des grosses feuilles, a des propriétés fortement émollientes ; il est largement utilisé en cosmétologie et en dermatologie; on peut également le prendre par voie interne, sous forme de gélules ou de jus.

Aloe vera : usages et indications

L’aloès, « Plante de l’immortalité» pour les grands prêtres d’Égypte Ancienne, était connu et utilisé dès l’Antiquité dans de nombreuses parties du monde.

Le gel et jus d’Aloes

  • Il est déconseillé par voie orale durant la grossesse ou l’allaitement.
  • Il est cicatrisant, fongicide, anti-inflammatoire et hémostatique. Il représente la partie la plus active de la plante.
  • Il anesthésie les tissus, arrête les démangeaisons, soulage les piqûres d’insectes.

Par voie externe

  • Propriétés cicatrisantes : le gel d’Aloès peut être appliqué en couche sur les plaies superficielles, brûlures du premier degré (coups de soleil par exemple), ulcères bénins, vergetures, verrues. Il traite et apaise tout type de peau, ce pourquoi on le retrouve de plus en plus dans les produits cosmétiques. Attention, ne pas appliquer sur les blessures le suc amer de la base des feuilles. . Apaise la peau après épilation ou rasage.
  • De nombreux athlètes utilisent l’aloe vera pour prévenir et soigner les foulures, les entorses, les tendinites… En cas de claquage ligamentaire, posez une poche de glace sur la région douloureuse puis appliquez du gel d’aloe vera.

Par voie interne

On préconise des cures de deux ou trois semaines de jus d’aloès à raison de 40 à 60 ml quotidiens. Il aurait de nombreuses propriétés dépuratives utiles pour les diabétiques, les rhumatisants et les personnes soufrant d’ulcères digestifs. On peut également l’utiliser par voie orale pour apaiser les symptômes liés aux ulcères digestifs. 50 ml trois fois par jour.

Le suc

Il est classiquement prescrit pour traiter la constipation. Selon la dose employée, l’aloès est cholagogue, eupeptique, laxatif, voire purgatif.

Il contient des anthraquinones, substances très laxatives.

Il faut l’utiliser à très, très petites doses et en cures courtes pour stimuler la digestion.

L’usage prolongé risque d’entraîner une congestion pelvienne.

On distingue l’effet thérapeutique du gel ou du jus d’Aloe (brulure, coups de soleil) de celle du suc (constipation)…