Allaiter Bébé, et prendre soin de ses seins avec l’homéopathie



Accompagner l’allaitement avec l’homéopathie
Le lait maternel est le meilleur aliment pour bébé, c’est bon pour sa santé, ses défenses, mais également pour son développement affectif. Le contact peau à peau, les odeurs, les différents goûts du lait selon ce qu’absorbe la maman, la composition différente du lait au cours d’une même tétée, cela, rien ne peut le remplacer.

L’allaitement est également très bénéfique pour la maman :

  • La tété précoce provoque des contractions utérines, diminuent le risque d’hémorragie et aident l’utérus à retrouver sa taille.
  • L’aménorrhée qu’il provoque diminue le risque d’anémie.
  • Il contribue à la perte de poids : il faut en effet délivrer entre 200 et 300 Kcal par jour pour nourrir bébé.
  • Il semblerait que l’allaitement diminue le risque de développer un cancer du sein.

Le démarrage de l’allaitement

Le massage des seins

Il peut être recommandé dès la grossesse lorsqu’ils prennent du volume. Il peut se réaliser sous la douche ou juste après, en utilisant une huile dédiée. l’auto-massage des seins redynamise la circulation sanguine et lymphatique, soulage en cas de seins douloureux, et facilite le drainage du lait. C’est une pratique bénéfique pour entretenir la beauté et la santé du buste.

Favoriser la montée de lait

Juste après l’accouchement, les seins produisent du colostrum ; il est très riche en nutriments et est indispensable au bébé. Il est progressivement remplacé par du lait de transition, puis par le lait mature. La montée de lait se produit 30 à 40 heures après l’accouchement. Les accouchements par césariennes ou certaines pathologies peuvent la retarder. Des tétées précoces, et l’expression manuelle du lait, sont essentielles pour favoriser une montée de lait rapide et indolore.

Favoriser la montée laiteuse avec l’homéopathie

Si elle est retardée ou insuffisante, il est possible d’associer RICINUS 4 CH et PULSATILLA 4 CH 3 granules de chaque, pris ensemble, 3 fois par jour. Veillez par ailleurs à boire suffisamment

Bébé ne se réveille pas pour téter :

S’il a tendance à être constipé par ailleurs, donnez-lui une dose d’OPIUM 9 CH

Si l’accouchement a été difficile, donnez-lui une dose d’ARNICA MONTANA 9 CH

Les crevasses

Elles sont généralement le fruit d’une mauvaise technique d’allaitement, de mise au sein et de positionnement. Il existe maints traités dédiés, l’essentiel réside dans la compréhension mutuelle sachant que le bébé a la capacité de se positionner lui-même.

Comment traiter les crevasses ?

Une bonne hygiène des seins est indispensable ; nettoyez-les avec de l’eau avant et après chaque tétée, et séchez-les bien. La nature est bien faite, des compresses imbibées de lait maternel, chargées entre chaque tétée peuvent suffire. Sinon, votre pharmacien peut vous conseiller des produits cicatrisants appropriés, par exemple la pommade au Castor equi, bien la rincer avant la tétée suivante.

Traitement homéopathique des crevasses

On prescrit classiquement en première intention :

  • NITRICUM ACIDUM 5 CH, associé à
  • GRAPHITES 5 CH

3 granules de chaque, pris ensemble, 3 fois par jour

Si la douleur persiste, il y a peut-être surinfection et il faut consulter.

Pathologies du sein pendant l’allaitement

L’engorgement

Pour ce qui est de l’engorgement, là encore, le traitement réside dans la prévention ; elle passe par :

  • L’auto massage du sein, cela facilite la montée de lait et la maman prend l’habitude d’en prendre soin, de les toucher et de les connaître dans cette nouvelle fonction
  • La sage-femme peut apprendre à la maman à drainer ses seins pour évacuer un peu de lait si le bébé n’est pas disponible ou dort trop profondément. Cela peut se faire soit manuellement via un massage, soit avec un tire-lait.
  • Et surtout une bonne technique de mise au sein, qui permet au bébé de téter tout son saoul et de vider le sein.

Traitement homéopathique de l’engorgement :

  • APIS MELIFICA, c’est l’un des grands médicaments des inflammations en homéopathie, quelle que soit leur localisation, si elles ressemblent à celle produite par une piqûre d’abeille, avec œdème rosé soulagé par une application fraîche et absence de soif si la fièvre est présente.
  • BRYONIA ALBA, il est indiqué chez une patiente dont le sein douloureux ne supporte aucun mouvement. Sont état est soulagé par la pression et le strict maintien de la zone douloureuse. On la reconnaitra par son soutien-gorge très serré.
  • PHYTOLACCA, ses indications vont de la mastose aux kystes en passant par les douleurs prémenstruelles.

Ces trois médicaments peuvent être pris ensemble, 3 de chaque, 3 fois par jour. Espacer dès amélioration.

L’abcès du sein

Il fait consulter rapidement.

Il peut démarrer par une lymphangite , la fièvre est modérée, des trainées rouges se dessinent sur le sein et irradient vers l’aisselle. Il y a un état inflammatoire des canaux galactophores.

S’il y a évolution vers l’abcès, la température peut monter à 40°.

En attendant votre consultation, vous pouvez masser délicatement vos seins pour les drainer et les décongestionner, et prendre des médicaments homéopathiques dédiés à la fièvre.

Le sevrage

Il fait appel aux mêmes médicaments homéopathiques que nous avons indiqués pour favoriser la montée laiteuse : RICINUS et PULSATILLA, mais en haute dilution, 15 ou 30 CH.

Lire aussi  La grossesse en 5 grands médicaments homéopathiques de terrain

On peut ajouter CALCAREA CARBONICA également en haute dilution. 3 granules de chaque ensemble, 3 fois par jour. Espacer dès amélioration.